Souvenirs de mer

22 mai 2006

Avec vue sur la mer...

Cette fois, ils n’ont plus du tout de vue sur la mer, les Serbes...
- Bien après avoir arrêté la navigation, j’ai eu l’opportunité de passer une semaine de vacances "pas cher" en Yougoslavie, plus précisément à Bar au Monténégro, qui vient d’obtenir son Indépendance ce dimanche le 21 Mai 2006.

(article "réparé" le 11 Août 2008 à 17h10, deux liens ajoutés le 22/8)

Où l’on constate que sur place aussi naturellement, on étudie cette situation maritime... Très particulière :
- Info maritime & Courrier des Balkans
- Tembol en Krajina et en 1994

La RFY "République Fédérale de Yougoslavie" sur sa fin

Je ne sais pas ce qu’il faut penser du résultat de cette consultation, dans l’intérêt des populations concernées. Ils verront bien, après...

Pavillon du Montenegro, avec ou sans l’ex-RFY, car son autonomie interne Yougoslave était large. On le verra au cul des navires d’ici peu.

Au-delà de tout point de vue personnel, de très nombreux Monténégrins sont établis de longue date en Serbie, souvent fort loin de la Mer, le plus souvent à Belgrade. L’inverse est également vrai. Pourvu que ces nouveaux "expatriés" n’aient pas trop de problèmes...

Les JZ, Chemins de fer Yougoslaves, ici à Beograd/Belgrade.

Devenir soudain étranger chez soi, tel est le sort idiot qui menace une fois de plus, un certain nombre d’ex-citoyens de l’ex-RFY. Emir Kusturica avait raison, mais personne ne l’a écouté...

Les dernières pièces de la République Fédérale de Yougoslavie

La Serbie proprement dite, n’est pas un pays maritime. Le secteur maritime de l’ancienne république fédérale de Yougoslavie était principalement Croate, au temps du Maréchal Tito, qui était croate et se nommait Josip Broz.
Il voulait, pour éviter que "ça recommence comme en 40", que tout le monde se mélange en Yougoslavie.

La relativement importante marine militaire de la République Fédérale de Yougoslavie va disparaître... La tradition maritime Serbe était surtout militaire, plus que celle des marins Croates qui sont beaucoup plus "mar-mar", comme les Monténégrins.
- Il faut aussi préciser que le Monténégro était, dans l’ancienne RFY détruite par la maladresse de Milosévic, la république autonome la plus proche de la Serbie. Les Monténégrins sont un peu aux Serbes, ce que sont les Bretons en France, c.à.d. différents...
- D’autre part le Prince Petrovitch, héritier de la famille Royale du Monténégro, est actuellement un architecte Breton qui travaille à Paris.

Bar, Montenegro, ex-RFY c.à.d. République Fédérale de Yougoslavie.

J’ai d’autre part conservé quelques relations là-bas. Pour information, les navires militaires autres que les garde-côtes, ne sont pas sorti en mer depuis plus de 4 ans pour certains d’entre eux, tel le dernier sous-marin par exemple, le seul qui n’a pas été brisé par les bombes dans sa cale sèche en 1999... Je me demande comment ils ont fait. Ils réussirent à le planquer quelque part dans les îles grecques.
- Où et comment ? C’est un secret. Ils doivent avoir bien des choses à nous raconter ces sous-mariniers. Car lorsque c’est arrivé, il y avait "du monde" en Mer Adriatique pour les empêcher de sortir :
- En matière de "tuyaux gris" et "bateaux noirs", tous des ennemis...

La côte du Montenegro aux environs de Bar

Les frégates lance-misiles sont aujourd’hui à vendre et la marine Egyptienne serait sur le point de les acheter. Pourquoi pas ? Une chose reste certaine :
- Le petit Montenegro tout seul ne sait pas quoi faire de tous ces navires, et la Serbie non seulement n’a plus aujourd’hui de "vue sur la mer", mais n’a plus vraiment les moyens de...

Les environs de Bar, Montenegro

Je crois qu’on va voir un certain nombre d’anciens marins militaires, essayer de se recaser dans la marchande, au moins ceux qui le pourront...

Sans rancune locale (pourtant...), l’USS Gonzales visite Bar en 2003

Je leur souhaite bien du plaisir et surtout : bon courage !

Sans rancune les gars... (avec tout ce que l’Oncle Sam leur a balancé...)

Grâce à mes relations, j’ai pu entrevoir presque gratuitement ce sympathique petit pays, invité en vacances en 1997. J’aime autant le dire, (Qui je suis) j’ai beaucoup apprécié ce séjour à Podgorica, Tivat et Bar.
- A cause de mes relations et pour avoir travaillé "pour les chemins de fer", il m’est arrivé d’être "un peu emmerdé" après tout ça. Mais je n’ai rien à regretter, car ceci compense cela. Qu’est-ce que c’était intéressant !

Quelques vues du Montenegro

Ceci dit, d’un point de vue strictement touristique et maritime, le Montenegro a énormément de ressource, c’est tant mieux pour eux.
- Si !! Il y a quelque chose à regretter :

Ne pas avoir eu le temps et les moyens d’apprendre le Serbo-croate !

Bien "navicalement" - Thierry BRESSOL - OR 1
- Autrefois avec vue sur la mer
- Tembol en Krajina 1 (le contexte)
- Tembol en Krajina 2 (surréalisme)
- Tembol en Krajina 3 (la journée de la peur)
- Tembol en Krajina 4 (le matin de la peur)
- Tembol en Krajina 5 (l’après-midi de la peur)
- Tembol en Krajina 6 (ramasser les morceaux)
- Tembol en Krajina 7 (la soirée de la peur)

Merci aux sites :
- Montenegro
- Serbie et Montenegro
- Côte du Montenegro
- Ferries vers l’ex-Yougoslavie

A voir aussi, sur le Site Marine Marchande du Cdt Cozanet :
- Côte Dalmate
- Ports Croates


Notes récentes :

Le président Serbe est le 1er chef d’Etat à visiter le Monténégro indépendant. (Belga) 26/06/2006 à 14h37

Le président serbe Boris Tadic a effectué lundi la première visite d’un chef d’Etat au Monténégro depuis la proclamation de son indépendance le 3 juin, affirmant sa volonté de maintenir des relations privilégiées entre les deux pays.

"Des bonnes relations avec le Monténégro sont d’un intérêt vital pour la Serbie", a dit M. Tadic après un entretien avec son homologue Monténégrin, Filip Vujanovic, à Cetinje, capitale historique du Monténégro et siège de la présidence.
- "La manière dont nous construisons nos relations dans les domaines de l’économie, la défense et la diplomatie sera déterminante pour notre future intégration à l’Union européenne, notre priorité commune", a-t-il ajouté. M. Tadic a été accueilli à Podgorica par M. Vujanovic avec tous les honneurs réservés aux chefs d’Etat.
- Pour la première fois les hymnes du Monténégro et de la Serbie ont retenti devant une garde d’honneur, composée de soldats portant les insignes Monténégrins au lieu de ceux de l’ancienne armée serbo-Monténégrine de l’ex-RFY.
- (GFR)

Emir Kusturica, musicien et cinéaste Yougoslave

Mercredi 12 juillet, 2006 à 11h34 :
- Le Monténégro célèbre son indépendance (Belga)

Le Monténégro, dernier né des Etats Européens, célébrait mercredi son indépendance après avoir décidé, en mai dernier à l’occasion d’un référendum historique, de se séparer de la Serbie.

Les présidents de Slovénie, Croatie et Serbie devaient assister aux cérémonies à Podgorica à l’invitation de leur homologue Monténégrin, Filip Vujanovic. Mais ceux de Macédoine et Bosnie, Branko Crvenkovski et Sulejman Tihic, manquaient à l’appel en raison d’engagements antérieurs.

Les présidents Slovène, Croate et Serbe étaient ainsi réunis pour la première fois depuis des négociations sans résultats organisées par leurs prédécesseurs pour éviter une désintégration violente de la Fédération yougoslave au début des années 1990. Les présidents, Premiers ministres et ministres des Affaires étrangères de tous les pays qui ont reconnu le Monténégro indépendant, étaient également invités.
- (GFR)

Bar, Montenegro, ex-RFY c.à.d. République Fédérale de Yougoslavie.

Ce Pavillon a disparu corps et biens, en laissant de nombreuses traces...

Pavillon de la Yougoslavie

Merci aussi aux sites suivant :
- Le Courrier francophone des Balkans
- Le Courrier francophone des Balkans (1)
- Le Courrier francophone des Balkans (2)
- Le Courrier francophone des Balkans
- Le Courrier francophone des Balkans
- Le Courrier francophone des Balkans (Kosovo)

- Carte et ambassade de Croatie
- Flotte du Montenegro

Un film d’Emir Kusturica, qui m’a rappelé quelque chose

Où l’on constate aussi sur place que naturellement, on étudie cette situation maritime... Très particulière :
- Info maritime
- Le Courrier des Balkans

A propos de l'auteur

Thierry BRESSOL

Officier radio-électronicien de 1ère classe de la marine marchande (1978/1991)
- Animateur de formation technique & Consultant Telecom GSM en SSII
- Rédacteur/correcteur
- Qui je suis ?


"Souvenirs-de-mer" et "Marine Inconnue" : http://souvenirs-de-mer.cloudns.org/