Souvenirs de mer

21 janvier 2006

Autre petit canular

- Clef du radar, c’était donc vrai ! Et la clef du gyro alors, c’est vrai aussi ?

- Article en lien : "L’art du canular à bord"
- Article en lien : "Autre canular"
- Article en lien : "Gare aux gorilles !!"

- mardi 27 mai 2003 16:05

- Quelqu’un parmi les "grands anciens" de la Liste de diffusion "Marine Marchande" nous a un beau jour confirmé l’existence d’une clef pour "disposer" du radar (unique à l’époque) durant les années cinquantes, lorsque le radar devenait un équipement classiquede navigation "au commerce"

- Encore un bon sujet pour avoir des problèmes ! C’est ce que disait le chef Mahé, quand avec moi il jouait aux voleurs de voitures (ou de camions ?) sous la console detélécommande "machines" de l’Internavis 2 pourcontourner lesoudain problèmedela clefs emportée par le commandant débarqué "en congés"...
- Perdre la clef du navire, ça ne fait pas sérieux !
- En lien : "Internavis : Comme sur des roulettes"

- Je n’ose imaginer ce qui arriva à notre Cdt lors
de sa rencontre incontournableprévisible avec le Cdt Guyader, (dit "Che note") au 25 rue du Général Foy à Paris 8ème, car nous avions eu d’autres ennuis avant Marseille, à Port La Nouvelle. J’y reviendrai...
- Le coup de la clef n’a certainement pas dû arranger les choses, et je souhaite que cela n’ait pas été su trop tôt à Paris.
- Je crois cependant que Guyader ne l’a su que plus tard, cet ennui de clef des commandes à la passerelle était une idée géniale de la Cie Maritime Française Internavis et du non moins génial chantier naval de Rouen.

- J’espère que personne n’a perdu la clef du radar du Mississipi ! Déjà qu’on avait perdu son piano après son embarquement à bord du Pointe Sans Souci....

Le piano du Pointe Sans Souci ici retrouvé

- Canular final (jeudi 24 mars 2005 20:11) :

- On l’aura compris, le Grand-maître du canular de la SNO
était redoutable surtout lorsqu’il venait d’embarquer. En effet, son épouse lui interdisait ces sauvageries durant
les congés, estimant sans doute avoir le droit de vivre sans inquiétude.

- C’est ainsi que venant de rejoindre le navire à Bordeaux
quai des Quinconces (à cette divine époque, nous étions
à quai au centre ville !), nous sommes partis faire un tour
en ville peu après le repas de midi, pour prendre un café
sur une terrasse de bistrot.

Bordeaux Les Quinconces

Cette photo des Quinconces ne pourrait nous montrer l’ambiance de ce quai lorsqu’il était fréquenté par les cargos classiques, les dockers, les équipages et le fret exotique spectaculaire qui va avec. Il était beaucoup moins intéressant d’escaler à Bassens.

Bordeaux - Bassens déchargement du bois de la COA

Je commençais à redouter quelque chose car lorsqu’il se
mettait en costume avec cravate dans le plus pure style
"politicien en campagne électorale", employé de banque, ou plus exactement avec un genre "huissier de justice" : Tout pouvait arriver.
- En face de la terrasse du café se trouvait une auto-école. Il se leva soudain en disant :
- "Je reviens d’ici peu, il ne sera pas dit qu’avant d’appareiller..."
Puis il nous précisa :
- "C’est le moment, les deux voitures sont parties."
(nous n’avions pas fait attention...)
Il est rentré dans la boutique, pour en sortir environ 30 minutes plus tard et se rassoire :
- "Ca devrait marcher..." dit-il, solennel.

Nous étions inquiets car on aurait dû revenir à bord. Mais de fait peu importait car nous n’étions pas très loin à pieds (c’était cela Bordeaux) et il y aurait fatalement quelque chose à raconter. Cela ferait "passer" n’importe quel retard.

En effet, dix minutes plus tard, les employées de l’auto-école sortaient, fermaient le rideaux de fer, collaient une affiches par dessus et s’éloignaient en faisant une vraie tête d’enterrement...
- L’affiche : "FERME POUR CAUSE DE DECES"
- Il refusa de nous dire ce qu’il avait fait, mais une chose me semble possible :

- Si un jour il se rend au Palais de l’Elysées, le soir-même l’endroit sera vide. Même la garde sera partie et l’électricité sera coupée comme entre juin 1940 et la fin de 1945. Rêvons un peu...

- Bien navicalement Thierry Bressol OR1
- Article en lien : "L’art du canular à bord"
- Article en lien : "Autre canular"
- Article en lien : "Gare aux gorilles !!"

A propos de l'auteur

Thierry BRESSOL

Officier radio-électronicien de 1ère classe de la marine marchande (1978/1991)
- Animateur de formation technique & Consultant Telecom GSM en SSII
- Rédacteur/correcteur
- Qui je suis ?


"Souvenirs-de-mer" et "Marine Inconnue" : http://souvenirs-de-mer.cloudns.org/