Souvenirs de mer

1er novembre 2005

Jules Verne redécouvert à bord

- Au milieu des années 80, j’ai redécouvert Jules Verne à bord, mais sous un aspect tout à fait inattendu de sa personnalité et cela n’arriva pas par la bibliothèque du bord...
- Malgré que cela nous soit arrivé en mer, ce n’est pas vraiment l’écrivain dont l’oeuvre connue est à 75% maritime, que le hasard de la présence d’un artiste à bord nous a fait rencontrer.

Cette année 2005 est le centenaire de sa mort, donc le moment de le redécouvrir. Comme pour l’amiral Dönitz, il y a son image de marque et le véritable personnage, souvent fort inattendu. Nous avons aussi su que Jules Verne n’était pas toujours sympathique, mais je préfère évoquer ici et maintenant son autre face.

Le piano du Pointe Sans Souci ici retrouvé

Les souvenirs les plus "conviviaux" d’une carrière maritime sont généralement des souvenirs musicaux. Il n’était pas rare d’avoir au moins un musicien amateur à bord et parfois plus, avec de la chance. L’Esso Normandie par exemple (par chance surtout) ne fut pas seulement le plus breton de "mes" navires avec le Saint Vincent, car certains parlaient breton régulièrement entre eux à leur bord.

L’Esso Normandie par exemple fut aussi le plus musicien de "mes" navires, pour en avoir 7 à son bord durant ce voyage !

Majestueux, l’Esso Normandie de retour du Golfe Persique et arrivant à Antifer..

Ceux-ci réunis lors de quelques grandes occasions nous ont fait
passer quelques moments inoubliables. Il n’y avait pas que Esso.

L’un des commandants de la SNO était surnommé "Johnny Guitare", c’est dire qui il était aussi à bord. Un autre commandant-artiste lui, n’était pas "seulement" musicien. Il était chanteur et lecteur à la fois.
C’était un excellent chanteur spécialiste en chansons paillardes d’autre part.

C’est aussi dire que j’ai aussi eu quelques souvenirs liuttéraires frappant grâce à lui.

L’un des commandants du Zeebrugge nous a fait connaître le Jules Verne inconnu

Vous devinez donc qu’il savait à ce titre nous mettre de l’ambiance, surtout si à bord avec nous se trouvaient un guitariste ou bien un violoniste. Ce commandant très "vieille école" par ailleurs, était de surcroît aussi un vrai littéraire, spécialiste en écrits rares et presque introuvables, du genre de ceux qui se trouvait seulement dans l’Enfer des meilleures bibliothèques...

Il nous est donc arrivé d’améliorer considérablement notre culture générale à son bord. Notre Cdt savait souvent nous faire une petite séance de lecture (en y mettant le ton) juste avant de chanter, qui pourrait bien l’avoir fait passer au moins une fois à France Culture.

Georges Sand vue par Nadar, photographe qui ne loupait pas ses cibles

Par exemple à l’époque Georges Sand entretenait une espèce de club d’admirateurs qui étaient tous invités à lui écrire régulièrement des lettres d’un style spécial, le plus "hard" et cru possible. Il semble bien que Jules Verne "en était".
- C’est ainsi que, je cite :
- "Ma féline sauvage et lubrique, rien que pour toi, te faire plaisir par tous les moyens et te ramoner longuement, je prends la plume... etc..."

Si, si ! Ce texte est un petit peu "hors-sujet" sur les bords à bord de ce site, c’est pourquoi il n’est pas complet ici.

Jules Verne

Mais c’était bien du Jules Verne, mais ces écrits là le furent à titre strictement privé seulement...
- Nous en avons joyeusement hurlé de rire, tellement c’était inattendu.

Cette façon particulière de faire des descriptions précises et très longues était tout à fait reconnaissable. Incontestablement, c’était hautement cru (surtout avec le lecteur de talent que nous avions) mais c’était lui, absolument sans aucun doute.

Ce n’était pas précisément de la littérature maritime. Jules Verne un écrivain pour les enfants ? Oui. Pour les grands enfants surtout.

Bien navicalement Thierry Bressol - OR1

Le Zeebrugge se présente en un lieu qu’on ne présente plus

Merci au site des Messageries Maritimes et de Philippe Ramona, que je salue au passage.

Superbe vision US du Nautilus de Jules Verne

"Mobilis in mobili" (mais arrêt technique oblige...)
- http://lalicorne.canalblog.com/ (le 2 Mai 2007)

- Piano à bord
- Le sauvetage de l’U-47

Bulletins Bibliographiques Spéciaux :

- "ALINDIEN : Laurent Mérer se fait écrivain"
- "Nikos Kavvadias : R/O"
- "BD et Marine Marchande"
- "Da Vinci code"
- "Football"
- "La Jonque Belge "Au-delà du délire""
- "Jules Verne et Georges Sand redécouverts à bord"
- "Goélands Belges"
- "Patrick O’BRIAN - "Master and Commander""
- "Le PASTEUR, 1938-1980, par JY Brouard"
- "Guy de Rothschild en mer"
- "Le Masque et la plume"

- "Ibn Jubayr, voyageur maritime de 1185 - 1"
- "Ibn Jubayr fait naufrage - 2"
- "Extraits de "Voyage" d’Ibn Jubayr - 3"

- "Lückner et le Seeadler, dernier corsaire à voiles"
- "Sous 10 pavillons, un grand farceur maritime"
- "Le chef mécanicien du Crabe Tambour nous a quitté"

Modèle américain du Nautilus. Il vaut mieux être informé tellement il est inquiétant...

A propos de l'auteur

Thierry BRESSOL

Officier radio-électronicien de 1ère classe de la marine marchande (1978/1991)
- Animateur de formation technique & Consultant Telecom GSM en SSII
- Rédacteur/correcteur
- Qui je suis ?


"Souvenirs-de-mer" et "Marine Inconnue" : http://souvenirs-de-mer.cloudns.org/