Souvenirs de mer

14 novembre 2005

Le Masque et la plume

Il est bien connu qu’en Mer, les Marins du Commerce écoutent beaucoup la radiodiffusion de leur pays d’origine pour se distraire et s’informer.
- C’était d’ailleurs durant les années 80 le premier usage du radio-goniomètre, cet équipement réglementairement présent sur toutes les passerelles, mais pas si souvent utilisés comme tel. Cet usage courant n’était nullement officiel...

(page corrigée le 11 Septembre 2008)

La contrainte radioélectrique suivante n’est pas facilement imaginée par les terriens :
- Gare ! Gare à l’officier radio-électronicien qui ne prenait pas garde aux heures de diffusion des matchs de football... Et aurait ainsi commis l’imprudence et le sacrilège suprême d’émettre durant ces périodes de silence radio sacrées, brouillant de ce fait avec son puissant émetteur d’ondes courtes l’écoute religieuse... Même le commandant, surtout lui s’il était auditeur, ne se serait pas permis de faire envoyer quoi que ce soit sur les ondes en ces moments là, et encore moins de téléphoner.

Scène de vie à bord du supertanker "Esso Europoort"

Il ne fallait pas plus le faire le dimanche soir à l’heure du Masque et la plume... Aujourd’hui, Inmarsat garantit une certaine tranquillité, car un Satcom n’est pas puissant et son rayonnement est dirigé vers le ciel seulement...

Un Satcom Inmarsat A - En 1979 déjà...
Un petit tour dans les antennes, sans perdre la boule

Le cinquantième anniversaire de la plus ancienne émission de radio française ne pouvait donc pas ne pas être évoqué ici, car le Masque et la plume était et l’est probablement toujours, très écouté à bord, position du navire permettant... Il était certain que ce dimanche soir, ce serait fort passionnant.

La Maison Ronde, ou de Radio France : point de départ du "Masque"

Il arriva souvent que d’incroyables bêtises y fussent dites (en général avec le plus grand talent), au moins aussi souvent que des commentaires puissants et profonds, toujours intéressants.
- En d’autres termes, l’émission exceptionnelle du dimanche 13 novembre 2005 entre 20 heures et 22 heures, nous rappelle un certain nombre de souvenirs radiophoniques et maritimes, les épisodes qui furent entendus en mer par nombre d’entre nous.
- Cela dit, il n’y avait pas que "Le masque et la plume"...

Le Patricia Delmas

Aucun ancien marin Belge par exemple, ne saurait oublier l’émission du
samedi pour les marins en ondes courtes qui commençait toujours par un
"shanti" anglais traditionnel de la fin de la marine à voile.

L’Off Radio au travail : photo ancienne, c’est la station radio du 4 mâts Pamir (DLKEF)

La véritable crise d’hystérie collective de la Lambada durant le bel Eté 1989 ne saurait plus être oubliée. J’ai donc raconté ici en juillet dernier, le savoureux commentaire fait à l’occasion, par notre chef mécanicien à bord du navire câblier Raymond Croze.

Navire Câblier Raymond Croze en 1989. Pas de symbole "France Telecom" ? Peinture des cheminées en cours !

J’avais tendance "timing permitting", à écouter sur les ondes courtes un peu tout et n’importe quoi, et me suis toujours demandé à quoi servait (par exemple) cette transmission diffusée "en boucle" à certaines heures sur la
fréquence 25 925 Khz et qui disait :
- "Ici Paris, Coopération Radihoophonique Internationââleu... " (paroles suivies par quelques mesures d’une musique baroque, bis...)

C’était en 1982 mais... prononcé sur le même ton que les émissions de Radio Paris des années 1930 et 1940, à un tel point que je me suis même fort souvent demandé si un émetteur n’était pas entretenu par un organisme public
depuis 40 ans, sans que jamais personne ne se soucie de "à quoi" il servait... Je suis d’ailleurs encore aujourd’hui à l’écoute pour toute information à ce sujet.
- Avis, et qu’on se le dise !! C’est certainement très intéressant.

Un soir de 14 juillet au large des Canaries, par hasard, j’ai entendu la rediffusion par "Radio France Internationale", d’un reportage "d’époque" stupéfiant et extrêmement savoureux avec le recul du temps. Savoureux, oui et non... Oui seulement si "on le prend" comme un chef d’oeuvre d’humour noir...
- Note : Le cornichon (et enfoiré) qui fit cet excellent (à sa manière) reportage, a certainement eu quelques soucis à se faire à partir du mois d’Août 1944...
- Compte tenu du contexte connu aujourd’hui, on n’osera pas vraiment compatir... Je cite :
- Radio Paris en Septembre 1942 : Camp de Transit de Beaune La Rolande, près d’Orléans.
- "Bien que les juifs étrangers ne soient ici que depuis 48 heures, ils sont déjà fort bien installés. Le réveil a lieu rituellement à 7 heures. Le petit déjeuner est servi à toutes et tous à 7 h 30. Et bien mon dieu, c’est un petit déjeuner déjà finalement assez copieux. Du pain, du café, suivis par une promenade de santé recommandée etc... etc..."

Note Th.Bressol : C’est à croire que c’était un vrai plaisir, d’être hébergés gratis à l’époque par le gouvernement de Vichy dans ses camps de vacances...
- Autre extrait de la suite :
- "...Il ne faut pas trop s’apitoyer si vous voulez sur le sort de ces gens, vous constaterez qu’on s’occupe fort bien d’eux, tous ces métèques échappés des ghetto d’Europe Centrale... Que nous accueillons généreusement aux frais de l’Etat et avec la bienveillance des autorités d’occupation..."
- En faisant complètement abstraction de tout ce qui se sait aujourd’hui sur la question, on a réellement l’impression en écoutant ce reportage, par ailleurs techniquement fort bien réalisé et enregistré, (on croirait si ce n’était le ton, qu’il date d’hier...) que ces "gens" vont joyeusement être emmenés en vacances aux frais des contribuables dans le plus grand confort possible à l’époque... La "positive attitude" était déjà recommandée à l’époque.
- Ce journaliste de Radio Paris ne manquait pas d’air. Aujourd’hui en 2005, cette façon de présenter les choses est de retour, nous l’avons vu durant la période du Référendum du 29 mai dernier. Mais c’est bien sûr fait dans la plus stricte modernité, c’est à dire que c’est "actualisé", même si le "contenu" est quelque peu semblable :
- "Tout va très bien, Madame la Marquise..." Ca dépend pour qui...

Le piano du Pointe Sans Souci ici retrouvé

Un soir de 1983 à bord du bananier polyvalent PC Pointe Sans Souci, au salon j’ai eu une longue conversation avec mes deux témoins anciens des U-Boote au cours de laquelle, je leur ai avoué qu’un des officiers mécaniciens du bord me disait :
- "Bressol ! Tu prends le pot avec ces deux gars qui en rencontrant ton bateau à l’époque, l’auraient joyeusement torpillé..."

Le résultat d’un grenadage soigné et de la scoumoune à bord, l’U-505 capturé après son sabordage loupé...

- "Mais je les aurais moi aussi joyeusement (comme tu dis) et longuement grenadés sans aucun état d’âme ! Mais c’est terminé tout ça..."
- Réaction des "intéressés" et anciens des U-Boote :
- "C’était bien la moindre des choses..."

L’U-995 aujourd’hui

En mer on ne perd pas le sens de l’humour, ce qui n’empêche pas une certaine gravité. A cette occasion, j’ai reçu une confidence rare des deux anciens marins allemands, sur laquelle je reviendrai plus tard.
- Tard ce soir-là en ayant un peu trop bu, l’un d’eux a raconté l’histoire de quelques étranges cadeaux qui furent faits aux sous-mariniers des bases françaises. L’autre a confirmé que ce jour-là, ils furent nombreux à réaliser (surtout sans montrer d’état d’âme) qu’il se passait probablement des choses inquiétantes en Allemagne....
- C’était si tabou "qu’on n’y pensait pas", tellement c’était inimaginable au moins pour des marins et pas seulement pour eux. Le malaise fut tel, que cette erreur ne fut pas refaite par les nazis.
- En attendant, ce fut un plaisir ce soir d’entendre ou réentendre quelques bons moments des affrontements souvent drôles et mémorables du "Masque et la plume". Mais surtout :
- Pourvu que ça dure...!

Bien "navicalement" Thierry BRESSOL OR1
- Piano à bord & Le Cinéma et quelques élèves de l’Hydro de Nantes
- Merci à Radio France

Humphrey Bogart était un Plaisancier très "Averti" et un grand de la Voile

BULLETIN CINEMATOGRAPHIQUE SPECIAL :
- Le CINEMA et les élèves de l’Hydro de Nantes en 1979
- Manuel de Oliveira nous a quittés & Magicien du Cinéma
- (vidéo) “In the Heart of the Sea Je soupçonne ce film relatant l’évènement à l’origine du "Moby-Dick" écrit par Herman Melville, d’être prometteur. Sa sortie aux USA était prévue en Mars 2015. En attendant voyez aussi "Timbuktu" ! Grands Espaces aussi, mais c’est un tout autre sujet. Il est parfois déprogrammé pour cause de frousse car il déplait aux "islamistes". Une attitude lamentable...

La "Mar-Mar" à l’affiche

Ce film caricature avec précision le Monde Maritime Marchand avec son univers de tôlerie, de bruits, de vibrations et de stress. Le naturel besoin de se défouler en escale ou à bord que les navigateurs et les navigatrices éprouvent. Mais il montre aussi ce qui peut être vu de très beau en Mer, tout cela n’y est jamais oublié :
- (vidéos) Fidelio et l’Odyssée d’Alice (Arte le 20 Déc. 2014)
- "Fidelio" vu par Figaro (le 20 Déc. 2014)

Cette plateforme sur le nez des navires n’est pas réellement conçue pour ça
(mais ça m’est arrivé et ce n’était pas du Cinéma...)


- Fidelio et l’Odyssée d’Alice (vidéo le 20 Déc. 2014) Car les films Marins ne sont pas très nombreux et je vois celui-ci comme très réussi. Je dois l’avouer, je fus bien content de retrouver aussi les Marins Philippins et leur parfois étranges coutumes. Des gars "attachants". En effet Lucie Borleteau ne loua pas que le navire, son équipage se transforma visiblement de bonne grâce en troupe de figurants. Car les marins savent tout faire, jouer la comédie aussi. C’était génial...

Symbole de l’Ecole "Hydro" de Nantes, l’Ecole Nationale de la Marine Marchande


- Par Patrick O’BRIAN "Master and Commander" (Air du Grand Large)
- Les vrais pirates de la Bounty & Le Masque et la plume
- Le Chef Mécanicien du "Crabe Tambour" nous a quitté

Le "Grand Ancien" évoque le Signe du Ciel vers l’Est

Bulletins Bibliographiques Spéciaux ou Culturels :

L’amiral Laurent Mérer s’est fait écrivain. Lire "Alindien" aux éditions Le Télégramme.


- ALINDIEN : Laurent Mérer se fait écrivain
- Le chef mécanicien du Crabe Tambour nous a quitté
- Nikos Kavvadias, écrivain, poête et R/O & Da Vinci code
- La Jonque Belge "Au-delà du délire"
- Jules Verne et Georges Sand redécouverts à bord
- Patrick O’BRIAN - "Master and Commander"
- Le PASTEUR, 1938-1980, par JY Brouard & Guy de Rothschild en mer
- Eric Newby, Alan Villiers et Jean Randier
- Piraterie Belge en POLYNESIE en 1891 erreur judiciaire 1
- Piraterie Belge en POLYNESIE en 1891 erreur judiciaire 2
- Piraterie Belge en POLYNESIE : Qui étaient vraiment les Rorique ? 3
- VRAIS PIRATES
- La malle de l’Ingénieur de Luc Zana, ce roman où Sherlock Holmes enquête évoque l’affaire Diesel.
- Enquêteurs marins le 24/08/2006

Sherlock Holmes et le Dr Watson s’en seraient-ils mêlés ?

- Ibn Jubayr, voyageur maritime de 1185 & Ibn Jubayr fait naufrage
- Extraits de "Voyage" d’Ibn Jubayr
- Luckner et le Seeadler, dernier corsaire à voiles & Sous 10 pavillons, un grand farceur maritime
- Avis TV "Arte" : les croiseurs Emden & Dresden & Les cargos sous-marins du Kaiser par Pierre Escaillas

Symbole de l’accueil du site

- Plan du site & Plan de "Marine Inconnue"