Souvenirs de mer

23 novembre 2005

Psychologie élémentaire à bord et ailleurs

Il arrive parfois que certaines personnes dans les administrations, ici ou ailleurs et surtout maintenant, ouvrent de grands yeux étonnés lorsqu’elles s’entendent dire des choses désagréables. Pourquoi donc ?

- Une fausse manoeuvre a fait paraître cet article inachevé le 23/11/2005, je suis désolé. C’est réparé maintenant, autant pour moi.

- Le moment est donc venu de citer un vieux capitaine au long cours anversois, pilote portuaire de son état, qui commenta l’événement maritime inhabituel ci-après, lorsque notre navire en fut victime à Anvers :
- "Quand on prend les gens pour des cons, ils font toujours les cons !!"

M/V Quinquela Martin. L’ex Van Dyck de la CMB en tenue Belgo-Argentine (cheminée Elma et robe orange)

Notre navire fut "retenu" quelques dizaines d’heures avec deux autres de la même taille dans l’une des énormes écluses d’Anvers. Les dockers anversois en grève étaient alors très en colère et décidèrent soudain cette nuit-là "qu’on ne passerait plus" : Point barre !

- C’est arrivé en 1987, lors d’un premier embarquement sous pavillon belge. J’ouvrais alors des yeux ronds en tentant de comprendre tout ce qui se disait sur la passerelle en les deux langues locales consacrées et surtout mélangées. La situation était encore peu claire pour moi, même en l’observant de la passerelle. A peine embarqué (quelqus heures) et déjà des problèmes !
- Heureusement à la radio VHF nos aventures étaient commentées "direct live" en anglais, ce qui m’a permis de comprendre vite que les dockers avaient de vrais "états d’âmes" et qu’ils les feraient payer par leur patronat comme par les clients du port, c’est à dire par exemple, notre compagnie prise ici au piège par hasard.

Voici un "manx", chat de l’Ile de Man

- Note pilote anversois préféra soudain (ce qui me plaisait) s’adresser à notre commandant en français, pour expliquer en détail ce conflit larvé resté sans sérieuse négociation depuis "un certain temps", (un temps certain ?) et son explosion soudaine qui allait donc nous empêcher de quitter Anvers.

Le port d’Anvers et ses grandes écluses

- Depuis 1987 l’affaire en question est naturellement "classée" et c’est certainement même arrivée quelques autres fois depuis. Le vieux capitaine exprima sa lassitude en disant :

- "Quand on prend les gens pour des cons, ils font toujours les cons !!" Les détails locaux des problèmes portuaires d’alors importent peu ici aujourd’hui pour nous. Cela dit, c’est tellement vrai ! On fait perdre la face aux gens, pour ensuite s’étonner d’avoir des réactions pénibles.

- Il arrive en effet de plus en plus souvent que "des gens de pouvoir" aient à subir, à assister ou même parfois à réprimer (France & banlieues par exemple) des événements qui ne sont rien d’autre que le triste résultat de leur propre comportement idiot et de leur totale incompétence. Mais c’est la faute de "l’autre", toujours !

Le NC Croze, darse des câbliers à la Seyne sur Mer. France ! Encore un endroit ou lorsqu’on "discute", c’est toujours le même qui a raison !

C’est oublier que laisser pourrir longtemps certaines situations durant des mois et des mois sans rien faire, tout en étant parfaitement prévenus et ce, malgré de nombreuses demandes d’une intervention exceptionnelle et urgente, cela peut se révéler dangereux à terme pour tout le monde.
- On tente "d’éduquer" les populations en les transformant en veaux. Mais il n’y a pas que des veaux, et les faits sont toujours têtus.

- De surcroît les conséquences en sont toujours finalement désastreuses à terme, l’expérience de toujours et partout le démontre ! Pourquoi s’obstiner ? A une époque où seul l’argent compte, il reste stupéfiant qu’on pense si rarement et seulement "après" que c’est plus cher à réparer, si on peut le faire...

Le pavillon de l’Ile de Man

- Devant et avec nous dans l’écluse se trouvait un navire (mal tenu) et immatriculé à Douglas. Notre jeune élève officier-pont demanda soudain :
- "C’est où Douglas ?"
- "L’île de Man camarade..." ai-je cru bon de préciser en ajoutant (je me demande bien pourquoi) que sur cette île existe un race de chat sans queue... Et oui !
- Il y avait même en son temps une sorcière française (Monique Wilson) qui se donnait souvent en spectacle et dont (pourtant) il reste fort difficile de trouver une photo.

Carte de l’Ile des chats sans queue

Il ne me croyait pas et ne fut pas seul en ce cas, à mon grand amusement. Ils protestèrent et deux ont parié (imprudence) durant la nuit fort cher, une énorme somme qu’il fallut ensuite renégocier en grand comité pour éviter qu’ils ne voyagent "gratuitement" les pauvres...

Un "manx", chat sans queue de l’Ile de Man

- C’est tout moi ça... Dès que je dis quelque chose qui sort (même seulement un peu) des idées reçues et de la routine conformiste, on ne me croit pas. Pourtant, je me demande bien quel intérêt j’aurais à prétendre des faits inexistants... Surtout à bord d’autre part. Il vaut mieux souvent savoir la fermer, c’est plus calme.

- Heureusement il n’est pas trop difficile de prouver l’existance des chats sans queue.
- Tandis qu’avec les administrations qui sont souvent notre interlocuteur ou les fameux "services sociaux", c’est encore plus idiot :
- Il arrive souvent qu’il soit impossible ou incroyablement difficile de prouver sa bonne foi, en fréquentant ce milieu où la dite bonne foi est extrêmement rare, il faut le dire...

- Bien "navicalement" Thierry BRESSOL R/O

- Article en lien : "Qui je suis"

- Merci aux sites :
- http://www.chez.com/keltika/Man%20F63.htm
- http://www.interlinx.qc.ca/ dianen/ecosse05.htm
- http://www.terresceltes.net/ile_man/index.php
- http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/europe/iledeman.htm

- http://chamania.free.fr/chatsderace/Manx.php3
- http://perso.wanadoo.fr/jpdesseaux/FChats/Manx.html

- Et au Royaume de l’insolite, c’est fou ce qu’Internet adore ça, en plus : il n’y a pas tout ! :
- http://www.pagans.org/wicca/branches/branches.html
- http://www.starkindler.org/hist-jp.html
- http://www.sheluna.com/histo_origine.php

- PS : Exemple au hasard
- L’administration moderne en Europe, les chômeurs et leur ressenti fréquent devant des règles peu claires. (ou inavouables ?)

- Lorsque dans les laboratoires on fait des tests "psychologiques" (?) avec des rats blancs en les mettant dans un long labyrinthe "tordu", que ceux-ci doivent le traverser pour en sortir par où il le faut pour pouvoir manger (en sentant l’odeur) :
- Si on "s’arrange" pour qu’ils n’y arrivent pas, ils deviennent presque toujours fous furieux et parfois ils finissent par se bouffer entre eux.
- D’autre part il a été constaté et mesuré scientifiquement que plus l’animal testé est intelligent (rat, chat, chien, dauphin même !), plus mal se termine le test... (fait vérifié N fois et publié N fois dans les publications scientifiques) J’appelle cela :
- "mauvais traitement sur des animaux".

- Cela fut aussi "essayé" avec des prisonniers politiques ou autres par la police ou par des militaires, lors de certains interrogatoires dont il a souvent été dit : "c’est sans violence".

- Je suis certain que l’interrogatoire musclé auquel j’ai dû participer par hasard en Krajina et qui pourtant se termina fort mal, était loin d’être aussi sauvage. Au moins nous... On ne l’avait pas fait exprès, et ce fut encore moins prémédité.

A propos de l'auteur

Thierry BRESSOL

Officier radio-électronicien de 1ère classe de la marine marchande (1978/1991)
- Animateur de formation technique & Consultant Telecom GSM en SSII
- Rédacteur/correcteur
- Qui je suis ?


"Souvenirs-de-mer" et "Marine Inconnue" : http://souvenirs-de-mer.cloudns.org/