Souvenirs de mer

30 janvier 2007

Esmeralda est-elle coupable ?

J’ai toujours eu du mal à comprendre qu’on ose reprocher à un navire ce qu’on a fait de lui, pour le meilleurs ou pour le pire. Le plus beau des navires est aussi "un tas de ferraille et d’électronique" donc par définition il est irresponsable, jusqu’à présent.
- Un Matelot Chilien raconte...

(corrigé le 27 Février 2010)

D’autre part, emmerder son équipage d’aujourd’hui pour ce qui est arrivé à son bord il y a plus de 35 ans, me semble une erreur qui nous éloigne de la compassion due aux victimes.
- Vendredi le 26 Janvier 2007 le voilier-Ecole Chilien Esmeralda fut un sujet de l’Emission de TV Thalassa sur FR3. C’était un beau reportage, un petit peu tendancieux sur les bords. La marine militaire Chilienne a des traditions au moins aussi spectaculaires que celles de la Royale et la "Dame blanche" est naturellement une "presque" parfaite ambassadrice de son pays.

L’Esmeralda en Seine, vient régulièrement à Rouen

Comme la perfection absolue n’existe pas, il arrive parfois que des manifestations protestataires intempestives perturbent les escales de l’Esmeralda. En effet l’Esmeralda a un grand squelette caché au fond de sa belle coque. On s’est servi d’elle comme prison improvisée durant quelques semaines et la "Dame blanche" fut ainsi le "théâtre" de quelques exactions terribles dans le cadre du putsch du 11 septembre 1973.

Le général président en visite officielle
En blanc avec l’écharpe aussi, mais elle a un tout autre genre...

Cela ne se sait que trop et le malaise pouvant être ressenti aujourd’hui à son bord doit parfois être fort pénible. Cependant il faut arrêter ça, car les gars de l’Esmeralda d’aujourd’hui ne sauraient à mon sens être discrédités par les conséquences de la trahison de Pinochet sans injustice. C’est un viol de plus après tous les autres, celui de la "Dame blanche".

Pinochet fut un très proche collaborateur proche et fidèle d’Allende durant plus 25 ans, jusqu’au 9 septembre 1973...

Cela dit, il me semble que l’Amiral Chef d’Etat-major de la Marine du Chili devrait peut-être prendre l’affaire en main pour crever l’abcès une bonne fois pour toutes en exprimant publiquement avec force d’une façon ou d’une autre, le fait que la Marine d’aujourd’hui ne cautionne absolument pas ce qui est arrivé à bord de l’Esmeralda en 1973.

"Vaincre ou mourir", devise d’Arturo Prat

Des profonds regrets, des excuses claires et le tribunal pour quelques uns seraient "un plus", c’est sûr. Mais il semble bien à voir ce reportage, que le linge sale n’ait pas encore été lavé en famille dans la Marine. Cela viendra tôt ou tard.

Au combat à Iquique, la première Esmeralda, celle de Pratt

La Présidente Bachelet, dont on sait qu’elle en a vu de toutes les couleurs, est probablement venue à bord aussi pour cela.

La Présidente Bachelet, ici en sécurité
La Présidente Michelle Bachelet

A propos de l’histoire du Chili, qu’auraient pensé de tout ça le Cdt Arturo Prat et O’Higgins, les grands acteurs de l’Indépendance ?

Le Cdt Arturo Prat Chacon de l’Esmeralda

La même chose que moi probablement.

Bernardo O’Higgins, acteur de l’Indépendance

Bien navicalement - Thierry Bressol - OR1
- Un Matelot Chilien raconte...

Merci aux sites :
- Armada, le site de la Marine Militaire Chilienne
- Histoire de la Marine du Chili
- Histoire du Chili (Wikipedia)
- Blog connaisseur du Chili
- Blog au Chili
- Site de l’Esmeralda
- Esmeralda en Normandie

- Voir le 52/ L’air du Temps du nr 38 au 71 le 15/01/07
- Patrick O’BRIAN - "Master and Commander". L’indépendance du Chili est aussi évoquée par la longue série de Patrick O’BRIAN, dans un des derniers épisodes.
- Quel est le plus beau des Très Grands Voiliers ?

Figure de proue de l’Esmeralda, un oiseau des Andes bien sûr.

- L’air du Temps du nr 72 au nr le plus récent
- L’air du Temps du nr 38 au 71 le 15/01/07
- L’air du Temps du nr 01 au 37 le 21/11/06

Deux Michèles pour le prix d’une !

C’est possible ça aussi ! A-t-elle voulu acheter d’autres Scorpènes ?

Le nouveau sous-marin Chilien O’Higgins

"... Des enfants et adolescents étaient en train de fêter la victoire du Chili dans la premiere bataille de la guerre du Pacifique en 1879. Au cour d’une bataille navale à Iquique, port chilien, ils ont vaincu le Perou et la Bolivie alors en coallition. Les chiliens sont fiers de cette victoire qu’ils ont gagnée grâce à Arturo Pratt Chacon, commandant de "l’Esmeralda qui combattait qu’avec un navire ancien en bois certes très massif, mais bien moins robuste que le navire d’acier conduit par les troupes de la coalition..."

Quelques vues de Valparaiso (pas toujours très bien nommée)

MATIERES à REFLEXION ou à coups de gueule :
- La criminalisation rampante des Gens de Mer et de leurs capitaines (pour civils d’abord, les militaire ensuite)
- Réaction(s) et statistiques du site
- Le Danger des Radiations Electromagnétiques
- Le Secret des Radiocommunications
- La Rumeur des Ondes
- Le berger allemand et les scouts marins
- Mourir d’amour à Dieppe

Ce piaf là est moins dangereux que les goélands et les vautours
(au service des lobbies, qui nous ruinent depuis plus de 40 ans)

- Plan du site

Le 16 février 2007, Jean Pierre Bonne : Esmeralda est-elle coupable ?

Bonjour
Assurément "Non coupable". Comment la bétise humaine peut-elle condamner un Navire ? Cela dit , j’ai vu l’émission Thalassa et vous rejoins parfaitement en tous points, notamment celui où vous dites, "un jour ou l’autre" la Marine Chilienne devra faire amende honorable. Les non-dits sont toujours gênants pour l’Histoire et la Mémoire des victimes. Votre site est magnifique.
Jean Pierre Bonne
www.instants-donnes.com

Esmeralda est-elle coupable ? 17 février 2007, par Thierry BRESSOL

Votre site est somptueux !
- Tous les pays gardent des mauvais souvenirs. Heureusement il y a les autres !
- Bien navicalement


Esmeralda est-elle coupable ? 7 septembre 2007

Pourquoi donc lui avoir changé de nom ...Tous les marins du monde vous diront que cela porte malheur , ce navire est maudit malgré ses allures de haut bord ....et nous savons tous comment ces navires finissent un jour ou l’autre ....La mer est pleine de fortunes de toutes sortes ...et les épaves qui jonches les profondeurs ont parfois une bien triste histoire qui hantent leur "mémoire"


Esmeralda est-elle coupable ? 10 septembre 2007, par Thierry BRESSOL

Je ne vous comprend pas, car l’Esmeralda n’a jamais changé de nom ! Elle poursuit aujourd’hui aussi dignement et normalement que possible sa vie de navire-école militaire, hélas en traînant cette triste casserole.

D’autre part au cours de ma carrière maritime, je n’ai pas remarqué que changer le nom d’un navire lui ait une seule fois porté malheur. C’est une pratique courante depuis l’aube des temps et il me semble normal que le nouveau propriétaire ou exploitant d’un navire lui donne un nom en rapport avec ses nouvelles activités. C’est banal. Cela dit il arrive avec le temps qui passe, que retrouver "qui est qui" ne soit pas toujours facile. Mais en mer rien n’est très simple.
Bien navicalement !


A propos de l'auteur

Thierry BRESSOL

Officier radio-électronicien de 1ère classe de la marine marchande (1978/1991)
- Animateur de formation technique & Consultant Telecom GSM en SSII
- Rédacteur/correcteur
- Qui je suis ?


"Souvenirs-de-mer" et "Marine Inconnue" : http://souvenirs-de-mer.cloudns.org/