Souvenirs de mer

1er janvier 2006

Saint Lys Radio en fin d’année

- Hommage rendu aux grands "pro" des ondes courtes.
- "Ici, St-Lys Radio. Service radiotéléphonique, avec les navires en mer. Cetteu Trannsmission est effectuée au niveau normââl de parôle, pour permettreu le réglââge, des récepteurs de bôôrd..."

Cette annonce était récitée avec un accent inimitable, que l’on n’entendra plus autrement qu’en MP3, sur la vaste toile d’Internet... Notre mémoire collective.
- Saint Lys Radio en fin d’année :
- (page mise à jour le 24 Décembre 2012)
- St-Lys Radio/FFL petit docu (sur Youtube le 18 Déc. 2012)
- St-Lys Radio/FFL D’autres stations sont accessibles via cette page !

Notes du 15 Janvier 2006 : C’est longtemps après avoir écrit ces lignes que j’ai cherché Saint Lys Radio dans notre mémoire collective qu’est aussi la vaste toile.

Il y a donc eu des surprises pour moi, plein de surprises et d’émotions, au moins autant que lorsque je suis revenu en 2000 sur les deux anciens sites de la station radio, où on est en train d’oublier ce qu’il s’y passait.
- Radio-archéologie
- Le secret des radiocommunications en mer

St-Lys Radio /FFL : les mat d’antennes de réception

Comme tous les autres Officiers Radio-électroniciens, je confirme que les soirées du 24 et du 31 Décembre en Mer étaient chargées d’émotion sur les Ondes Courtes.

La console des récepteurs de l’Esso Deutschland, à droite de l’émetteur comme à bord de l’Esso Normandie dont la disposition était un peu similaire

J’ai personnellement souvent eu l’impression de faire à mes "clients", avec un immense plaisir, d’énormes cadeaux en organisant pour eux une courte rupture de l’isolement des marins en Mer. Une confidence s’impose pour commencer :
- Une liaison avec une Station Radio, que ce fût St-Lys, Berne Radio ou toute autre, cela se terminait parfois par mon appel personnel. Il faut en effet aussi penser à soi. Comme pour tous les autres à cette occasion annuelle, l’opérateur(trice) de St-Lys Radio annonçait toujours placidement en fin de "com" :
- "3 minutes ! Le Minimum ! Comme pour les autres "M/V Saint-truc" et "FN.."...!
Bon Noël à tous à bord !"
- "Merci encore St Lys ! Toi aussi, et à toute la Station St Lys...
Bonne veille ! Merci encore... A Plus !"

C’était toujours "trois minutes" seulement, mais "pour les comptes"... Bien souvent pour ne pas dire toujours, en cette période de l’année la réalité du temps passé en liaison était de 10 ou 20 minutes et plus...
- Il arrivait aussi que cela soit gratuit...

Un émetteur d’ondes courtes, ici celui de l’Esso Deutschland. L’Esso Normandie lui, avait un Nera MS19

France Telecom devenu Orange, la daube surendetté et rapace n’était pas encore de la partie. C’était le bon temps des "PTT"...
Inmarsat, la VHF automatique et le GSM sont bien plus rigoureux hélas... Et les soucis "de chez soi" du marin (car les absents ont toujours tort...) sont à présent traités informatiquement plus que "radio-maritimement", c’est à dire sans aucune pitié financière.

Le dernier navire de St-Lys Radio

C’est donc avec le coeur serré que j’ai lu il y a peu, comme si je l’entendais une seconde fois, ce message historique de la "fin d’antenne" car CITATION :
- "Vendredi 16 Janvier 1998 à 19h00 UTC, la station radio-maritime de Saint Lys, FFL, a été fermée définitivement. Après un dernier contact avec un navire, le car-ferry SEAFRANCE CEZANNE, indicatif FNBK, sur la liaison Calais - Douvres, la station a été fermée avec le message suivant :
- CQ CQ CQ DE FFL A TOUTES LES STATIONS
- LA TECHNOLOGIE A EVOLUE AMENANT CONFORT, CONFIDENTIALITE ET SECURITE DANS LE MONDE DES TELECOMMUNICATIONS. ST-LYS A SERVI LES MARINS DE TOUS LES PAYS ET LE MONDE DE LA MER. LES OPERATEURS TIENNENT A EXPRIMER A TOUS LEUR EMOTION A L’OCCASION DE CE DERNIER MESSAGE.
- CEPENDANT, LE SERVICE CONTINUE AUPRES DES AUTRES STATIONS, ET NOTAMMENT AUPRES DE LA STATION BELGE D’OOSTENDE-RADIO, ET LA STATION SUISSE DE BERN-RADIO ET LA STATION MONEGASQUE, MONACO-RADIO.
- LES AVIS URGENTS AUX NAVIGATEURS CONTINUERONT D’ETRE DIFFUSES SUR LES MEMES FREQUENCES. LES OPERATEURS DE SAINT-LYS RADIO VOUS DONNENT RENDEZ-VOUS SUR LES RESEAUX DE L’AVENIR..."

La halle de Saint-Lys fut le centre de la mobilisation pour tenter de sauver la station

La bonne ville de Saint-Lys fut naturellement mobilisée pour tenter de sauver la station, une jolie illusion romantique à une époque de privatisations galopante... Dans un monde sans la compétitivité forcenée devenue un dogme étroit, cela eut pourtant été possible mais il était déjà trop tard en 1998.

Ce soir-là à 20h03 locales, prévenu j’ai donc mis en marche mon petit récepteur d’Ondes Courtes (Sony ICF 7600) pour les écouter comme en mer une dernière fois, mais c’était dans un bureau !
- Cette écoute à Paris La Défense avait surtout le mérite d’être possible, mais faire cet effort m’a rappelé de nombreux moments où la patience était nécessaire et souvent récompensée. L’opératrice avait une voix "difficile" pour prononcer son texte, on peut le comprendre. Ce fut sans doute un honneur pour elle, mais aussi une mission passablement pénible.
- C’est aussi à ce moment que j’ai pleinement réalisé que j’avais vraiment arrêté de naviguer, définitivement à priori.

Merci donc à tous les sites de la vaste toile consacrés à Saint Lys Radio et à toutes les autres...
- Je ne cacherai pas d’autre part, avoir été au moins autant mortifié cette année par l’annonce de la fermeture de Berne Radio durant l’année 2005.

Merci aussi et encore au personnel disparu de Saint Lys Radio, car "on regrettera les PTT" disais-je alors... C’est chose aujourd’hui pleinement réalisée.

Bien "navicalement" Thierry BRESSOL OR1
- Histoire de St-Lys Radio à Fontenilles :
- Merci aux sites ci-après cités :
- Ville de saint Lys
- St-Lys par f6itv Merci Alain Miqueu ! (ADS restant à corriger)
- Opératrice à St-Lys, une petite interview de la dernière opératrice de Saint-Lys Radio :
- Jeanne nous raconte... Quelle surprise !
- Commentaire personnel : Il me fut dit aux câbles sous-marins que la station fut créée sous l’Occupation sur ce site situé en zone dite libre, pour échapper à l’oeil sévère, de qui on devine...

Seafrance Cézanne, dernier navire à avoir contacté St-Lys

- Le SeaFrance Cézanne par l’excellent Site Danois dédié aux car-ferries.

La Croix d’Hins Lafayette, un grand site radio-électrique abandonné :
- Station Radio de La Croix d’Hins Lafayette Impressionnant !

- Informations générales : Radiodiffusion (.fr et .be)
- Radio France
- Centre Radio d’Allouis
- Site Radiodiffusion de Mr Vignaud qui évoque aussi une station sacrée, Radio Caroline !

Radio Caroline en Mer du Nord sur 558 Khz

- Site d’un Radio-Amateur et ami : F1NQP
- Site consacré à la radio, dont le web-captain Mr Daniel Wantz, est "inamical" c’est intéressant quand-même.

Ce piaf là est moins dangereux que les goélands et les vautours
(au service des lobbies, qui nous ruinent depuis plus de 40 ans)

Précision utile : En Belgique, contrairement à la France, il n’a pas été oublié qu’en cas de panne généralisée des réseaux de satellite, aussi improbable que cela soit aujourd’hui, une grande Station Radio d’Ondes Courtes demeure naturellement le dernier recours contre l’isolement, pour les navires en mer, les avions de ligne équipés et les forces armées Nationales stationnées "outre-mer".

Symbole de l’accueil du site

- Plan du site & Plan de "Marine Inconnue"

Le 4 janvier 2006, Didier Cavé : Saint Lys Radio en fin d’année

content de ton retour

Didier Cavé
Officier Radio Marine Marchande (retraité)

Armement louis Martin,
Compagnie Denis Freres ,
SONATRAM (Gabon) ,
Delmas .

Saint Lys Radio en fin d’année 5 janvier 2006

CONTENT DE TON RETOUR BRESSOL
AUSSI MES AMITIES A DIDIER CAVE
BONNE ANNEE 2006
Olivier Marsan ancien Officier Radioélectronicien Marine Marchande


A propos de l'auteur

Thierry BRESSOL

Officier radio-électronicien de 1ère classe de la marine marchande (1978/1991)
- Animateur de formation technique & Consultant Telecom GSM en SSII
- Rédacteur/correcteur
- Qui je suis ?


"Souvenirs-de-mer" et "Marine Inconnue" : http://souvenirs-de-mer.cloudns.org/