Souvenirs de mer

25 mars 2007

Bon Anniversaire à l’UNION EUROPEENNE !!

Ce 25 Mars 2007, l’Union Européenne a déjà cinquante ans mais encore toutes ses dents !
- C’est donc un devoir et un plaisir pour moi de célébrer cela en parfaite communion avec nos brillantes élites toutes naturellement satisfaites de leur oeuvre.
- Le Traité Transatlantique "TTIP" ou "TAFTA" ("discrètement" négocié)
- ATTENTION ! Le gouvernement "Fr" défend l’arbitrage privé ! Sans le dire !
- Notre "avenir radieux" Si on continue à se laisser faire !

(cette page est en cours de mise à jour, le 8 Juillet 2010 et le 5 Avril 2015, "timing permitting")
- L’Union Européenne a-t-elle une constitution robuste ?
- Lisez le Projet de Constitution de l’UE qui fut proposé en 2005 (effacé depuis 2009)
- Texte du Traité de Lisbonne qui "succède" au projet de constitution.
- Lisez le Traité de Lisbonne (détaillé et expliqué par l’Union Européenne)
- Lisez aussi le Traité de Lisbonne (expliqué par Wikipédia)

L’image de l’Union Européenne est parfois brouillée

Note du 7 Juillet 2010 : Le projet de constitution Européenne a disparu du site officiel. Censuré ? Nous pouvons nous le demander, tellement certains de ses articles m’ont sur le moment hérissé les cheveux lorsque je les ai lus. Etait-il prudent de laisser lire cela par tout le Monde ? Si tout le monde avait réellement lu ce texte à l’occasion du fameux référendum du 29 Mai 2005, moins de 8% des électeurs auraient voté "oui", c’est à dire "seulement" celles et ceux qui profitent (jusqu’à présent) de ce dangereux système !
- Yoyo financier international
- Prenez donc votre temps pour lire le Traité de Lisbonne, même s’il est regrettable qu’il ne soit plus possible de lire par ici sa "version originale". D’autre part contrairement à ce qui nous est souvent dit à la radio ou à la télévision, un certain nombre de choses très "significatives", sont très clairement lisibles et finalement, faciles à lire. Nos dirigeants préfèrent sans doute qu’on ne les lise pas trop attentivement, d’où ces commentaires "pédagogiques" dans le genre "c’est très technique"...
- Ce traité installera et légalisera si on laisse faire, l’ultra-libéralisme Intégral dans tous les domaines d’activité, avec toutes les conséquences prévisibles en matière d’appauvrissement généralisé des populations en Europe de l’Ouest. C’est commencé depuis les années 1980, ça ira toujours plus et plus vite d’ici peu...

Ce qui arriva après le 29 Mai 2005 aussi en Hollande, fit énormément de peine à nos oligarchies au pouvoir, après le Refus National Français qui les avaient tant surpris. Il fut donc nécessaire de "revoir la copie" pour pouvoir la représenter plus tard, autant que possible seulement devant les notables repus que sont les députés en Europe :
- Si le peuple directement consulté refuse, il faut le contourner. Ce fut donc imposé "à l’usure" sous cet autre nom et avec une "meilleure présentation" aux Irlandais en 2008. Les Irlandais ont su répondre Non à leur tour au Traité de Lisbonne. Mais c’est tout de même "passé", quoi qu’il arrive ! Puisqu’on nous le dit, nous sommes en démocratie en Europe...
- "L’Europe moderne"

Le 25 Mars 2007, les hauts notables de l’Union Européenne ont célébré le cinquantième anniversaire d’une institution devenue peu à peu notre grand croquemitaine. Cette célébration est restée relativement discrète, sans doute par prudence. Elle fut cependant soulignée par une propagande à la fois douce et soutenue, pour tenter de redorer le blason de l’Union Européenne.
- Qui n’a pas remarqué la tendance médiatique depuis des années, à ne jamais louper une occasion de mettre en valeur les petits particularismes folkloriques de chaque pays d’Europe, toujours de façon souriante ?
- Qui n’a jamais eu à sourire des petits travers nationaux du pays voisin ? Cette propagande est astucieuse car une saine ironie sur tous ces sujets, éventuellement teintée de quelques drôleries savoureuses est d’évidence sympathique. Mais c’est devenu insuffisant pour dissimuler le malaise et il est impossible maintenant de ne par le remarquer, la plus grande partie de notre presse a exactement la même "ligne éditoriale"...
- Malgré tout les efforts déployés, l’Union Européenne semble paralysée, faute d’avoir su éviter la formule du référendum et prévoir les deux "non". Ceci nous prouve heureusement, que le bourrage des crânes ne fonctionne pas à tous les coups !

Le Berlaymont, siège de la Commission de Bruxelles et d’un énorme scandale immobilier

La grande perspective des Etats-Unis d’Europe pensée par Victor Hugo m’est extrêmement sympathique. Je vais même jusqu’à penser que C’EST une réalisation souhaitable dans l’Avenir. A ce titre on ne saurait donc me qualifier comme un anti-Européen "obtu", au contraire. Mais... N’est-il pas encore un peu tôt pour "passer aux actes" ?
- Nul n’ignore que Victor Hugo avait des idées parfois très en avance sur son temps. A-t-on aujourd’hui seulement pensé que nombre d’entre elles sont aussi en avance sur notre époque en 2007 ?

Victor Hugo pensait déjà à l’Europe unie, mais même en 2007, c’est trop tôt !

Hugo qu’il faut lire sur le sujet, avait dans la tête des idées étroitement inspirées par la Constitution des Etats-Unis d’Amérique car elle était moderne et l’est encore. D’autre part il était aussi influencé par le fait que l’Amérique faisait rêver.
- Voyez le Conseil Fédéral (ou gouvernement) Suisse

Aux Etats-Unis les gens restent maîtres chez eux dans chaque Etat, encore plus que les Suisses dans leurs Cantons. Quiconque a au moins un peu séjourné dans ces deux pays a facilement pu le constater "de visu".

Micheline Calmy Rey, Présidente de la Confédération Helvétique pour 2007 et première femme à occuper la fonction


- Est-on réellement Maître chez soi en Union Européenne ? Nos politiciens agissent-ils dans l’Intérêt des Populations qu’ils prétendent représenter ? Est-il acceptable que la distribution des Energie les plus nécessaires, Gaz et Electricité, soient totalement dérégulées et "confiées" à de puissants intérêts privés qui font n’importe quoi, à commencer par organiser la montée en flèche des prix, en expliquant "avec pédagogie" que c’est inévitable ? Il est tout à fait évident qu’en les laissant "procéder" comme ils veulent le faire, le prix de l’Energie ne peut que grimper pour les familles !

On ne le présente plus. Il inquiète ou fait rêver, c’est selon...

A propos des USA une question se pose, pourquoi sont-ils devenus le plus puissant Etat du Monde ?
- Les USA réussissent à passer pour le pays le plus moderne du Monde, mais c’est aussi aujourd’hui celui dont le régime politique en place est le plus ancien de tous ! En effet la Constitution élaborée entre 1776 et 1787 est en effet actuellement utilisée, presque comme à l’origine. Elle "date un peu" mais ça marche ! Nous oublions aussi trois choses importantes :
- 1/ Les Etats-Unis sont le pays le plus puissant du Monde, surtout parce que les autres ne le sont pas ou ne le sont plus ! L’analyse des chiffres ou de leur géographie physique et économique nous montre une irréfutable liste de faiblesses, longue comme le Mississipi.
- 2/ La seconde force des Etats-Unis c’est qu’on y travaille beaucoup. C’est important même s’il arrive souvent aussi, que cela soit n’importe comment et avec une efficacité très faible. Ceci compense cela. Nous remarquons aussi sans peine une excellence technologique qui met en relief le fait qu’on sait aussi y travailler très bien, même si cette excellence cache beaucoup de manques étonnants, surtout en matière de services publics. D’autre part aux Etats-Unis on n’empêche pas les gens de travailler, au contraire ! Ca va même parfois "un peu loin"...
- 3/ Mais la véritable Première FORCE des Etats-Unis est invincible. De longue date l’Amérique fait rêver. On n’arrive jamais à rien si on ne fait pas rêver les gens. Aujourd’hui malgré la prestation pour le moins "difficiles" (restons courtois) du Président Georges W. Bush, le phénomène persiste même s’il se tasse un peu. Naturellement lorsqu’il arrive que le rêve se transforme en cauchemar et que cela se sait...
- Ceci dit "Georges W." est "passé", Obama et Nancy Pelosi veillent maintenant.
- Yes he can !
- La Constitution des USA & Son Texte en Français
- En "VO" avec les détails et son actualisation permanente par des amendements

Le "Jefferson Memorial" est non loin de la Maison Blanche
Jefferson fut l’un des premiers Présidents, un des principaux Rédacteurs de la Déclaration et l’un des plus grands "politiques" de l’Histoire.

- Déclaration d’Indépendance des Etats-Unis d’Amérique
- Cette Déclaration constitue le plus beau texte politique de tous les Temps, il faudrait la faire étudier dans toutes les écoles du Monde. Je regrette une chose, ne pas l’avoir lu en étant très jeune. Lisez la, vous verrez !

Ce constat fut "validé" après réflexion par un ami qui travaillait au Grand Consulat Américain de Bruxelles. Cet état de fait a pour première conséquence que les Etats-Unis sont en permanence obligés de se mêler des affaires des autres et inversement, que cela plaise ou non à "l’Américain moyen" ! C’est extrêmement difficile à "tenir" pour les "politiques" car là-bas, l’écrasante majorité des citoyens pensent d’abord toujours très "localement". Lorsque l’occasion d’évoquer cela sur place se présente, cette lourde charge inquiète car c’est aussi une dangereuse faiblesse. Mais c’est incontournable et ils "font avec"...

Si quelqu’un(e) ose me dire que la grosse méduse à la dérive qu’est devenue l’Union Européenne peut faire rêver, je vais me demander quelle boisson forte il (elle) a bu, combien de verres, si on a fumé la moquette du Berlaymont et quelle surface !?
- Qu’observons-nous Réellement en Europe de l’Ouest en matière économique et sociale ?

J’ai reçu une formation d’origine principalement technique, ayant été marin du commerce durant 12 ans et plus de 10 ans ingénieur consultant dans les "Telecom mobiles". C’est dire que je juge les choses et "fabrique" mon opinion sur les évènements, D’ABORD sur les FAITS Visibles ou Mesurables, avec des équipements de mesure si nécessaire, pas avec mes préjugés (tout le monde en a) et des slogans. En fait, sur n’importe quel sujet, mon opinion est le résultat final des "mesures" et faits vus et constatées de façon irréfutable...
- Etre professionnel, sûr et efficace n’est pas juger et décider en fonction de ses sentiments. C’est pourquoi j’essaie toujours d’être sans "à priori" en toutes choses et de tenir compte au moins des statistiques connues si la visibilité des faits est insuffisante.
- Lorsqu’un système ne fonctionne pas correctement ou s’il est dangereux, même et peut-être surtout si on veut me le cacher, je m’en aperçois toujours !

En réponse, la langue de bois des entreprises !

Un Monde Moderne ? L’argumentation d’Alstom n’est de fait que de la langue de bois et une suite de slogans que plus personne ne devrait écouter.
- A l’examen attentif de ce que nous avons vécu depuis 1974 par exemple, il est devenu évident que l’Union Européenne fait peu de cas de l’intérêt des populations et de leur Droit élémentaire au Travail, ou simplement de "vivre et travailler au pays", dans la Dignité :
- Flextronics et l’Usine Alcatel de Laval, j’en étais sûr...

Qu’avons-nous vu et vécu depuis le milieu des années 70 ? Depuis que je suis sorti du lycée, j’ai régulièrement dû constater la dégradation permanente des conditions de vie et de travail des salariés en général, des marins en particulier. Nous avons vécu depuis les années 1980 des régressions dans TOUS les domaines, sauf en matière de progrès technologiques. La technologie régresse rarement, de toutes façons et qu’importe, si elle devient inaccessible aux plus pauvres ? Je sais de quoi je parle aussi parce que le secteur maritime est le premier objet de ces pages Internet.
- Ce constat est incontestable pour l’Europe de l’Ouest à commencer (par exemples) par la France et l’Allemagne. Mais on nous chante en permanence le savoureux tube de l’Eté 1938 :
- "Tout va très bien, madââmeu la marquise". (ça dépend pour qui)

Une nouvelle façon de voyager entre le Sénégal et les Iles Canaries

Que dire d’autre part de ce qui arrive à une grande partie des pays les plus fragiles de la planètes ? Est-ce cela, le monde moderne ? Les autorités locales sont rarement innocentes des désastres locaux, nous le savons. Mais on les a aussi plus que souvent "aidées" et ceci ne saurait être perdu de vue.
- Dans l’Air du temps nr 2 et 6 : aventures maritimes romantiques en Côte d’Ivoire.

Le vraquier Probo Koala n’a l’air de rien comme ça mais...

"La Corrèze avant le Zambèze" dit-on parfois de façon naïve. En effet pour être en mesure de s’occuper des autres, il me semble qu’il faut peut-être d’abord s’occuper de nos fesses et commencer par observer autour de soi. Que constatons nous ?
- Qui n’a pas vu la coïncidence étrange entre chaque étape marquante de la dégradation de nos situations et chaque augmentation des compétences et prérogatives de la Communauté Economique Européenne devenue "UE" ? Cela dure depuis trente ans, nous avons eu le temps de le voir ! Il suffit de lire régulièrement la presse, de droite ou de gauche... Qui pourtant ne dira jamais cela "noir sur blanc".

N’y a-t-il pas là quelques rapports de cause à effet ? Je suis convaincu que oui.
- Qui n’a jamais constaté en essayant de comprendre un problème économique et social, national ou local, que lorsqu’on remonte à la source profonde des ennuis, on trouve toujours la même cause profonde ?
- Les excès du libre-échange, aussi appelé ultra-libéralisme, et leurs dérives.
- Plus étonnant encore, on peut le constater dans tous les domaines.

Ceci n’est pas toujours visible au premier regard car le Mondialisme ultra-libérale n’a pas de visage, ce qui le rend encore plus sinistre. Je me propose donc pour ce cinquantième anniversaire, de lui donner un visage aéronautique souriant et conforme à notre mode de vie moderne :

Le "toujours plus vite et toujours moins cher" n’est pas qu’une vue de l’esprit

Je suis sidéré par la passivité générale et la faible indignation publique devant les comportements odieux de Total, Alcatel-Lucent ou de France Telecom qui plus discrètement, met en oeuvre actuellement un plan d’environ 10 000 suppressions d’emplois "mieux étalées dans le temps", pour ne citer que ceux-là...

Sommes-nous si avachis par la pub et la propagande ? Longtemps avant que la situation devienne plus claire aux yeux de tous, je fus à l’époque stupéfait par l’information donnée ci-après, mais je n’ai pas sur le moment vraiment pris la chose au sérieux. C’était un tort.

Joseph Goebbels serait fier de l’Europe d’aujourd’hui

Un certain nombre documents très intéressants internes à la Commission Européenne datant de la fin des années 70 ont circulé. Ils sont révélateurs d’un état d’esprit étonnant. A la longue malgré quelques précautions, ces papiers ont fini par sortir du cercle restreint des lecteurs pour lesquels ils furent écrits. Certains députés du parlement Européens en eurent connaissance car quelques exemplaires "se baladaient" jusque dans leurs locaux, abandonnés dans des salles de réunion vides. Il arriva donc heureusement qu’ils fussent "prélevés", pour notre utile information.

Le Berlaymont, siège de la terrible Commission de Bruxelles (son aventure est extraordinaire !)

Ces beaux documents "de formation" avertissaient les personnes "décidantes" en attirant leur attention sur un sujet fort délicat. Résumons ce qui était lisible "noir sur blanc :
- Il ne faut surtout pas expliquer ouvertement au grand public toutes les politiques à mettre en oeuvre pour la dérégulation, les privatisations, les "réformes", la mise en concurrence de toutes les activités à tous les niveaux et dans tous les domaines.
- Il faut donc au contraire les mettre en oeuvre de façon extrêmement progressives dans les pays où c’est le plus sensible. (je cite) En effet "il peut arriver que cela soulève de fortes oppositions frontales et bloquantes". (je cite aussi) Ces jolis projets dont un certain nombre sont aujourd’hui en 2007 parfaitement réalisés (si j’ose dire), furent conçus dans un esprit dont le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils se situent fort loin de la démarche du Ministre Colbert !!

Portrait du Ministre Colbert en Grande Tenue

Ainsi par exemple en France on a séparé en deux les "PTT" (Poste et Télécommunications) le plus lentement possible, en plus de 14 ans je crois me souvenir. Ceci fut fait bien sûr, toujours en rassurant les "pingouins" à chaque étape et surtout sans annoncer l’étape suivante du processus. On a de la sorte parfaitement réussi à empêcher toute résistance aux privatisations planifiées de longue date par ces truands, pour ne pas être aussi vulgaire que la réalité.

Nous en voyons le résultat aujourd’hui ! France Telecom est devenue une daube sur-endettée qui vend son argenterie (ses beaux bâtiments anciens, ses câbliers etc.) et qui organise en ce moment le sac progressif d’environ 10 000 jobs ! D’autre part le service aux usagers par les opérateurs "libérés" est devenu lamentable. Je n’aurai pas ici de surcroît la cruauté de trop évoquer les scandaleuses présences de n’importe qui tolérées dans les "Télécom" telle que les Noos, Alice, Scarlett, Kiala, etc.
- Tous sont aujourd’hui de grands habitués des tribunaux du travail (des Prud’hommes en France) et passent régulièrement dans les revues (".fr" et ".be") "Que Choisir ?" et "Test-Achats". En effet le nombre des litiges vicieux qui encombrent les tribunaux ne fait que croître et les sanctions sont rarement dissuasives pour les entreprises malhonnêtes avec leurs clients.

Cerise sur le gâteau, les petits actionnaires de FT ont "pris un gadin" en Bourse, à la suite du rachat d’Orange qui m’avait à l’époque horrifié. Il ne faut pas trop suivre la mode dans ce domaine... La lecture de la presse ancienne est vivement
conseillée par les spécialistes sérieux. Qui n’a pas encore compris que les privatisations sont dangereuses ?

Il semble cependant qu’en 2005 la religion dogmatique de la mise en concurrence généralisée de toutes les activités imaginables soit (enfin ?) arrivée aux limites du supportable pour des populations anesthésiées et déboussollées par la pub et la propagande.
- En Hollande et en France heureusement on a commencé à comprendre que plus personne n’est maître chez soi, que l’identité de chaque peuple est en danger et qu’une mise en coupe réglée de pays entiers est visiblement organisée et entretenue à partir ou en se servant de l’UE.

En 2007 plus personne n’est à l’abris de la destruction de son job, sauf les brillantes élites et leurs familles. Elles veillent bien sûr à ce que tout continue comme avant ! Qui va croire que cela va s’arrêter volontairement, alors qu’ils font joyeusement bombance ? Il reste les élections.
- Complément à l’air du temps élitiste
- Air du temps nr 48 à propos d’Airbus

Salon du Bourget. Ce modèle de planeur de conception un peu ancienne, est assez difficile à vendre...

On nous dit et répète que tout va bien (ça dépend pour qui) et qu’il faut être innovant et performant. C’est oublier que tout le monde ne deviendra pas ingénieur chez Airbus ni même ingénieur "tout court". D’autre part, ingénieur je l’étais et je ne suis pas certain que ce fut mon idée la plus géniale...

Tout savoir-faire industriel non utilisé s’évapore naturellement avec le temps. Qu’arrivera-t-il, lorsqu’il ne restera plus en matière de Grande Industrie que quelques sites de montage d’Airbus et ses sous-traitants ?
- On n’est aujourd’hui même plus certain qu’il restera cela...

"L’Union fait la Force"

La devise des brillantes élites de la Commission Européenne n’est pas vraiment celle du Royaume de Belgique. En réalité leur devise est probablement "Tout pour nous" et cela commence à se savoir. Il serait temps ! Les perspectives pour les plus vulnérables d’entre nous sont plus qu’inquiétantes.
- Nos économies naviguent dans le gros temps avec tous panneaux et sabords ouverts !

Cette nouvelle économie entièrement ouverte est d’évidence dangereuse. On nous inonde en permanence d’une quantité phénoménale de "bric à brac" venu d’Asie ou d’ailleurs, que nous devrions être capables de produire nous-mêmes comme c’était encore le cas il y a quelques années. Réalise-t-on bien ce que représentent ces milliers de conteneurs "EVP" à bord d’un "super-PC" ?
- Un conteneur de 20’ est en volume le contenu d’un gros camion. Une question doit donc être répétée :
- Les populations de l’Europe de l’Ouest ont-elles vraiment intérêt à oublier de savoir produire des lampes électriques, des Tv, des voitures, des piles, des ordinateurs, des chemises ou du savon ? Nous risquons même (aussi !) un jour de ne plus savoir construire nos navires.

Maersk semble être une entreprise beaucoup plus maline que les autres car elle continue à se faire monter elle-même ses navires à Odense dans son pays d’origine. Elle n’oublie donc pas de veiller à conserver son savoir-faire.

Le "petit dernier", Emma Maersk. Capacité : plus de 11 000 EVP

Restons centré sur le secteur maritime, excellent exemple s’il en est un :
- Soudeurs, charpentiers métaux, chaudronniers électriciens... Autant de métiers pour lesquels les entreprises de la construction navale peinent à trouver des candidats. Le phénomène pourrait même s’amplifier car nous le savons, depuis plus de 25 ans (pour ne parler que de la France) tout fut organisé pour écarter les jeunes de la Construction Navale.
Aujourd’hui "on" fait semblant de le déplorer et "on" a dû faire venir des Indiens (pour les payer au lance-pierres). Effectivement dans l’urgence d’aujourd’hui, il n’y a plus qu’à...
- Une petite question en passant, pourquoi en bossant en Europe le salaire de ces gens est-il Indien ? La réponse est toujours rare, ou peu claire...

A la Ciotat et à La Seyne sur Mer en 1987 il se disait ouvertement dans certains milieux politiques, qu’il fallait se débarrasser des chantiers et de tous ses ouvriers et techniciens, "libérant" ainsi les terrains pour avoir entre autres souhaits, de meilleurs électeurs. C’est chose faite.

Mais les nouveaux électeurs sont de plus en plus souvent devenus mauvais en 2005 et ça dure. Ils prennent acte que la richesse collective peut aussi venir des "services", mais ils n’oublient pas qu’à l’origine de celle-ci, se trouve toujours la grande Industrie qu’on abandonne volontairement depuis les années 1980.

Gwenn ha du au vent, le pavillon Breton

Qui pense à l’avenir des plus jeunes ? Quand déjà à plus de 40 ans "c’est compromis", on peut se demander ce qui va leur arriver si jamais l’un des "Sarkolènes" est élu. En ce cas rassurons-nous car quiconque est né quand il faut et où il faut n’aura rien à craindre comme d’habitude depuis 30 ans.
- Pour les autres c’est "no sé" et "carpe diem".

Un autre sujet est rarement abordé par la presse et encore moins par les chaînes de Télévision, la réalité de ce qu’est un "plan social" :
- Celles et ceux qui sont ainsi "jeté(e)s", sont 5 ans plus tard TOUJOURS moins de 6% à avoir retrouvé un job stable après "leur" mésaventure économique. D’autre part si les "intéressés" n’ont pas changé de région et s’ils ont plus de 40 ans, le taux de retour à un poste normal constaté se situe entre 0 et 1% !
- Tout le monde sait aujourd’hui qu’on a du mal à vraiment compter les chômeurs car les "stat" sont joyeusement "travaillées" mais cette statistique là, personne n’ose l’évoquer car elle est trop difficile à "présenter" :
- Les reportages TV sur le thème "que sont-ils devenus ?" sont rares... N’est-ce pas ? Qui s’en étonne ?

Le PS et l’UMP appellent cela gérer la crise et faire du social. Pour conserver nos emplois il faudrait d’abord conserver les entreprises, c’est à dire ne pas les exposer à des concurrences déloyales et forcenées ! Parler de "nos valeurs communes" après tout ce qui s’est passé et mettre en avant la "valeur travail" et la "liberté d’entreprise", c’est vraiment se moquer du Monde.
- Ne doit-on pas appeler ça du vandalisme ou du saccage économique organisé ?

Le succès de ce livre fut fort mal reçu dans un certain "milieu". Pourtant, au moins un prix Nobel d’Economie tient ce type de propos. C’est dire...

Inquiétant aussi, de longue date tout est organisé pour que les pays de l’Union "transcrivent" (joli mot) et adoptent les Directives Européennes dans leurs propres lois et règles. Cela se fait dans une relative indifférence sauf lorsqu’une catégorie sociale voit soudain ses très légitimes intérêts menacés. Alors, celle-ci proteste et fait parfois beaucoup de bruit. En général c’est trop tard, car les puissants et souvent mystérieux lobbies des bureaux de Bruxelles avaient déjà tout pré-cuisiné !
- Seule un blocage par la force a alors des chances d’atténuer les nuisances sociales.

Parlement Européen à Strasbourg

Au-delà du fait déjà très grave que plus aucun pays membre de l’UE n’est maître chez lui, chaque secteur d’activité se voit de plus en plus souvent déstabilisé localement par un pays proche ou lointain et moins cher :
- A terme ceci est en train de créer des conflits à la fois stupides et très dangereux. Mais on ose nous parler régulièrement du maintien de la paix depuis 1945 ! Comme si en soi, les désastres de 1914 et de 1939 ne suffisaient pas à dissuader une bonne fois pour toutes les Franco-Allemands de s’autodétruire !

L’Union Européenne est donc en train de nous fabriquer lentement de nouvelles causes de brouille très graves. Maintenant qu’il n’existe plus d’URSS pour inciter à se serrer les coudes, peut-être que la dernière Sécurité n’existe plus.

La Région et le Continent, où est le Pays ?

D’autre part à propos de n’être plus maître chez soi, on a aussi saccagé des quartiers entiers de Bruxelles et les loyers ont souvent été multipliés par cinq ou plus dans les quartiers proches de l’Union Européenne. Mais presque personne n’en parle ! On n’entend plus que la langue de bois et l’énoncé des grands principes humanistes devenant dangereusement "creux, car trop éloignés des aspects concrets de la vie des gens.
- Bruxelles n’est plus chez elle à Brussel et inversement...

Il me semble également très grave, que dans l’avenir Bruxelles sera un nom "pollué", comme c’est hélas arrivée à la bonne ville de Vichy en tant que point de départ de ce qui s’est passé.
- D’ailleurs c’est commencé ! Ne dit-on pas un peu partout en France "c’est Bruxelles qui..." ?
- Nous y avons droit à chaque fois qu’une nouvelle contrainte est annoncée ! Le nom de Bruxelles n’a en général pas bonne presse en France, car même quand "ce" n’est pas la faute de l’UE, on le dit maintenant pour toutes les "cata"...

Parlement Européen à Bruxelles

Les politiciens Français (ils ne sont pas les seuls) ont pris de longue date l’habitude d’imposer des mesures à la fois impopulaires et désastreuses qui furent trop souvent attribuées à tort à la seule terrible Commission de Bruxelles. Ce calcul malhonnête est aussi dangereusement naïf, car il ne faut pas trop s’étonner maintenant du sonore double "Non !" à la proposition de constitution Européenne.
- Même moi, j’admets facilement qu’on fait porter un trop grand chapeau à la Commission ! Je suis entièrement d’accord avec Mr Baroso sur cet aspect des choses. Il sait que ce phénomène est une bombe à retardement et je me demande d’ailleurs comment il peut le combattre. L’Union Européenne est probablement piégée.

D’autre part puisque j’évoquais le gouvernement de Vichy plus haut dans ce texte, nous devons nous souvenir que celui-ci avait sinon une excuse, au moins une explication :
- Il avait chez lui l’armée du méchant voisin vainqueur. Aujourd’hui pour autant que je le sache, la Commission de Bruxelles n’impose pas sa Loi avec des régiments de chars...

Insolite cérémonie sous l’occupation : le général Stupnagel et l’Ambassadeur Abetz restituent le corps de l’Aiglon à la France. L’amiral Darlan est de service

Nôtre bêtise collective est inexcusable car seul un manque d’esprit d’observation explique ce laisser-aller.

Ce système se montre peu à peu tel qu’il est en vérité, dangereux et tenu par un système de Lobbying, où les plus grandes entreprises et d’inquiétantes mafias mènent le jeu à leur seul profit. Il ne tient absolument pas compte des intérêts des populations de l’Europe et les dresse les unes contre les autres.

Il suffit de consulter par exemple les pages économiques et sociales du site de l’AFP, c’est devenu hallucinant :
- Chaque semaine dans toutes les régions de France (de même en Allemagne) sont annoncés des plans sociaux par ci, des fermetures d’usines par là, et des licenciements par centaines ailleurs. Airbus et Alcatel cachent tout cela passé sous silence. En fin Mars 2007 les dernières farces sont Aéroport de Paris et la CAMIF. Que vont devenir tous ces gens ?

Je n’ai pas une seule fois remarqué que le FOREM, l’ANPE, l’APEC ou autres "cellules de reclassements" soient soumises à une obligation de résultat ! L’existence tolérée d’un "marché de l’emploi tendu" est une preuve que cette situation est voulue et organisée. Il prouve aussi que le droit au travail n’existe plus et que tout le monde n’a plus sa place.
- La complaisance des "politiques" et de la presse avec ces "institutions" désarmées, molles et faisant semblant d’aider les chômeurs est une attitude affligeante.

Jean Monnet et Robert Schumann devant le siège de la "CECA"

Monter sa boîte est devenue une opération pleine de pièges et les institutions financières bancaires, qui devraient être au service des clients se montrent de plus en plus frileuses, entretenant ainsi un inquiétant cercle vicieux. Tout est devenu bloqué et coincé, les chômeurs n’ayant pas réellement droit à une aide réelle pour se former et se recycler par exemple, ni en France, ni en Allemagne ni en Belgique.
- D’autre part tout est organisé pour faire passer les chômeurs pour des crétins inadaptés et incapables. Il leur est aussi demandé de se comporter avec les entreprise, dans leur course à l’emploi, comme les "filles de l’Est et d’ailleurs" qui "stationnent" la nuit près de la Gare du Nord à Bruxelles...
- C’est un moyen d’attirer plus des maniaques que les gens bien intentionnés.

Le comportement des plus grandes entreprises, soumises à une concurrence extrême, risquait de devenir plus qu’inquiétant. Aujourd’hui ce n’est plus un risque, c’est arrivé :
- Le nombre de suicides "mal expliqués" dans le cadre du travail est en augmentation constante. Une veuve dont on a dit qu’elle était la cause du suicide, comme les 3 autres épouses (!) a eu toute la peine du monde à récupérer les effets personnels de son mari, surtout son mobile et son "pad", qui furent retrouvés vides de toute donnée. Tel est le genre de Société qu’on prépare pour nos enfants...

Pire encore, la Sécurité Sociale en France ne soutient pas les veuves et veufs dans ce cas, alors que c’est pourtant son devoir élémentaire. Ce n’est pas même vu comme un accident du travail dû aux méthodes de l’entreprise.
- Mais la cotisation à ce système qui n’a plus de solidaire qu’une théorie creuse, reste obligatoire !

Le vrai visage de la "sécu" en France...

Certains principaux candidats actuels à la course dont il est tous les jours question dans la presse, mentent effrontément à propos de leur richesse personnelle et se font ensuite chopper en flagrant délit de mensonge. D’évidence lié(e)s aux puissances financières ils se comportent lorsqu’on les interroge, comme aucun marin ne se permettrait à son bord :
- Sur n’importe quel sujet complexe et mal connu, je fais semblant de savoir et je réponds n’importe quoi au hasard !

Ce journaliste qui pose des questions pour piéger ses invités mais n’en connaît pas lui-même la réponse, il est très amusant mais un peu inquiétant aussi. Comment peut-on assister à des "trucs" de ce genre dans le cadre de la désignation du chef de l’Etat ?
- On peut réellement se demander ce qui arrivera si face à une situation d’agression grave, il (ou elle) procède de la sorte en tant que chef de l’Etat !
- Je suis encore plus surpris que les puissances de l’argent continuent à faire confiance à des gens qui montrent une pareille légèreté. On n’a vraiment peur de rien dans ce milieu, sauf du peuple peut-être.

Pavillon de Nantes, capitale du Duché de Bretagne

Mais on nous dit que Olivier Besancenot ou Jean-Marie Le Pen sont dangereux !! Ceci ne résiste à aucune réflexion sérieuse. Je n’ai jamais remarqué en 49 ans, qu’Olivier Besancenot ou Jean-Marie Lepen, pas plus que l’immigration d’ailleurs, m’aient même une seule fois compliqué la vie !
- Par contre l’action de certains partis politiques qui jouent au ping-pong depuis 25 ans commence à me les plier en quatre, ça c’est sûr. (et je ne suis pas le seul dans ce cas)

Nous sommes scandalisés par l’exploitation régulière des horreurs de la seconde guerre mondiale ou des conséquences du communisme pour "l’air de rien", essayer de manipuler les gens pour empêcher tout changement.
- Entretenir la peur du nazisme ou du communisme disparus (sauf le nom parfois encore revendiqué) n’est pas seulement manipuler, c’est aussi se moquer des victimes et des héros de la guerre.
- Ne nous laissons plus arnaquer comme c’est arrivé depuis 30 ans.

Wagonnets de mine, et symbole du renouvellement politique nécessaire

Faites vous-mêmes un inventaire statistique révélateur, car ces chiffres sont récents :
- 48% de la population "fr" craint de devenir SDF et 72% constate que leurs enfants vivront beaucoup moins bien qu’eux. Mais on nous dit que c’est comme un phénomène techtonique ou la météo : il n’y a rien à faire. Il me semble au contraire que notre laisser-aller général est "dans le coup".

"L’offre électorale" actuellement de la plus forte audience ne propose rien d’autre que des petits tampons sur un corps en train de se carboniser pour soigner la société du délitement progressif. Mais rien n’est prévu contre la cupidité libérée de certains milieux sociaux ni contre la divison internationale du travail instituée sur toute la planète. Nous laissons construire un monde absurde et dangereux pour nous d’abord, mais surtout pour nos enfants.

Viviane Forrester nous a lancé un avertissement sur ce thème. Avec le système économique sans frein sur lequel s’appuient l’UE et nos notables, "on" n’a plus besoin des gens "de trop". Qu’en faire ?
- Et qui ça, "on" ? Et dans quels buts ?
- Rien n’est jamais répondu à cette triple question. Le vrai projet de l’UE qu’il soit volontaire ou non, est inavouable mais il devient visible et se résume implicitement par :
- "On va tout prendre et c’est tant pis pour vous !"

Viviane Forrester, une bourgeoise Parisienne qui n’a pas perdu le sens des réalités sociales

Cette situation par laquelle on n’a plus besoin des populations est à mon sens ce qui s’est construit de plus inquiétant dans l’Histoire récente. Elle explique ainsi pourquoi on a abandonné des quartiers entiers à la périphérie des grandes villes et laissé se développer des communautarismes de plus en plus bêtes et méchants dans les banlieues. On s’étonne aujourd’hui qu’une "culture des cités" s’est créée et que celle-ci a sans conteste un petit côté barbare. C’est de nôtre faute s’ils "remontent dans les arbres" et fondent leur "économie souterraine" les grands frères...
- Mais on nous dit que c’est la faute du Président Iranien ou de Ben Laden ! En oubliant que pour ce dernier, si l’Occident débile ne les avait pas financés, armés et formés durant des années en Afghanistan pour le plaisir "stratégique" brillant d’emmerder les Soviétiques, on n’en serait pas là...

Il y a deux ans j’ai mal compris l’histoire suivante entendue par hasard à la radio "en v.o." sur le moment, mais l’idée principale est "passée" !
- En Allemagne l’organisme local "Arbeit..." (équivalent de l’ANPE et du FOREM) fait de plus en plus souvent pression sur les chômeurs pour faire des économies sur leur dos, quitte à leur faire manger leur chapeau et "ça craint"...

Pathétique vestige de l’ancienne Europe, souvenir de la "DDR" (ou RDA)

C’est arrivé peu de temps après la fameuse réforme qui a "modernisé" le marché du travail Teuton.
- On a rien de moins que tenté d’obliger au moins quelques femmes à travailler dans un bordel comme hôtesse d’accueil "pour commencer", en leur laissant entrevoir la suppression de leur indemnisation du chômage.

L’une d’elle ne s’est pas laissée faire et fit un vrai scandale en prévenant la presse. L’affaire a donc fait grand bruit malgré les tentatives multiples et méritoires pour faire taire cette mauvaise fille.
- J’ai alors entendu en direct à la radio le commentaire indigné au téléphone d’un vieux monsieur qui savait de quoi il parlait, à son âge :
- "Même les nazis ils n’ont pas fait ça..."

Pire que le nazisme notre Union Européenne et son libéralisme total ? Ceci peut paraître tout à fait excessif c’est sûr. Car il faut aussi savoir rester sérieux.
- Cela dit à cette triste époque "on" avait besoin des gens. Quiconque se présentait pour servir les nazis se voyait reçu, parfois même en fermant les yeux sur les "origines raciales inférieures" de certains qui s’engagèrent chez les SS. Le "bon Heinrich" (disait l’oncle Adolf) veillait aussi à cela malgré sa rigueur que nous connaissons tous.

Aujourd’hui le chômeur qui souhaite se mettre à la disposition des entreprises pour une cause de loin plus estimable, on ne lui dit même plus non ! Il est trop vieux, n’a pas le profil, ou pire il cumule ces deux tares. Pourquoi ne pas gazer ces gêneurs pendant qu’on y est ?

Heinrich Himmler, chef des SS ("Reichführer SS")

D’autre part avec les nazis tout était clair. C’était même annoncé dans le livre de qui vous savez :
- Ils allaient TOUT PRENDRE et nous serions les esclaves. D’autre part les juifs et les "pas contents" seraient "évacués" ou éliminés sans discussion. Ils le disaient et ils l’ont fait. Une seule chose resta cachée autant que faire se pouvait, ce fut l’industrialisation du sinistre projet.

Là réside le discret point commun : les promoteurs actuels de l’UE ne disent rien de la finalité réelle de l’Europe qui nous est imposée, et dont nous voyons fort bien qu’elle est loin des idées de Victor Hugo !
- Nos notables et brillantes élites aiment à rappeler que Staline et Hitler étaient très dangereux, mais ces braves gens savent aussi "s’acoquiner" facilement avec la grande Chine d’aujourd’hui, celle qui a réussi l’originale synthèse du libéralisme économique absolu avec des structures politiques communistes dures et entièrement rénovées.

Bien que devenus business-men les chers camarades préfèrent sans doute conserver la pleine sécurité du pouvoir.
- C’est ainsi que nos politiciens savent "la boucler" sur les droits de l’homme, ou les évoquer sur place avec une extrême courtoisie. Ils savent aussi aider leurs copains patrons chinois à exploiter honteusement la population, tout en laissant se dissoudre les industries en Europe dans une concurrence déloyale et frénétique que nous autorisons !

Grand-Place à Bruxelles, on n’y touchera pas... Il faut penser au tourisme et c’est loin du siège de l’UE

Cerise sur le gâteau, chaque délocalisation réalisée consiste aussi en un transfert progressif de technologies qui furent le propre de l’Europe et qui seront d’évidence et à coup sûr, "retournées" tôt ou tard contre nous.
- Qui croient que les Indiens ou les Chinois ne vont pas les améliorer tandis que nous les abandonnons ? Il y a là un racisme feutré bien plus redoutable que le délit de sale gueule à l’entrée d’une boîte...

C’est plus beau avec la carte, c’est sûr... Mais un peu abstrait

Notre réel environnement n’est pas vraiment de bonne visibilité, qui soutiendrait le contraire ?
- A chaque fois que l’UE et ses zélateurs locaux "proposent" une "réforme", c’est pour se serrer la ceinture et démonter ce qui fonctionne encore bien.
- Les services publics tels que les hôtitaux, la Poste ou les Chemins de fer sont déséquilibrés par l’obligation d’une mise en concurrence débridée dont on se demande quelle est la nécessité.
- Les infrastructures techniques sans rentabilité locale immédiate ne sont plus maintenues et les élus locaux doivent maintenant se débattre pour les conserver ou les retrouver.
- Les petites écoles, les conditions de fonctionnement des études et le statut des enseignants sont menacés. Le budget de l’Education Nationale en France est aussi gros que celui des armées mais là, on se demande parfois où passe l’argent !

L’Europe est pourtant toujours présentée comme un concept "branché", on montre régulièrement à la TV des p’tits jeunes sympas et dynamiques qui font des études hight-tech dans le pays d’à côté et dans la joie, en oubliant de dire qu’ils sont quelques milliers de privilégiés de naissance...

Même elle, s’est mise en couleurs pour fêter ça en 2004

On multiplie les dépenses somptuaires et l’idélogie de la compétitivité sème le désordre partout. J’ai assisté depuis 1974 à la démolition systématique pièce par pièce de ce qui se faisait de bien et de ce que "tournait" correctement, tandis que le laisser-aller généralisé s’est installé dans tous les domaines en multipliant les nuisances sociales.

L’énormité de certaines dépenses militaires, cache le fait qu’il y a toujours d’intéressantes retombées civiles multiples et positives.

Et la Défense dans tout ça ? Ca devrait aller sans dire, mais ça va mieux en le disant. Dans le cadre de l’UE, elle ne semble pas souvent "traitée" dans le sens de l’Indépendance et de la conservation des savoir-faire. Si la Défense Européene devient "trop intégrée", les conflits stupides en gestation deviendront encore plus ingérables ! De quel bord seront les "p’tits gars" alors ? Déjà que ce n’est pas toujours très clair aujourd’hui...
- Exemple concret : Des amis Yougoslaves m’ont raconté une mésaventure très excitante : Serbe, être au service militaire (donc dans l’armée Fédérale Yougoslave) et encerclé dans une caserne de Zagreb, donc en plein pays Croate. C’est fini mais sur le moment, ils ont eu le temps de penser que "ça craint"...

Une armée sert-elle à conserver un ordre social médiocre, ou à protéger la population contre le danger extérieur ? Une chose reste constante :
- Un pays qui n’a pas d’armée a trop souvent celle d’un autre chez lui... (et ce n’est pas toujours pour faire de l’humanitaire) La génération des années De Gaulle tenait absolument à "sa bombe", pour être certain de ne plus jamais revivre Juin 1940. Quoi qu’il en coûte... Est-ce vraiment un tort ? Je ne veux pas le savoir.

Un porte-avions ne participe pas aux répressions contre les grèvistes, et peut sauver civils et militaires loin de chez lui. Olivier devrait y penser.

A bord de ces pages Internet j’ai évoqué une vie professionnelle riche et une façon de naviguer que les jeunes marins d’Europe n’ont aucune chance de connaître. Je ne suis pas certain de retrouver le niveau de vie que j’avais au début de mon expérience, et les plus jeunes ne sauraient espérer vivre aussi bien que ça m’est arrivé, sauf si nous réalisons un vrai et radical changement de politique.

Les investissements étrangers et exotiques ne sont pas tous une bénédiction, contrairement à ce que nos "élites" de droite comme de gauche racontent en permanence. Cela se termine de plus en plus souvent par des désastres sociaux.

Là non plus, on n’y touchera pas : c’est occupé ! (Palais Royal)

Ce qui se passe en Europe aujourd’hui n’est pas la solidarité active entre des cousins tous à la fois très proches et tous différents des autres. C’est peut-être exactement l’inverse !

Je suis donc tenté de penser qu’il faut d’urgence quitter ou totalement réformer l’institution dangereuse qu’est devenue l’UE au plus tôt et renationaliser industries et services les plus importants pour les remettre dans la bonne direction, c’est à dire l’intérêt des gens. Il faudra y passer tôt ou tard car leurs dirigeants actuels n’agissent pas dans nos intérêts et de nombreux grands investisseurs étrangers ont un comportement qui n’a rien de citoyen, pour rester poli.

Ceci étant dit, quitte à reprivatiser ensuite ce qui n’est pas naturellement du domaine de l’Etat, avec de nouveaux actionnaires de confiance et toujours locaux, qui seraient à la fois sous engagement et convaincus par de grands avantages justifiant leurs contraintes.

Reprendre le contrôle de l’économie est Urgent, c’est même vital à terme. Le fonctionnement de la BCE doit de même être surveillé. J’avoue cependant être favorable à l’Euro contrairement à d’autres "eurosceptiques durs" car il a aussi ses avantages. Mais je ne l’aime pas tout-à-fait "comme ça se passe"... Là aussi, on est loin des idées de Victor Hugo.

Pavillon Occitan, mon origine lointaine (je n’ai plus d’Occitan que le nom, "Bressol")

Sans se libérer d’une façon ou d’une autre, nos enfants seront "dedans" pour longtemps. Ils devraient même déjà nous demander des comptes.
- Tout le monde le sait et eux les premiers, ils vivront beaucoup moins bien que nous. Dans un avenir proche la seule chance d’un changement de politique en Europe peut venir de France ou d’Allemagne, car dans le reste de l’UE la politique est prisonnière d’un système de ping-pong électoral que de moins en moins de gens prennent au sérieux.
- C’est donc un devoir citoyen d’y penser le moment venu, dans l’intérêt commun de toute l’Europe. Mettons en commun tout ce qui nous rapproche, pas tout ce qui peut nous écarter les uns des autres.

Tout ceci a été écrit pour souhaiter ici avec conviction, un excellent anniversaire à l’Union Européenne !
- Et accessoirement pour souhaiter que ce soit l’un des derniers, si cela continue sur ce chemin. Nous avons voulu autre chose.

Bien navicalement - Thierry Bressol - OR 1
- Chez les peuplades les plus "primitives" de la Terre, chacun(e) a sa place dans la Société locale. Tel n’est plus le cas en Europe "moderne", où les chômeurs et les réfugiés "sont de trop". Mais on n’assume pas. Pas encore peut-être. En espérant que Viviane ait tort.
- DÉSOBÉISSONS À L’UNION EUROPÉENNE !
- Viviane Forrester, Chômage Central et Monde du Travail, hier et aujourd’hui !
- La réelle Valeur Travail illustrée par l’insolite

Les 3 "Grands B" : Brel, Brassens et Béart

"Celui qui a dit la Vérité, il doit être exécuté"... Guy Béart, dangereux extrêmiste chacun le sait.
Russie et pays Occidentaux... Qui est véritablement démocratique ? Réfléchissez avant de répondre !
- La chute de "l’avenir radieux" en Décembre 1991
- En Novembre 1989 "le Mur" est tombé (en Novembre 2009)
- Charles De Gaulle : Le Mur, The Wall en De Wall (en Novembre 2009)

Merci aux sites :
- Site de l’Union Européenne
- Le Jones Act est une légitime action de Protection du Commerce Maritime US. Il existe aussi chez l’Oncle Sam le "Small Business Act", qui concerne beaucoup plus de monde. Ce dispositif de Loi fut conçu pour réserver un certain nombre de marchés aux entreprises locales pour exclure toute concurrence déloyale et étrangère. Cet exemple reste à méditer en Europe pour chaque pays membre de l’UE. Réserver strictement les marchés publics locaux aux entreprises locales, c’est bien la moindre des choses exigibles par les citoyens dans tous les pays du Monde. Non ?

- Site anticonformiste Dedefensa & La Bretagne et l’UE
- Vus du Canada les Etats Unis

Note* : L’ambassadeur Otto Abetz aimait beaucoup la France c’est sûr, même son épouse était Française. Mais il l’aimait aussi aux petits oignons. Un excellent livre lui fut consacré, "Le Royaume d’Otto". Je me souviens aussi d’avoir vu une séquence des actualités du cinéma de l’époque qui montre la restitution du corps du fils de l’Empereur par l’Allemagne en 1941. Un court instant on voit très bien le visage de Darlan qui avait l’air de penser :
- "C’est sympa de nous rendre l’Aiglon mais... Qu’est-ce qu’ils vont nous demander de plus maintenant ?"
- L’Ambassadeur Otto Abetz

D’autre part à propos de l’Amiral Darlan, c’est cependant à vérifier, Otto Abetz aurait averti Hitler (qui de surcroît n’aimait pas serrer la main de qui que ce soit) :
- "Il faut être prudent en recevant l’Amiral Darlan, comptez toujours les doigts de votre main droite après son départ..." Darlan était très habile, mais le double jeu était très dangereux à l’époque...

Lisez donc le Projet de Constitution de l’UE
- A propos du texte proposé en mai 2005 par referendum en "nl" & "fr" :
- C’est à lire absolument, au moins les 4 premières pages ! Arrivé là, j’en avais déjà les cheveux en brosse. La population Belge devrait lire ce qu’on a essayé de faire sournoisement. Tout le monde à Namur dit être pour, mais personne ne l’a lu. Bizarre... Heureusement qu’en France et aux Pays-Bas le peuple fut obligé d’y jeter un coup d’oeil.
- Ce texte n’est pas si complexe à lire que cela fut dit et répété, peut-être pour éviter qu’il ne le fût que trop bien !

Ce projet de constitution est à comparer avec la Constitution des Etats-Unis (élaborée entre 1776 et 1787) qui n’impose absolument pas le libéralisme, loin de là !
- L’Oncle Sam sait organiser la protection légitime de son économie. Cherchez aussi ce qu’est le "Small business Act"...
- D’autre part le préambule du texte fondateur des USA est étudié en cours d’Anglais, car c’est aussi littéraire au sens noble du terme. Ceci ne risque pas d’arriver avec l’UE !
- La Constitution des USA & Son Texte en Français
- En "VO" avec les détails et son actualisation permanente par des amendements
- Déclaration d’Indépendance des Etats-Unis d’Amérique
- Cette Déclaration constitue le plus beau texte politique de tous les Temps, il faudrait la faire étudier dans toutes les écoles du Monde.

Vous l’aurez remarqué, on ne saurait dire que l’UE ne fait pas les choses en "pro" car le projet de Constitution est toujours disponible dans la langue que vous désirez ! D’autre par notre ami Google, qui sait tout, nous permet aussi de trouver la Constitution des Etats Unis en Français. Après tout, c’est plus vite lu ! Voilà une Constitution robuste...
- Robert Schuman
- Achtung ! Il existe un autre Robert Schumann, un tout autre genre.
- Jean Monnet
- Jean Monnet était d’abord un homme d’affaires, ce qui laisse penser que dès le début, l’Union Européenne fut une affaire d’argent.
- Independance Day & Complément à l’air du temps élitiste
- Flextronics et l’Usine Alcatel de Laval, j’en étais sûr...
- Pourquoi c’est arrivé à Vichy
- TGV, Chemins de Fer et Marine 1
- TGV, Chemins de Fer et Marine 2

Symbole de l’accueil du site

- Listes des articles - Contenu de Marine Inconnue Et...
- Bon vent bonne mer à quiconque navigue !

Le 11 avril 2007, Bougard Michel : Bon anniversaire !!

Bonjour Thierry,

La Déclaration d’Indépendance des Etats-Unis d’Amérique date du 4 Juillet 1776, date de la Fête Nationale.

La Constitution des Etats-Unis d’Amérique date du 17 Septembre 1787.

Celle-ci remplaça les Articles de la Confédération du 15 novembre 1777 et qui entra en vigueur le 1 mars 1781.

Site : http://www.usconstitution.net/

Contrairement à la Constitution américaine, dans le projet de Constitution européenne, ce qui manque c’est la reconnaissance d’un droit politique fondamental et qui n’est pas un droit économique ou social qui requière des moyens financiers importants :

« Tous citoyen d’un Etat membre de l’Union européenne est citoyen dans tous les Etats de l’Union européenne.

Les droits politiques s’exercent par la domiciliation du citoyen dans un Etat membre de l’Union européenne.

Les exceptions concernant les Chefs d’Etats et de Gouvernements sont déterminées par la loi. »

A la différence de la « résidence » dans un Etat membre pour l’exercice des droits économiques et sociaux, la domiciliation reste un libre choix politique par un acte volontaire.

L’affirmation de ses principes est fondamentale car il est la base de la représentation démocratique au niveau de l’ensemble de l’Union.

Afin d’exercer les droits politiques au niveau européen, l’ensemble des partis politiques nationaux doivent dans ce cas s’organiser en véritables partis politiques européens à l’image des grands partis des Etats-Unis d’Amérique.

Sur le plan économique et social, ce qui est aussi fondamental, c’est l’organisation des syndicats nationaux en véritables syndicats européens.

Amicalement,
Michel Bougard,
Officier radio retraité,
Mais aussi vieux militant fédéraliste européen.
+

Bon anniversaire !! 11 avril 2007, par Thierry Bressol R/O et webcaptain

Bonjour,
- Il y a plus de 15 jours que je n’ai pas reçu un commentaire "on air" ici ! Ils arrivent via courriel en général. Il est intéressant souvent que ce soit visible, donc je diffuserai un article de "compilation" dans deux ou trois semaines.
- Ce que je viens de lire s’imposait effectivement, mais il existe dans la vie la Théorie souhaitable et les faits contraires, parfois cruels et trop souvent têtus, terriblement têtus !
- Les faits prouvent que l’UE d’aujourd’hui est dangereuse, et dirigée de façon opaque par un système de lobbying et d’un niveau de corruption parfois stupéfiant et inadmissible.
- Les belles théories sur un éventuel syndicalisme européen fort ne sont qu’une utopie charmante alors qu’en France par exemple, il n’existe aucune confiance entre "partenaires sociaux", expression qui devrait être remplacée par "ennemi" aujourd’hui, car on retire le droit de vivre normalement à des millions de citoyens. Cet Etat de fait s’auto-entretient donc ne peut pas disparaître dans l’immédiat !
- Voir l’affaire Noël Forgeard et Airbus. Ce type devrait être en prison et rendre tout l’argent ! Mais "on" ne fait que "déplorer" jusqu’à présent ! Comme d’habitude.
- Les gens honnêtes ne veulent plus tolérer cette Voyoucratie à l’échelle transnationale qui met chaque pays en coupe réglée, au nom d’une "démocratie" basée sur l’ignorance, le mensonge et la corruption. Je n’ai pas de respect pour un système politique aussi lamentable et surtout, dangereux.
- Même la police et l’armée ont peur maintenant, détournées dans leurs Missions, elles inspirent la crainte aux gens les plus vulnérables et perdent l’Honneur en laissant faire les truands au pouvoir. Pourquoi sont-ils si nombreux à avoir des états d’âme ?
- Bien navicalement


Joyeux noël à la Communauté européenne 24 décembre 2007

Juste un petit clin d’oeil juridique à votre article : L’UE n’est pas KO debout, elle est en pleine croissance et nous entrons bientôt dans l’ère des Etats unis d’Europe. Le traité de Lisbonne est ni plus ni moins qu’un copié collé du Traité établissant constitution. Les lois européennes représentent aujourdhui 60 à 70% des lois nationales qui se cantonnent à les transposer en droit interne. Et je passe sur tous les exemples de l’impact du droit communautaire sur le droit français. Aujourd’hui les politiques se voilent la face et refusent d’expliquer aux français où nous en sommes. Seulement d’ici 5 ans, revoyez votre article et vous verrez qu’il n’aura pas été très visionnaire...
Je vous invite à consulter un manuel de droit communautaire. Vous en saurez plus.

M.Alexandre, juriste.


Joyeux noël à la Communauté européenne 25 décembre 2007

ce dernier message est un exemple parfait de la propagande des puissances de l’argent (pour caricaturer à mon tour la situation) pour essayer de justifier et faire avaler la mise en coupe réglée des populations Européennes anesthésiées par le bourrage de crâne généralisé.

Il est hélas sûr que la course folle n’est pas terminée, c.à.d. que les plus vulnérables seront toujours plus pauvres et l’avenir de nos enfants très sombre avec ce système de fascisme mou et de racisme feutré, qu’illustre fort bien la pratique des pavillons de complaisance...

Ce système est fort dangereux et va droit au mur, il est condamnable comme le nazisme et plus dangereux à terme que le communisme, auquel il ressemble d’ailleurs, par son côté obstiné et doctrinaire borné.

La dégradation est permanente pour tjrs les mêmes, mais surtout :
- Continuons comme avant !!! Le mur est devant nous, un avenir radieux, pour les uns mais pas pour les autres !


A propos de l'auteur

Thierry BRESSOL

Officier radio-électronicien de 1ère classe de la marine marchande (1978/1991)
- Animateur de formation technique & Consultant Telecom GSM en SSII
- Rédacteur/correcteur
- Qui je suis ?


"Souvenirs-de-mer" et "Marine Inconnue" : http://souvenirs-de-mer.cloudns.org/