Souvenirs de mer

15 novembre 2005

Republica Orientale del Uruguay

La Relève de la Garde :
- Il existe des Républiques "populaires", "démocratiques, "démocratiques et populaires", ou tout simplement des républiques sans autre qualificatif que le nom géographique du pays. En France on ne dira peut-être pas "bananière", mais on risque fort, au moins de le penser...

En Uruguay la Répubique est dite "Orientale", ce qui est bien plus original et suspend le risque d’appelation déplaisante, quoiqu’il arrive.

Montevideo, palais Salvo, place de l’Indépendance

Je tiens particulièrement à rendre hommage à cette ville sympathique et à son excellent accueil pour les marins du commerce. Pour être encore plus précis je citerai même l’excellent Monsieur (tout le monde ne mérite pas une majuscule à "monsieur", lui, si !) Antonio Mitrano et son Agence Maritime, pour son extrême gentillesse avec nous en 1981. Non seulement cet ancien des Chargeurs Réunis faisait du courrier des marins une priorité absolue, mais ce personnage exceptionnel dans sa profession allait jusqu’à venir à bord en apportant des patisseries locales, ce qui ne l’empêchait pas de gagner de l’argent...

Montevideo : Palais Legislatif (ou la Chambre)

Il nous raconta que trois événements ont marqué l’histoire locale :
- Lorsque le général Artigas chassa les Brésiliens et permit ainsi l’Indépendance.

Place de l’Indépendance à Montevideo

Lorsque après la bataille navale du Rio de la Plata en 1939, le cuirassé Graf Von Spee piégé par la ruse des anglais fut sabordé et brûla devant la ville durant une semaine. Les anglais ayant menacé de bombarder la ville, il y avait "de l’ambiance", car la petite armée et la modeste marine de la République Orientale n’avait pas vraiment les moyens de "renvoyer l’ascenseur" si...

Le cuirassé Graf Von Spee

Je dois ajouter que les pilotes du port de Montevideo ne manquent jamais de montrer l’épave du Graf Spee encore visible à fleur d’eau à tous leurs "clients".

Le sabordage du Graf Von Spee

En 1975 lorsque les militaires ont pris le pouvoir, pour finir par le perdre sans catastrophe heureusement à la fin des années 1980.

Montevideo : plage Pacitos

Le 3 octobre 2001 à 19:20
- Une scène inoubliable me revient en mémoire, chose vue à Montévidéo :
- La Relève de la Garde au Palais Présidentiel en 1981 à laquelle j’ai assisté par hasard.

C’est triste, j’ai pris fort peu de photos en naviguant, ce qui m’amène à pomper celles des autres, que j’aurais dû et souvent pu prendre moi-même. Je ne sais pas si ces canards-là m’auraient autorisé à les chopper de la sorte...
- Hélas, je n’ai pas le palais présidentiel de Montevideo.

Nous penserons avant d’en dire plus à la Relève de la Garde, Digne et Spectaculaire au Palais de Buckingham de Londres, ou bien à celle de la Place Rouge à Moscou au Mausolé de Lénine (un tout autre style). Il y a aussi, plus sobre très "rétro" aussi, celle du Palais de l’Elysées à 18h00.

Montevideo front de mer : Cerro

A Montévidéo, c’était (c’est tjrs ?) un tout autre genre :
- Devant le Palais présidentiel se tenaient quatre types en tenue de parachutistes avec camouflage, armés jusqu’aux dents portant chacun un énorme FM Uzi et de larges cartouchières avec des grenades qui pendaient à leur ceinture... Tous les 4 avaient des mines sévères comme à la Légion Etrangère.
- Une voitures américaine du style "ancienne Ford Falcon" est arrivé à vive allure en freinant et faisant crisser ses pneux. Elle s’arrêta pile devant eux. Un coup de frein étonnant. J’étais comme figé à 40 m environ, j’ai pensé un instant qu’il allait se passer quelque chose : c’était comme dans un film. Non !
- Les 4 portes se sont ouvertes simultanément, 4 soldats pareillement équipés sont sortis, ils ont échangé quelques mots, puis les 4 gardes ont sauté dans le véhicule.

L’obélisque de Montevideo (il y en a aussi un à B.Aires)

Ils sont repartis dar-dar à tombeau ouvert...
- C’était la Relève de la Garde !

Punta Del Este, près de Montevideo

Bien "navicalement" Thierry BRESSOL R/O
- Merci au site :
- www.arrakeen.ch/bra-uru-arg/

- Navire civilisé, ou Embarquer Belge
- Pourquoi en Belgique ?
- Le lest du Diable 1
- Le lest du Diable 2

- La Fête Nationale à bord (Au Brésil mais avec le Chili)
- Goélands Belges
- Coup d’oeil à Namur
- Week-end "des Wallonies"

- Boca Radio (choses vues et entendues à Buenos Aires)
- A cheval !! Et visitez le Zeebrugge !
- Montevideo, Republica Orientale del Uruguay

- Piraterie Belge et erreur judiciaire ? 1
- Piraterie Belge et erreur judiciaire ? 2
- PIRATERIE : qui étaient les Rorique ? 3

- Par Michel Bougard R/O :
- Reportage à la station côtière Oostendradio 1/2
- Reportage à la station côtière Oostendradio 2/2

Symbole de l’accueil du site


- Liste des articles

Le 22 janvier 2008, blackstar : Republica Orientale del Uruguay

Thanks for useful information. It was very interesting.

Lien :
yamaha grizzly Republica Orientale del Uruguay 23 janvier 2008, par Thierry BRESSOL

Answer "Republica Orientale del Uruguay"

Many thanks !

On the other hands, due to my job, too busy, I was not able to get enough
time to write anythings in English.
Very long to translate or check after "systrans".
It is for the Futur may-be...
See you soon.

Met vriendelijke groeten / Best friendly / Bien amicalement
Thierry BRESSOL R/O
http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/
http://marine-inconnue.blog.20minutes.fr/



A propos de l'auteur

Thierry BRESSOL

Officier radio-électronicien de 1ère classe de la marine marchande (1978/1991)
- Animateur de formation technique & Consultant Telecom GSM en SSII
- Rédacteur/correcteur
- Qui je suis ?


"Souvenirs-de-mer" et "Marine Inconnue" : http://souvenirs-de-mer.cloudns.org/