Souvenirs de mer

17 août 2006

L’Ex-France va nous quitter

L’ex-France devenu "Norway" et "Blue Lady" l’hiver dernier au début de 2006, a su durant ces dernières années maintenir un suspens digne de son existence mouvementé :
- La casse ou une nouvelle exploitation ?

(corrigé le 3 septembre 2008 à midi)
- Paquebot France : 1961 - 2006
- La fin du France (le 31/08/2008)
- Embarquer à bord du France, un privilège ? (le 08/09/2008)
- Le France et la "Sécu" (à venir)

"L’Ex" va fort probablement disparaître à partir de cette année 2006. Non pas dans le Triangle des Bermudes, mais là se trouve le Triangle qui existe réellement ! C’est à dire sur l’une des vastes plages d’Alang en Union Indienne. En cet endroit, de nombreux professionnels avisés se chargeront d’ici peu sans état d’âme des obsèques...
- L’âme du Prairial et celle du Batillus

Chômeur blessé, ici désarmé en Allemagne après 2003

J’ai été informé le 11 mai dernier du début effectif des tristes travaux en cours depuis le 10 mai dans une étrange semi-clandestinité.
- Sans doute par crainte d’une ou plusieurs éventuelles nouvelles tentatives de "sauvetage" perturbatrices, les démolisseurs sont montés discrètement à son bord en barge pour commencer à travailler, au lieu de réaliser le traditionnel échouage violent sur la plage qui marque le début de l’opération...
- Cela dit depuis hier c’est officiel, il est échoué conformément à la méthode locale dans la journée du 17 Août 2006. Fatalement, ils passeront tôt ou tard et pour de bon cette fois "aux actes". On n’a pas fait autant d’histoires avec le Saint François ou le Saint Luc !

Vue d’artiste en Allemagne

Ce navire d’exception ne faisait rien comme les autres, et sa disparition aura été pleinement conforme à son style, sa personnalité, ou pour mieux dire peut-être, à son âme en tôles.

Lui, on ne le présente plus ! Il n’était pas convaincu que sa commande en 1956 était une bonne idée. Mais c’était trop tard, il fallait poursuivre...

"Il a épousé la mer..." Commenta le Grand-Charles... Ce navire n’aura laissé personne indifférent, surtout dans le monde maritime ! Que dire des navigateurs ou des anciens navigateurs, qui en ont entendu régulièrement parler, jusqu’au "trop plein" parfois, à leur bord ou durant leurs congés !
- Les anciens du bord restent innombrables, j’en ai rencontré par dizaines en naviguant. Tout le monde y est sensible car un navire qui disparaît, c’est aussi une partie de la vie de ses constructeurs, des marins qui l’ont servi et de tous ses passagers qui soudain s’échappe.
- Le Mystère des Bouddhas de l’ALIAKMON RUNNER

Le nombre des anecdotes à raconter concernant le France et le Norway ensuite, est probablement proche de l’infini. Je suppose que même son dernier remorquage a eu quelque chose d’épique. Il fut en effet aussi clandestin que cela était possible à l’époque des satellites.

Lancement du paquebot France

Il n’y aura donc aucune indifférence de traitement envers celui qui porta le nom du pays et qui fut simultanément le symbole du luxe, de l’excellence technique comme d’une surréaliste gabegie financière. Tout cela sait créer des liens et il en existe malgré les points de vue opposés entre :
- Le terrible Cdt Cozanet, Webcaptain du site http://www.marine-marchande.net/ et de la liste de diffusion associée, ANTI entre tous les "antis-paquebot France", et...
- Eric Jégou, le Webcaptain du site http://www.marine-marchande.com/ et de la liste de diffusion associée, qui passa le Captain Cozanet (et pas seulement lui) par-dessus bord en 2004 !

Jégou, grand fanatique entre tous du France, est encore capable de peut-être toutes les vilainies pour tenter de récupérer l’Ex. Le France reste l’objet d’une adoration parfois maladive et demeure à ce jour probablement, le plus gros et le plus grand des fétiches de tous les temps. Sans doute la clandestinité des travaux ne pourra pas durer longtemps, car la disparition soudaine de l’une des fameuses cheminées finira par donner l’alerte...
- Je me suis même parfois demandé, s’il ne serait pas opportun de prévenir par e-mail les autorités de Brest ou à Alang, d’un éventuel complot de piraterie organisé par Eric Jégou pour tenter de sauver le paquebot France...

En 1980, après sa première transformation

Cette fin est normale et généralement souhaitable, comme pour tout navire après une longue carrière commerciale.
- Tout le monde a préféré la fin normale du magnifique paquebot Olympic en 1929, à celle de son trop connu sister-ship en 1912 !
- Le PASTEUR aussi eut une vie exceptionnelle. Pour le Norway on ne pouvait plus à mon sens, revenir "en arrière toute". Son accident de chaudières en 2003 a en effet cassé tant de choses à son bord, au-delà du sort tragique des 9 mécaniciens décédés et des 20 blessés graves tous oubliés, que le coût prévisible et calculé de la remise en état a sans doute découragé tout le monde...

Notre "Ex" fut dès l’origine conçu truffé d’amiante pour sa sécurité contre le feu

J’ai cependant un regret personnel, le projet d’Hôtel flottant à Rotterdam était bien sympathique et sérieux. Là-bas, on manque beaucoup de "chambres", et je faisais confiance aux cousins Bataves pour "monter un truc qui marche" financièrement...
- C’est réellement dommage pour tout le monde. Nous l’avons constaté douloureusement et financièrement, son exploitation "en l’Etat" n’était pas viable, d’où cet arrêt spectaculaire dont tout le monde se souvient.
- "Tout le monde se servait" dira certainement au moins un lecteur !

J’ai lu il y a quelques années, un témoignage qui passa totalement inaperçu, celui d’un ancien "cadre supérieur" de la Transat "à terre", à Paris rue Auber. Cette personne était discrète, beaucoup trop sûrement. Il aurait dû "l’ouvrir" plus tôt celui-là... En voici le résumé :
- "Même avec le coût extraordinaire et exhorbitant de son exploitation telle que cela se passait, il POUVAIT ETRE RENTABLE, "tel que" et avec son équipage et les conditions qui furent ce que l’on sait."

En effet, si tout le monde ou presque tout le monde avait vraiment payé sa place.... Je rappelle qu’il "jouait en permanence à guichet fermés" !
- J’ai un jour fait une simulation financière et.... La vérité m’est apparue, nue. Pourquoi donc les ministères etc... Tous les organismes imaginables et imaginés avaient-ils le droit d’offrir des voyages à son bord à tous et presque n’importe qui...?
- Trop tard....

Un menu de croisière, et pas n’importe laquelle... La Croisière Impériale

J’ai pour finir une anecdote personnelle avec lui. Trop jeune pour avoir navigué à son bord, (et tout le monde n’a pas pu le faire) j’ai quand-même eu l’opportunité de le visiter au Havre en janvier 1979, durant son dernier hiver "au quai de l’oubli".
- Cet endroit n’avait de quai que le nom tellement il était isolé.
- C’était d’ailleurs un fait exprès, pour éviter le renouvellement de son invasion par des manifestants agissant pour des causes diverses, et utilisant son nom comme un symbole.

Je suis en effet passé à son bord avec un ami du Bureau Véritas, qui voulait qu’on l’aide à récupérer de la doc-technique. Ce fut une visite surréaliste !
- Nous fûmes fort bien accueillis par deux des (peu nombreux) derniers pingouins bipèdes du bord, qui vivaient dans les quelques coursives restant éclairées... Avec les années et durant les derniers mois, ils étaient de moins en moins nombreux.

De l’aileron de passerelle tribord, photo prise par un électricien Breton nommé Paris en 1973. Merci Paris !

Le France me laissa une étrange impression d’immensité glaciale, immobile et sinistre, car il était plongé dans le silence, l’obscurité et l’humidité.
- Ils ont dû "marner" les gars du chantier allemand, après ces années "à l’arrêt" total, pour tout remettre en état ! Les histoires de fuites d’eau à répétition ne m’étonnèrent pas, par la suite ! Avec nos petites lampes, en remontant de "la Machine", nous nous sommes perdus dans les coursives obscures, désertes et glacées, tandis que les gars du bord nous cherchaient partout...
- J’entends encore CC me dire en plaisantant :
- "En 2010 les démolisseurs vont nous retrouver tout secs..."
- On riait jaune, mais risquait au moins d’y passer toute la nuit !

Personne n’oubliera sa silhouette élégante et ses étranges cheminées.

Bien navicalement - Thierry Bressol - OR1

A quai et au "bon vieux temps"

Pourquoi "Blue Lady" ? Pour effectuer leur montage juridique et financier, tout simplement ! Les propriétaires et ferrailleurs ont sans doute eu besoin de lui changer son nom, ceci arrive souvent. D’autre part il est aussi de tradition en Inde de démolir les navires sous un autre nom. Superstition ? peut-être...
- Pourquoi ne pas lui donner le surnom qu’il avait localement durant sa longue exploitation aux Caraïbes ?

C’est plus beau que les images de sa "déconstruction"...

Merci aux nombreux sites consacrés à "l’Ex" :
- Visiter le France
- Visiter le Norway
- Les cousins Anglais et "l’Ex"
- France et Norway
- Site d’Elzelina Ehlers, artiste peintre
- Site d’Elzelina et le Norway
- Site SS NORWAY
- Maritime Matters
- Visites à bord du France (site "rêve de France")
- L’accident du 25 Mai 2003 (site "rêve de France")
- La déconstruction (site "rêve de France")
- "SS-Maritime" et la démolition
- Site "Midshipcentury" et la démolition

Bien navicalement - Thierry Bressol - OR 1
- L’élite des Croisiéristes mise à l’épreuve (m.à.j. le 14 Avril 2012)
- La "Titanite" reste galopante à notre époque ! (même en 2006, m.à.j. le 14 Avril 2012)
- Comparons le Joola avec le Titanic ! (m.à.j. le 14 Avril 2012) Il existe un lien avec le grand Yoyo.
- L’accident du Queen Mary II au Chantier (le 12 Mai 2009)
- La St-Valentin du François Vieljeux (le 14 Fév. 2009) Ne les oublions pas !

- Costa Allegra ou Scoumouna ? (le 3 Avril)
- REVUE de PRESSE du NAUFRAGE du COSTA CONCORDIA
- Quelles conséquences ? (m.à.j. le 14 Avril 2012)
- COMMUNIQUE de PRESSE de la MISSION de la MER

Tradition d’Alang
(le nez cassé est le signal que le travail commence...)

La fin normal d’un navire n’est pas le naufrage meurtrier. C’est la longue carrière commerciale et le recyclage de ses "composants". Comme l’Olympic ou le France :
- La fin du paquebot France (mis à jour le 14 Fév. 2009)

Ce n’est pas drôle mais la mort reste la continuation de la vie !
(sous une autre forme)

- Embarquer à bord du France, un privilège ? (évocation de la condition féminine à son bord)
- Le paquebot France et la "Sécu"

- Petit Commentaire Personnel à propos de Wikipedia

Symbole de l’accueil du site

- REVUE de la PRESSE MARITIME
- Plan du Site & Plan de "Marine Inconnue"