Souvenirs de mer

14 août 2006

Doxford, les moteurs Diesel "Dahu"

Doxford était un "grand classique" des conversations d’officiers mécaniciens au carré, même s’il était souvent interdit de parler boulot à table...

(le 22 mars 2005 à 18:57, m.à.j. le 8 Mars 2011)

Les moteurs Doxford et le Dahu
- Un de mes meilleurs correspondants, Mr Alfons Verheijden, Chef Mécanicien en retraite, (merci encore !) vient de me faire parvenir ces deux excellentes adresses URL, car on trouve tout à bord de "Youtube", même le type de moteur de navires le plus original !
- THE DOXFORD OPPOSED PISTON OIL ENGINE (Alfons Verheijden’s Site)
- Doxford & SHIPBUILDING & DRY DOCK Co, Chester, Pensylvania, U.S.A.
- A bord du M/V Port Sydney & En usine !
- Site du Chef Mécanicien Alfons Verheijden
- Moteur Doxford au travail (le 7 Mars 2011)
- Belle Mécanique des Grands anciens (le 1er Mars 2011)

Fin du montage d’un moteur Doxford Marin à 9 cylindres

La liste de diffusion "Marine Marchande" fut régulièrement le théâtre d’une longue série de messages concernant les moteurs Doxford...
- La navigation n’est pas faite que de géographie ou de radio-électricité... La plus Belle Mécanique est donc ici aussi à sa place.

C’est il est vrai, un sujet de technique marine du plus haut intérêt. Le "profane-mécanicien" que je suis, pensa longtemps avoir peu à dire sur la chose. Enfin, presque....
- Les quelques sites Internet cités par André Launay par exemple, vallent effectivement le coup d’oeil, pour quiconque s’intéresse à la belle mécanique...

Rudolf Diesel se serait certainement montré sceptique, il se serait peut-être même gratté le crane devant un tel dessin, puis soudain il aurait probablement demandé en commençant à comprendre :
- "Attendez s’il vous plait, montrez-moi donc ceci d’un peu plus près pour voir ?"

Moteur Doxford ancien

On ne m’a pas attendu pour le faire, mais je confirme donc que ce type de moteur est resté longtemps l’un des plus beaux sujets des conversations de table au carré, à commencer par celles des officiers mécaniciens.
- Cela était, même si personne à bord n’en avait jamais vu un...

C’est ainsi que lors de mon premier embarquement, à bord
du Saint Louis de la Cie Denis Frères, le pilotin pont-machine
que je fus, a entendu parler de ces moteurs Doxford pour la
première fois....
- A peine sorti du Lycée, l’impression qu’un système aussi insolite que ce genre de moteur pouvait me laisser n’était pas convaincante.
- Dans les lycées français, on n’aimait pas du tout "le concret" à cette époque. Je me souviens encore qu’aucun prof de Math ne sut me dire à quoi pouvait servir la Trigonomètrie...
- Donc pour la majorité des professeurs, un moteur de navire, ça n’existe pas... Alors, un Doxford... Vous n’y pensez pas !?

Moteur Doxford marin

J’ai déjà fait allusion ici à la grande tradition de la Compagnie de Navigation Denis Frères, surtout à l’attention des novices, élèves et autres "pilotins", que fut longtemps le Canular à bord.

Il se trouve que ceux qui en parlaient le plus, étaient précisément les plus acharnés à inventer n’importe quoi pour "faire marcher" les zefs...
- Autant vous dire que le pilotin que j’étais, qui se flattait de ne jamais "se laisser mener en bateau par ces cornichons", n’a pas une seule seconde cru autre chose que :
- "Le moteur Doxford, c’est le Dahu de la Marine Marchande..."

Ce jeune pilotin des années cinquante est assez connu aujourd’hui...

Celui-là, je me demande ce que les gars de l’UIM ont réussi à lui faire croire... Jacques Chirac nous le dira-t-il un jour ?
- Bien sûr, mon attitude sceptique et étroite souleva de vives protestations :
- "Mais non Bressol ! C’est du vrai, ça existe ! Regarde !..."
- "Ah ! Ah ! Ah !"

Chez Doxford l’atelier des chemises de cylindres

On me montra des dessins et des photos, puis on m’en expliqua
le fonctionnement. Après tout, en tant que pilotin-machine, cela me regardait...
- Ma réponse fut : "Doxford ? C’est un auteur de science fiction ?"

La documentation que l’on me montrait avait été embarquée par un officier mécanicien spécialement pour le fameux Intendant-Ecrivain et Grand-Maître du Canular Maritime, qui était aussi un modéliste averti.
- Il projetait de faire "un truc original" disait-il. A d’autres...!!

Ce personnage haut en couleur était capable d’inventer absolument n’importe quoi pour réussir à "faire marcher" les petits jeunes, à un tel point que lorsqu’il était à bord plus rien n’était certain, pas même le nom du navire...
- Donc, lorsque "chez lui" (dans sa cabine bureau) j’ai pu consulter cette superbe documentation avec l’élève et le novice machine...

Nous avons tous les trois été absolument convaincus qu’ils avaient tout
inventé et dessiné, rien de moins que que tout pour nous embobiner avec d’invraisemblables calembredaines....
- Pas de culasse, pistons en opposition, bretelles, etc.
- C’est du "n’importe quoi !!"

Moteur Doxford = cylindres travaillant en opposition en effet...

Ainsi donc, quelques années plus tard à bord du Saint Luc de la SNO-CNDF, le navire du chat-passager, des chevaux embarqués pour Abidjan, du téléphone volant, du "zef" envoyé à la préfecture et aux affaires maritimes pour chercher les papiers officiels décrivant la bonne procédure pour branler le taureau etc. etc.
- Je ne croyais toujours pas à l’existence des moteurs Doxford...
- Pourquoi ?
- Le Commissaire Intendant Ecrivain et "Grand Maître du Canular Marin" était à bord.

C’est donc avec une immense satisfaction qu’il vérifia l’efficacité de son méfait. J’étais resté convaincu que le moteur Doxford était le Dahu de la Mar-Mar, les mécaniciens du Saint Luc ont donc pu se payer ma tête et me "plonger dedans" avec d’authentiques photos prises à bord du "Sainte Claire Deville", navire ancien qui était ainsi équipé.
- Si je ne m’abuse, c’était un navire Dreyfus ancien qui était ainsi équipé.

Faute de pouvoir me faire croire à l’existence d’un fait imaginaire, ce gredin préféra nous laisser croire que ce système n’était qu’un canular. C’est bien plus original....*

Bien navicalement - Thierry Bressol - OR1

Cela dit, je suis aujourd’hui définitivement convaincu que les moteurs Doxford ont réellement existé. La preuve :
- Merci à Mr Alfons Verheijden, Chef Mécanicien en retraite pour les photos suivantes :

Tubes Télescopiques des Pistons Hauts

On l’aura remarqué, le non-spécialiste que je suis, ne se risque pas ici à des commentaires trop techniques à propos du caractère astucieux du procédé. Je suppose seulement que Rudolf Diesel aurait félicité les auteurs du beau prolongement de son travail.

Atelier de montage des arbres manivelles chez Doxford

Merci aux sites "Moteurs Doxford" :
- THE DOXFORD OPPOSED PISTON OIL ENGINE (Alfons Verheijden’s Site)
- Doxford & SHIPBUILDING & DRY DOCK Co, Chester, Pensylvania, U.S.A.
- Moteur Doxford type des M/V Catherine/Christine/Mélusine :
- Doxford Galery
- Schémas fonctionnement moteur Doxford page 1
- Schémas fonctionnement moteur Doxford page 2
- Usinage d’un arbre manivelle Doxford
- Moteur Doxford type Jean Schneider
- Celui-ci est un 9 cylindres, le Jean Schneider avait un 6 cylindres...

- L’art du canular à bord
- Mr l’Ingénieur Rudolf Diesel"
- Doxford, les moteurs Diesel "Dahu"
- Aventures Mécaniques Extraordinaires

- Mystère de la mer, les Bouddhas de l’ALIAKMON RUNNER
- Containers, Twistlock et mauvais temps
- Ne les oublions pas

- Plan du Site & Contenu de "Marine Inconnue"

Le 28 février 2007, jpierre : Doxford, les moteurs Diesel "Dahu"

Ce type de moteur était présent sur le cargo "bananier" de la transat le "Saint Pierre" qui faisait la liaison avec les Antilles. C’était un 6 cylindres d’environ 8000cv, la particularité que je ne retrouve pas sur vos clichés, c’est les fameuses "bretelles" qui ont été remplacées par la suite par des tubes télescopiques. Ces tubes souples étaient montés sur des secteurs qui leur permettaient de suivre les mouvements du piston supérieur, ils servaient au refroidissement de la tête de piston et au graissage des articulations supérieures. Trés impressionnant a voir démarrer pour la première fois. Ces flexibles étaient la cause du surnom de ces moteurs, Moteurs à bretelles.

Doxford, les moteurs Diesel "Dahu" 10 octobre 2007, par alfons verheijden

DOXFORD : J-Type ; Les Tubes Télescopiques (PISTON HAUT)
[IMG]http://i50.photobucket.com/albums/f303/averheijden/TopplatesoftheEngineRoomshowingthet.jpg[/IMG]

Amicalement
Alfons


DOXFORD : Les Tubes Télescopiques
Doxford, les moteurs Diesel "Dahu" 23 octobre 2007, par alfons verheijden

MOTEUR DOXFORD : Les Tubes Télescopic pour les Pistons Haut

Amicalement
Alfons


Les Tubes Télescopic pour les Pistons Haut
Doxford, les moteurs Diesel "Dahu" 15 octobre 2007, par alfons verheijden

Chantier DOXFORD, Sunderland, Angleterre, l’année 1957-1958


DOXFORD : Chemise de Cylindre
Le 9 octobre 2007, alfons verheijden : Doxford, les moteurs Diesel "Dahu"

DOXFORD : Arbre de Manivelle

[IMG]http://i50.photobucket.com/albums/f303/averheijden/TESTAPPARATUS.jpg[/IMG]

A Bientôt
Alfons

Lien : Mr Doxford, les moteurs Diesel "Dahu" 11 octobre 2007, par alfons verheijden

Chantier DOXFORD, Sunderland, Angleterre l’année 1957-1958 (1)

Amicalement
Alfons


L’atelier des Arbres de Manivelles
Doxford, les moteurs Diesel "Dahu" 11 octobre 2007, par Thierry BRESSOL

Cette photo est superbe ! Merci Mr Alfons !


Doxford, les moteurs Diesel "Dahu" 25 août 2008, par COGNAUD Bernard

Cher Monsieur, J’ai bien connu les moteurs Doxford sur le "BRAZZA" des Chargeurs Réunis en 1955. J’étais EOM à bord. Je faisais souvent visiter la machine aux passagers et les flexibles de refroidissement intriguaient beaucoup les visiteurs.
J’aurai des renseignements à vous demander, merci de bien vouloir correspondre par le mail ou tel : 02 40 63 28 98 Mon adresse post. 21 rue de la Madone 44700 ORVAULT sincères salutations BC


Doxford, les moteurs Diesel "Dahu" 6 septembre 2008, par Jacky GAUTIER

06 septembre 2008, par Jacky GAUTIER.
Pour avoir navigué à l’UIM comme élève puis Officier mécanicien j’ai bien connu les moteurs Doxford et les soucis de rupture des goujons de fixation du piston supérieur, ce qui pouvait entrainer son remplacement à la mer.
J’ai aussi cotoyé ce type de moteur à la SFTP, il comportait même un surpresseur attelé en plus des flexibles, les joies de la belle mécanique...


A propos de l'auteur

Thierry BRESSOL

Officier radio-électronicien de 1ère classe de la marine marchande (1978/1991)
- Animateur de formation technique & Consultant Telecom GSM en SSII
- Rédacteur/correcteur
- Qui je suis ?


"Souvenirs-de-mer" et "Marine Inconnue" : http://souvenirs-de-mer.cloudns.org/