Souvenirs de mer

27 janvier 2007

La Rumeur des Ondes

AVIS ! Attention aux rumeurs ! C. Chronique... Pas de panique !!
- Il existe des légendes urbaines, un peu comme les légendes maritimes. Il n’y a pas que les ondes pour faire peur. Quelques petits secrets des Telecom sont révélés à la fin de l’article. C’est même illustré par un article du Soir" de Bruxelles de surcroît...
- Quand on (radio, TV etc...) vous parle de radiations électromagnétiques, etc... N’écoutez pas les charlatans ! N’écoutez que celles et ceux qui sont de vrais Spécialistes en Radio ou même car c’est encore mieux, en Théorie des Antennes. Les autres, surtout les médecins... ;-)) Ils ne savent pas ou plus, ce qu’est une Onde !
N’écoutez que celles et ceux qui savent vous expliquer ça simplement en quelques minutes.

(page mise à jour le 20 Septembre 2014)

"DERNIERE HEURE" :
- AVIS AUX PROPRIETAIRES DE "SMARTPHONE" ! (le 20 Sept. 2014) C’est pas si malin que ça, un "smartphone" ! Et leurs maîtres ont tout intérêt à savoir l’être...
- Faille de sécurité permettant de contrôler un smartphone via un carte SIM (le 22 Juillet 2013) Croyez-vous sérieusement qu’on vous le dirait haut et fort ?
- Faille de sécurité des boites vocales des réseaux mobiles Ca aussi, croyez-vous sérieusement qu’on vous le dirait haut et fort ?
- Bientôt le "4G" ? Ouhaich... Et ce sera au détriment de "tout le reste", donc des zones rurales par exemple.

Nous recevons tous parfois des messages de ce genre par e-mail ou sous forme de rumeurs de comptoir de café :

"Information du Ministère de l’intérieur" Mille sabords... Est-ce bien sûr ? Ne serait-ce pas en fait un SPAM ? :

Symbole Mondial de la Norme de Téléphonie Mobile GSM

"A l’attention de tous les détenteurs de téléphone portable" :
- "Si un correspondant laisse un message afin que vous le rappeliez au 06 07 74 52 41, N’appelez surtout pas ce numéro, ou vos factures augmenteront sans commune mesure... Cette information communiquée par l’Office Centrale de Répression du Banditisme est à diffuser le plus largement possible.
- Depuis quelques temps, des escrocs ont trouvé un système pour utiliser frauduleusement vos portables. Ils vous appellent sur votre mobile GSM et se présentent comme le "Provider" Orange, SFR, Bouygues, auquel vous êtes abonné. Ils demandent ensuite de composer un code qui est le 09 # en vous expliquant qu’il s’agit de vérifier le bon fonctionnement de votre portable.
- NE COMPOSEZ SURTOUT PAS CE CODE ET RACCROCHEZ IMMÉDIATEMENT.
- Ils disposent de l’outillage permettant grâce à ce code de lire votre carte SIM. Il ne leur reste alors plus qu’à créer une nouvelle carte. Cette fraude se pratique à grande échelle, il est donc nécessaire de faire suivre cette information très rapidement au plus grand nombre de personnes de votre entourage, particuliers, entreprises, etc.
- Et aussi ATTENTION !
- A retransmettre.... URGENT :
- Si vous avez un appel téléphonique sur votre téléphone portable et que "A C E" s’affiche, ne répondez pas et annulez l’appel. C’est un virus qui détruit la carte SIM, et endommage le portable.
- Ceci a été confirmé par Motorola, Sagem, Nokia etc.
- N’HESITEZ PAS A TRANSMETTRE CE MESSAGE S.V.P."
- Fin de citation.


Souvenirs des Ondes :

Un "mobile" GSM au hasard, un Ericsson T20 (1999)

Pour information, cette "vieillerie" court sur les e-mails déjà depuis plus de dix ans ! Ce qui va suivre est de moi, c’est-à-dire de quelqu’un qui a travaillé plus de dix ans dans le milieu du "GSM", pour les constructeurs ou les opérateurs GSM, selon les missions que me confiait ma Sté de Services d’Ingénierie Informatique et Télécommunications, au service de ses clients. (Qui je suis)
- Il faut être nuancé car s’il y a du faux, surtout du faux, il y a aussi un peu de vrai dans cette légende... Ce genre de message est effectivement une forme de SPAM, mais il a un peu d’intérêt et c’est rare.

Le monde d’aujourd’hui est ainsi fait que nous sommes de plus en plus nombreux à utiliser des systèmes sophistiqués dont nous ignorons tout du fonctionnement.
- C’est une tendance lourde de nos sociétés qui engendre souvent l’inquiétude chez les gens qui sont à la fois lucides et ignorants des petits secrets de ce dont ils se servent tous les jours.

Mon mobile GSM GPRS "Sony Ericsson K750i" est un "Ante-Smartphone"
(il portait ma carte SIM "fr" et mérite un Hommage particulier sur ce site, car en faisant le MODEM pour mon PC portable, il a permis la mise en ligne de plus de 240 de mes pages Internet. C’est dire que vous me lisez surtout grâce à lui)

L’écrasante majorité des usagers de la téléphonie mobile ne savent absolument rien du "comment ça marche", il est donc normal de s’inquiéter des "à côtés" de la chose ! Certains d’entre nous ne pensent même pas qu’il s’agit d’une des nombreuses applications de la Technologie Radio, déjà centenaire depuis 1996.
- Radiations Electro-magnétiques : Danger ?

Il existe effectivement un fort risque d’emballement médiatique, comme c’est arrivé en Belgique pour un tout autre sujet en Décembre 2006.
- D’une façon générale, il ne faut pas faire "ce qu’on vous dit" de faire comme ça au téléphone ! C’est du simple bon sens valable en toute chose et tout domaine.
- Surtout ne pas appeler un numéro sans savoir où c’est et qui c’est...! C’est aussi valable avec le téléphone fixe.

Il faut garder à l’esprit le fait rassurant suivant, à savoir que chaque téléphone mobile a un système d’exploitation interne qui lui est propre. Il est différent pour chaque modèle, souvent même chez un même constructeur. Ce n’est pas comme avec Windows de Microsoft. S’il existe de nombreux Virus parfois très destructeurs, c’est tout simplement parce que les PC fonctionnent selon des principes communs.
- Tant que les constructeurs travailleront chacun à leur façon pour ce qui est du fonctionnement interne de leurs produits de téléphonie mobile, il n’y aura pas de véritable danger. Dans l’avenir, ce sera plus incertain cependant. Je crois qu’il faudra être prudent....

Banc-test Radio GSM, analyseur de trames de laboratoire

Le moment est venu pour moi de faire passer ici quelques informations techniques, sans trop rentrer dans les détails, et de dire clairement de quoi il s’agit, à propos des "09 #", des "6#777", du 666 (là, c’est sûr.... C’est "destroy"), etc.

Et d’expliquer immédiatement ce que c’est !
- Les commandes à frapper au clavier de votre mobile du genre 70*9 # ont en général une signification et une fonction précise. Mais parfois elles n’en ont pas du tout et ce n’est qu’un canular facile et débile.

Ce sont tout simplement des commandes de test qui ne servent à rien de plus que pour les laboratoires d’études R & D des constructeurs de téléphones mobiles pour leur mise au point. Eelles sont utilisées pour les essais avec un banc-test radio et un logiciel de simulateur de réseau...
- Pour concevoir de nouveaux modèles, il faut commencer par le début, puis faire fonctionner "en labo" ces petites bêtes en gestation. Ces commandes du genre "70*9 #" sont aussi parfois utilisés "in situ", sur le terrain. Cela permet par exemple de lui faire afficher si besoin est tout ce que l’usager ne voit pas normalement :
- Le numéro de canal radio, le time-slot sur lequel passe la "com", le bcc, le nr de LAC, le nr de la cellule serveuse, le niveau du signal, le tAUx d’erreur de ce même signal reçu, ou même le C1 et le ’’timing advance’’.... Et beaucoup d’autres choses encore, qui existe mais donc le grand public n’a pas besoin d’avoir connaissance. Il paie pour que ceux qui "savent" agissent et fassent fonctionner ce qu’il achète...

Il est par exemple possible de "lire" en temps réel tout ce qui se "dit" sur le time-slot "sdcch" (ou voie balise) entre votre téléphone mobile et la cellule serveuse qu’il a choisie d’utiliser. On peut aussi écouter la "BF" (le son) si nécessaire, et même lire la température interne entre la carte mère et le plus gros des Circuits Intégrés qui est dessus ! C’est en effet "autosurveillé" car Si ça chauffe trop, c’est ’’Auto-OFF’’ ! Parfois c’est aussi malheureusement la manifestation d’une belle panne...

Avec l’équipement adapté pour lire "ce qui se passe", on peut même aussi faire fonctionner votre mobile en mode "pas à pas", avec une de ces commandes secrètes au clavier pour avoir le temps de voir pour comprendre le problème à résoudre, tout bêtement !
- Ainsi on peut désactiver ce qui est normalement automatique. Il le faut car un homme normal lit lentement...
- En d’autre termes, il ne faut donc pas trop jouer avec tout ça sans savoir ! Ou bien, il faut disposer de la "doc." des types du labo d’études !

Avec le modèle Ericsson 888 par exemple, il était possible de tout désactiver sauf les fonctions radios de base, et de s’en servir comme d’un Talky-walky avec la touche "yes" comme "press to talk".
- Avec deux "888" c’est très amusant, mais la bande de fréquences GSM 900 n’est pas vraiment prévue pour faire ça...
- Il est d’autre part lucide de soupçonner l’existence d’autres farces du même genre.

Tous ces codes-clavier ne sont (évidement !!) pas les mêmes d’une marque à l’autre, puisque ce ne sont pas les mêmes gens qui les ont créés et s’en servent en travaillant chez Alcatel, Sagem, Nokia, Samsung et autres Motorola... D’un modèle à l’autre ou d’une année sur l’autre, un code clavier risque fort de ne plus rien signifier !

Tout ceci pour dire que demander à quelqu’un de frapper une commande au clavier n’a aucun sens, sauf peut-être celui qui sera rappelé à la fin de cet article...

Carte SIM (GSM ou NMT) Subscriber Information Module

D’autre part il est effectivement aussi possible de lire une partie (seulement) du contenu de votre carte SIM... Jusqu’à un certain point au-delà duquel, on va fatalement toujours finir par "la flasher" !!
- Là, vous avez gagné !

On ne peut pas "tirer" les triplets d’identification GSM sans avoir la requête du réseau, et ça change à chaque coup... C’est en effet le résultat d’un calcul (en plus vicieux encore), sur les mêmes principes que pour obtenir ce qu’on veut d’un distributeur de billets de banque...
- Votre carte SIM : Subscriber Information Module est une "carte à puce". Toute lecture trop intime d’une carte Gemplus ou de son confrère en Allemagne, se traduira inévitablement par un "flash" définitif car c’est un secret de fabrication auquel les opérateurs GSM n’ont bien sûr en AUCUN CAS accès ! Ils n’en ont pas besoin et c’est ainsi par contrat, à prendre ou à laisser.
- D’autre part, la norme GSM est ainsi conçue qu’un usager ne peut être qu’en un seul lieu à la fois, ce qui arrive ailleurs que dans le monde abstrait d’un réseau de radiotéléphone mobile...

La "même carte" SIM, si copie parfaite il pouvait exister, qui oserait se manifester simultanément un autre lieu, sans avoir été déclaré "off" dans la data-base des usagers (HLR), verra fatalement "ses droits" suspendus jusqu’à ce qu’on sache d’où vient le plantage...
- On les prend pour des cons, les gars qui ont conçu la norme GSM à Sophia-Antipolis entre 1982 et 1991 ?? (Marconi)

Un Ericsson R320s au travail...

D’autre part s’il existait des tentatives de piratage de ce genre, est-ce bien utile ? Je n’y crois pas, même pour téléphoner à Tahiti où c’est encore un peu cher, il faut essayer Skype alors, c’est plus simple...!
- Le piratage n’en vaut pas ou plus la peine, sauf pour écouter quelqu’un. C’est cependant financièrement et techniquement très dissuasif. C’est une question de moyens... Voir la note à la fin de cet article.

Je suis aussi obligé de reconnaître qu’afficher les lettres "A C E" au moment d’un appel, c’est un comportement tout à fait étrange, pour un téléphone mobile bien élevé. Il doit toujours afficher en ce cas "call" dans la langue du choix de son Maître. Je suppose que "ACE" signifie "appel" dans une langue mystérieuse du Triangle des Bermudes peut-être.

Le Motorola Microtac 8700, il fut le premier bibande vendu au public !

Par contre, il existe plus que probablement une simple volonté de vandalisme stupide et de casse malveillante et psychopathe. Là, il n’y a rien à faire, peut-être faut-il "euthanasier"...
- Nous pouvons donc nous en douter, si Nokia et tous les autres évoquent cela sans trop insister surtout avec d’extrêmes précautions, c’est bien sûr pour éviter le risque élevé d’une épidémie "d’échanges-standard" en série, surtout s’ils sont sous garantie !!

Tous les constructeurs craignent en effet de longue date un emballement médiatique qui ferait que les gens "flashent" eux-mêmes leur mobile et ou leur cartes SIM, qui ainsi devraient être remplacés. Ceci pourrait arriver, rien qu’à cause de stupides rumeurs. Ceci n’est donc pas seulement un SPAM soi-disant venu d’un ministère.

Cela dit pour l’instant seuls quelques naïfs ont eux-mêmes mis leur mobile HS... Ouf !!!

En d’autres termes, pas de panique !
- Tant que le système d’exploitation interne de votre téléphone ne sera pas le même d’une marque à l’autre, il n’existe aucun vrai risque de piratage ou de virus !

Certains "palm" peuvent cependant peut-être devenir très dangereux car vulnérables à terme à cause de ce qu’ils ont en commun. Il faut éviter de recommencer le phénomène Windows et Microsoft, avec tout ce que nous en savons...
- Qu’on se le dise !!

Schéma d’un des premiers E/R (ici un 500 W. déjà)

NOTE technique : si on imprime ligne par ligne sur des pages A4 chaque opération élémentaire radio et informatique que va faire votre téléphone mobile lorsqu’on appelle ou lorsqu’on décroche, c’est... 4 pages !!

Et ce sera une de plus, si vous avez une carte prépayée Tempo-carte, Mobicarte et autre Nomad et ’’Entré libre’’...
- Car en ce cas de plus en plus fréquent, le protocole Camel "se glisse" entre les trames du protocole BSSMAP.
- ("Base Station Subsystem Mobile Application Protocole", pour les dames...)

On est aujourd’hui fort loin de Marconi. Il serait scié, comme Rudolf Diesel si on lui faisait visiter la bécane du CMA-CGM Tosca !

L’Ericsson R 320s

NOTES et petits secrets de la radiotéléphonie mobile :

Des fantasmes inquiétants sont souvent véhiculés par la presse ou la simple rumeur. Voici quelques informations sérieuse et factuelles, pour autant que je le sache, du genre de ce qui est naturellement accessible à toutes les professions qui exercent "sur le terrain" :
- Il existe effectivement des "tordus" qui rêvent à "Big-Brother". Mais on en est loin et c’est tant pis pour eux, ou tant mieux pour tous. Les systèmes d’analyse des courriels par mot-clef par exemple, se révèlent peu fiables et sont de longue date contournés !

Symbole Mondial de la Norme de Téléphonie Mobile GSM

Il est fort loin le bon vieux temps quand avec un petit scanner, il était possible d’écouter quelqu’un avec un petit scanner en suivant sa voiture !
- Le GSM pouvant même pratiquer le saut de fréquences et un codage numérique des plus "tordus", n’importe qui n’est pas à même de disposer du matériel, et encore moins de la formation nécessaire pour écouter sauvagement comme autrefois. C’est dissuasif !

A ce propos dès le début des années 1990 avant la "sortie" de la norme GSM de téléphonie mobile, les services secrets du Monde Entier vécurent cela comme une atrocité sans précédent.
- Tous unis (ce n’est pas si souvent arrivé !) dans un même élan solidaire pour le salut d’un service public hélas indispensable, de mystérieux systèmes de lobbying se sont créés simultanément dans tous les pays du monde, pour retarder ou empêcher cette horreur technologique abominable avec tous les prétextes et tous les arguments imaginables.
- Même les écologistes furent "utilisés".
- Danger des Radiations Electromagnétiques Peu d’écologistes se doutent qu’ils furent parfois manipulés avec des informations pseudo-scientifiques fantaisistes, qu’il fut ensuite impossible d’arrêter ! Nous les entendons encore aujourd’hui à la radio, à la TV et dans les journaux, où même des médecins sérieux se laissent aller à supposer que c’est dangereux...
- Mais face aux terribles puissances de l’argent... Hélas... Que faire ?

Que l’on se rassure ! "Tout s’arrange, même mal". Une solution élégante a été trouvée pour élever l’indiscrétion au rang du service public.
- Tous les opérateurs de radiotéléphonie mobile dans le monde entier ont une obligation légale établie par contrat selon les coutumes et règlementations locales. Tous leurs autocommutateurs mobiles (centraux téléphoniques) GSM doivent être équipés d’un "certain nombre" de baies contenant des cartes de circuits à "conférence à trois".

J’ai su tout cela lorsque je me suis étonné du nombre en apparence extravaguant de ces cartes dans le dimensionnement d’un centre MSC en cours de montage lors d’une de mes missions.
- J’ai posé cette question technique, j’ai donc eu une réponse technique !
- C’est ainsi que les personnes appartenant à "une certaine élite", et qui souvent s’en passerait fort bien, se voient durant toutes leurs "com" systématiquement connectés à un troisième interlocuteur toujours silencieux, sans leur demander leur avis...

Le Motorola Microtac 8200 !
(il fut le premier à être capable d’une connexion informatique efficace, mais lente fatalement !!)

Chaque opérateur a sa procédure et une équipe en charge de configurer "cet aspect des choses" dans leurs équipements à la demande des autorités locales. S’il "faut" écouter quelqu’un, son numéro est "pisté" dès qu’il se trouve en "com" car il est sur une data-base spéciale. Cette "com" sera ainsi "techniquement partagée", comme c’est joliment dit...
- Concrètement c’est une "commande-clavier" à la supervision, rien de plus...
- Pour le reste bien sûr, c’est au "troisième interlocuteur" de se débrouiller avec tout ce qu’il peut entendre, stocker cela et ne pas se laisser noyer par la loi des nombres et le "trop d’info tue l’info"...

Il est aussi possible de demander au HLR (Home Location Register, ou data-base des abonnés) de réciter la liste des numéros de cellules serveuses utilisées, ce qui permet éventuellement au besoin "de tracer le mobile" durant ses déplacements et ses communications.

Ceci se fait normalement par exemple pour des raisons techniques, telles que l’étude de la couverture radio d’une nouvelle zone à ouvrir en suivant la voiture de mesures par exemple.
- Mais si les autorités locales demandent ce "service" pour quelqu’un, il y a d’autres raisons, qui n’ont plus rien de radio-électriques...

Il existe aussi des logiciels qui analysent les variations du "timing-advance" sur chaque cellule serveuse, en lien avec une carte géographique numérique durant les communications du "pingouin suivi". Cela permet de déterminer approximativement la position et les mouvement de celui-ci. S’il veut y échapper, il devra stopper son mobile entre chaque "com" et surtout, ne pas parler plus de 20 secondes, car il faut du temps pour calculer tout ça....
- Le plus simple, c’est encore de confier votre mobile à quelqu’un d’autre, qui va prendre le train !!
- Comme quoi, notre téléphone mobile GSM peut effectivement faire le mouchard, mais jamais il ne fera de miracle en la matière. C’est un mauvais mouchard, pas très précis de surcroît. Certainement pas à 10 m près comme dans une série TV ! Les gars de la TV, ils rêvent beaucoup. Rassurons-nous !

Pour information :
- En France les trois opérateurs, France Telecom Orange, SFR et Bouygues Telecom font payer ces "manipulations" aux autorités, ce qui coûte fort cher aux contribuables. En plus, il y a toujours de l’attente...

Parfois même, les enquêteurs policiers doivent attendre quelques jours ! Et oui ! On n’est jamais seul au monde...
- Les personnes "pistées et avisées" peuvent donc en tenir compte, en serrant les fesses bien sûr car lorsque la soupe sera chaude, elles ne seront pas avisées...

D’autre part, faire payer ce "service rendu" peut surprendre mais surtout se comprendre, car l’air de rien tout cela nécessite du personnel dédié et des équipements en plus, de surcroît totalement inutiles au fonctionnement d’un "service pur" et potentiellement sources de pannes.
- Je suppose que pour les mêmes raisons, les opérateurs font payer ce "travail" dans tous les autres pays du monde.

Nous osons d’autre part espérer que les autorités locales font appel à ces services "un peu spéciaux sur les bords" avec modération et seulement pour des raisons justifiées de service public, et surtout pas pour des lubies fantaisistes ou électorales...
- C’est là un autre problème et un tout autre sujet...
- Il faut aussi au client(e) "moyen" tenir compte du fait que les vendeurs en téléphonie mobile sont souvent d’incroyables menteurs. Mais ça, ce n’est pas vraiment une révélation !

Symbole de l’accueil du site

La norme GSM domine le monde, elle a changé la vie de centaines de millions de personnes. Elle peut les trahir ou les aider, c’est selon...
- A nous de savoir s’en servir.

Symbole Mondial de la Norme de Téléphonie Mobile GSM

Gag Italo-Américain avec le Soir

Bien navicalement - Thierry BRESSOL - OR 1
- Nous c’est la pomme, vous êtes les poires !
- Marconi - Microsoft - PC marin
- Enquêteurs marins - Renseignement sous-marin
- Intox ? Napoléon, la Marine et l’avance technologique...
- Radiations Electromagnétiques. Danger ? - Qui je suis

A propos de l'auteur

Thierry BRESSOL

Officier radio-électronicien de 1ère classe de la marine marchande (1978/1991)
- Animateur de formation technique & Consultant Telecom GSM en SSII
- Rédacteur/correcteur
- Qui je suis ?


"Souvenirs-de-mer" et "Marine Inconnue" : http://souvenirs-de-mer.cloudns.org/