Souvenirs de mer

31 mars 2009

L’étrange Course de Donald Crowhurst

Ce fut peut-être le plus grand canular maritime de tous les Temps.
- Aujourd’hui en 2009 cet incroyable gag serait tout "simplement", techniquement totalement impossible. Ceci dit je suppose que même en 1969, ce fut terriblement difficile.
- Mais ce 1er Avril 2009 était une bonne occasion d’évoquer cela à mon bord.

Anacharsis, philosophe Scythe :
- "Il y a trois sortes d’êtres Humains. Les vivants, les morts et ceux qui vont sur la Mer"

(page mise à jour le 1er Avril 2009 et le 31 Janvier 2013, avec un accès aux canulars marins en bas de page)
- C’est arrivé il y a plus de quarante ans déjà. Cette affaire fut très certainement la plus extraordinaire tricherie sportive de tous les temps. Je crois aussi que cet étrange voyage peut encore nous étonner car, que peut on faire de "mieux" dans le genre ?
- Pourtant, ce plaisancier averti se révéla un très grand navigateur. A sa façon incroyable il sut créer la stupeur mondiale la plus absolue, tellement c’était inattendu. C’est aussi arrivé parce que ce collègue Ingénieur Radio était devenu un homme d’affaires en difficulté.
- "L’étrange voyage de Donald Crowhurst" par Nicholas Tomalin et Ron Hall. Ca... C’est un grand Livre Maritime !

Donald Crowhurst avant le départ de la course

Il a aussi existé de vrais canulars maritimes qui furent réalisés avec la plus parfaite préméditation. L’une des plus anciennes versions de ce type de farces se manifeste depuis l’aube des temps. Il s’agit des ruses de guerre mises en oeuvre en mer, par exemple :
- Luckner et le Seeadler, dernier Corsaire à Voiles
- Sous 10 pavillons. Rogge, grand farceur maritime

Le côté farce existait c’est sûr, mais ce n’était pas vraiment pour rire... Ici le vrai visage de l’Atlantis.

Mais nous avons oublié depuis les années 60, le canular maritime sportif. Si avec le recul du temps "ça date un peu", n’oublions pas Donald Crowhurst, Ingénieur Radio, navigateur solitaire malchanceux qui peut-être n’était pas très scrupuleux.

Donald Crowhurst, Ingénieur Radio et grand navigateur à la voile, à sa façon.

Le premier Avril est parfait pour évoquer ce formidable canular maritime, malheureusement pas drôle car il s’est fort mal terminé. C’est d’autant plus triste qu’il existait aussi un côté farce tout à fait délirant dans cet événement hors de toutes les normes. C’était parfaitement inattendu, tellement inattendu que "le coup" pouvait "marcher" au moins dans l’immédiat.

Même si un certain nombre de personnes qui "suivaient" la fameuse course commençaient en effet à douter...
- Donald Crowhurst était un grand sportif et un excellent navigateur à la voile, il le prouva malgré un incroyable forfait.

La course autour du Monde à la voile en 1969

En participant à la première course autour du Monde à la voile et en solitaire en 1969, Donald Crowhurst a réussi durant des mois par la ruse à faire croire qu’il était en tête, ceci étant en communiquant régulièrement de fausses positions par radio.
- A l’époque cette tromperie était parfaitement possible, car n’existaient alors que les Ondes Courtes pour communiquer au large avec la terre ! Les "voileux" de cette époque ne disposaient pas du "Navisat Transit" et encore moins du GPS
dont j’ai connu les débuts hésitants. Ils n’avaient pas non plus de balise Argos et encore moins le système Inmarsat pour téléphoner, consulter la météo ou l’Internet !
- En 1969 les navigateurs des courses à la voile utilisaient peu l’électronique de bord durant leurs périples. D’autre part il aurait de fait, fallu le suivre pour constater la tricherie. Et cela ne se fait pas. L’immensité de l’Océan explique aussi qu’aucun navire ne l’ait aperçu avant la fin... Le crime était presque parfait.

Trimaran de Donald Crowhurst, voilier de course en 1969, on est loin de celui de Maud Fontenoy...

Cela dit il "fallait" oser ! Mais surtout il "fallait" aussi pouvoir. Cela ne fut possible que parce que Donald Crowhurst était un excellent spécialiste en Radio. C’est ainsi qu’avec une astuce diabolique et un savoir-faire qui me scie encore, il a longtemps réussi à tromper les opérateurs de Portishead Radio et tous les organisateurs de la Course.
- Pendant longtemps et presque jusqu’à la fin, personne n’a osé penser une seule seconde que Donald ne se trouvait pas où il disait, tellement cela paraissait fou.

Donald Crowhurst à la Radio de son trimaran

J’ai écrit plus haut qu’il "fallait" oser et pouvoir. Mais surtout dans le surtout, il fallait aussi s’être peu à peu laissé enfermer dans la situation terrible et absolument ingérable qui fut la sienne, seul en mer, pour être poussé à faire cela. Qui va bien comprendre ?
- Tous les marins savent de longue date qu’il est malheureusement facile de "péter les plombs" en mer. C’est ce qui est arrivé à Donald Crowhurst... Comment et pourquoi ? Nous ne savons que ce qui a pu être matériellement constaté.

Pour connaître en détail l’extraordinaire longue traversée de Donald Crowhurst, "approcher" le pourquoi exact de ce qui lui est arrivé et ce qu’il a fait, je ne peux que recommander absolument la lecture de cet excellent livre, également publié en français et acheté à Dieppe il y a 25 ans je crois.

L’étrange voyage de Donald Crowhurst

Pour vite résumer l’affaire tout en incitant mes visiteurs et passagers à prendre la mer avec ce terrible récit, je dirai seulement que Donald Crowhurst s’était mis (ou retrouvé) avant de prendre le départ de cette course dans une situation personnelle et financière extrêmement difficile. Il n’avait aucun droit à l’échec et le déroulement des événements lui fut dès le début systématiquement défavorable.
- C’est souvent arrivé par le simple fait du hasard mauvais, mais aussi parfois en simple conséquence d’une préparation trop précipitée et quelque peu hasardeuse avant la course, faute de temps et de moyens suffisants. En mer "ça ne pardonne pas", nous avons encore dû le constater à la fin de 2008 avec le Vendée Globe.

Donald et son épouse, peu avant le départ

A mon sens il n’aurait jamais dû prendre le départ, et attendre la course suivante pour être réellement prêt au départ... Les évènements d’avant la course relatés dans la livre, soulignent aussi qu’une sorte de piège financier terrible constitué par une situation financière tout à fait "tordue", l’obligea à prendre la mer. Il n’a pas su dire et faire "non".
- Tout a commencé par le constat qu’il était en train de se faire distancer, "accompagné" par une stupide panne radio qui fut très longue à réparer. Ce long silence suivi de sa réapparition sur les ondes, "ça" l’a piégé dans un engrenage terrible.
- Note très personnelle : C’est un peu stupide, mais un autre que Donald Crowhurst n’aurait pas pu ni même voulu essayer de réparer sa radio de bord. C’est aussi ce qui l’a "mis dedans". J’ai toujours soupçonné Tabarly, dont on sait qu’il détestait la radio, d’avoir étudié de très près l’histoire de Donald Crowhurst. Tabarly je crois avait raison, de ne jamais se laisser emmerder par des soucis techniques.

Le trimaran de la galère de Donald

Donald tenait en permanence avec un soin méticuleux ses deux journaux de bord, qui furent retrouvés à bord de son trimaran à la dérive.
- Le premier journal de bord était le vrai, naturel à toute traversée maritime. Il nous a rendu possible l’explication autant que comprendre se pouvait, de ce qui s’était passé. Cependant l’exact processus mental de décision qui l’a mené à cette extraordinaire fraude, demeurera pour toujours un grand mystère de la mer.
- Le second journal de bord était "naturellement" le plus sophistiqué car... Là était le guide parfait de la course imaginaire qu’il menait. Toute la parfaite "manipulation radioélectrique" était régulièrement et méticuleusement mise en oeuvre à partir de ce document dont le contenu était de fait, "plus vrai que la vérité vraie".

Le pot au noir par Pierre Escaillas "Carnets de la Licorne"

Donald est peut-être resté trop longtemps encalminé aussi dans un "Pot-au-noir" mental... Le Monde et tous les autres concurrents de la course ont très longtemps cru à cette manipulation, alors qu’il "fit un large tour" dans l’océan Atlantique. Ceci reste probablement à ce jour, la plus insolite manipulation maritime de tous les temps.
- Qui parmi les lecteurs ici à mon bord, connaît une "farce" plus dure dans le genre ? Le Capitaine Haddock s’est aussi interrogé. Mais enfin, comment peut-on se fourrer dans une pareille situation de m...?

Mille millions de mille sabords !
(tous laissés ouverts dans le gros temps !)

Donald Crowhurst est certainement passé par-dessus bord volontairement par désespoir, car naturellement incapable de supporter l’énormité du désastre. Qui pourrait assumer un pareil événement ?
- Bien sûr l’affaire déclencha "sur le coup", un énorme scandale sportif et maritime. Avec le recul du temps et l’analyse de tout ce qui fut connu par la suite, à commencer par l’exacte trajectoire étrange du réel voyage de Donald Crowhurst, qui ne va pas ressentir une certaine admiration pour lui ? Inscrite mentalement sur un énorme point d’interrogation ?

Bien navicalement - Thierry BRESSOL - OR 1
- Bibliographie : "L’étrange voyage de Donald Crowhurst" par Nicholas Tomalin et Ron Hall.

Arrivée du Moshulu à Belfast en Septembre 1938 pour subir son arrêt technique avant la course


- La plus grande des Courses à la Voile de tous les temps

L’HMAS Arunta a plus vite que prévu su récupérer Yann Eliès

C’est d’abord du Sport, mais C’est "Marchand" aussi :
- Retour sur le Vendée Globe avec Arnaud Boissière (le 11 Mars)
- Se blesser en mer (impressions sur le Vendée Globe le 22 Déc. 2008)
- Clochards et autres rencontres insolites en naviguant
- REVUE de PRESSE consacrée à la VOILE MODERNE

Son retour en bon dernier dans la course "Vendée Globe" lui assura un triomphe insolite et bien mérité. Un grand navigateur Autrichien !!

Ca c’est sûr ! "Seulement" faire ce tour du monde en solitaire à la voile sans rien casser, c’est très fort. Il est arrivé le 15 Mars, et l’accueil fut meilleur que pour qui arriva avant lui...
- "L’important est de participer" disait Coubertin. Mais arriver au bout aussi ça l’est !

Merci aux sites :
- Donald Crowhurst l’Ingénieur Radio
- Donald Crowhurst
- Donald Crowhurst par WIkipedia en anglais
- Donald Crowhurst par WIkipedia en français
- Le Golden Globe Challenge et 1969

Surtout en mer ! En plus, il faut souvent pomper, ça va sans dire...

HUMOUR à BORD :
- Les Poissons d’Avril en 2001 (le 5 Avril 2011)
- Francis Vallat s’enrôle dans la Navy (le 1er Avril 2011) Excellent !
- DCNS prône le retour à la voile (le 1er Avril 2011) Est-ce bien sûr ?? ;-))
- Les Sous-marins et le 1er Avril (le 2 Avril 2008)
- Les éléphants débarquent à Toulon le 1er Avril (le 2 Avril 2008) Vrai !
- La "Royale" étudie l’Espadon de Black & Mortimer (le 2 Avril 2008) Là, c’est avec regret que... Cela dit il existe réellement un étonnant projet de drone polyvalent Américain qui m’y a fait penser, le "Cormorant".

Le Cormorant saura tout faire, mais pas le café ni la cuisine. Et certainement pas l’amour...


- Serviette de plage pour hélicoptères de l’armée de Terre (le 1er Avril)
- Ce n’était pas un poisson d’avril
- Immobilisé pour 4 à 6 mois au minimum... Aucun doute, le CDG ne veut pas de l’Otan !
- La Pallice reprend du service Là, c’est un vrai, trop gros pour la Base !

Le procédé décrit ci-dessous n’est pas un canular, il n’a encore que des performances modestes. Mais c’est très joli techniquement. Pourquoi pas ?
- Radiocom Spéciale Mais, sous la glace, ça marche ?

Le SNA HMS Tireless dans les glaces

- Bamboche à Lomé et stupide méprise
- Chauffeur de taxi retenu à bord
- AGROGLYPHES (l’insolite agricole total)
- Le Baptême de La Ligne 1/2
- Gare aux gorilles ! Farce à Abidjan
- L’art du canular à bord
- Tube de l’Eté, la Lambada et le Communisme
- Alerte !! Greffier à bord !
- Chat !
- A cheval !! Et visitez le Zeebrugge !
- Le sauvetage de l’U-47
- L’U-47 à la chasse aux canards
- Canard de bain et base sous-marine pour U-Boote

Merci au site consacré au sous-marin Bézéviers

- Visite de courtoisie à bord d’un sous-marin Portugais
- Chasse au sous-marin sur la Loire
- Tournage en Seine par André Lenay, de St-Nazaire.
- La Jonque Belge "Au-delà du délire"
- Jules Verne et Georges Sand redécouverts à bord
- Goélands Belges
- Recherche Médecin à bord
- Le Crabe Tambour du Sibelius
- Les Vahinées Finlandaises du Sibelius
- Le Grand coup de téléphone du Sibelius à Rouen

- Problème de radar au Brésil
- Autoréparation
- Doxford, les moteurs Diesel "Dahu"
- Vidéo, TV et arrêt technique à Dunkerque
- La flotte des sous-marins de Paris
- Le sauvetage de Bismarck en vacances

On en a même fait un film très réussi, c’est dire !

Voici la copie d’une intéressante dépêche de l’Agence Belga conservée depuis le 1er Avril 2007 à 00h25lt :
- Etranger/Europe/France/politique/maritime/sport/ :

Il fallait traverser en voiture, Camarade !

"François Hollande le premier secrétaire du parti socialiste français, renonce totalement à participer directement à la campagne électorale classique de Ségolène Royale pour l’élection présidentielle du 22 Avril et du 5 Mai 2007.
- Parce qu’il est aussi connu comme étant un grand sportif, sous l’influence de la tendance écologiste du Parti menée par Arnaud Montebourg et celle (peut-être déterminante) de sa future épouse Ségolène, le Premier Secrétaire a décidé de montrer au bon peuple de France que tous les partisans de Ségolène à commencer par le Premier, sont des "hommes qui en ont"...
- Elle souhaite en effet durant la dernière ligne droite, "booster sa campagne" avec une initiative des plus originales :"

"François Hollande traversera donc l’Océan Atlantique Nord en solitaire et en voiture amphibie. Deux conseillers techniques étaient déjà désignés de longue date pour préparer la traversée, Gérard d’Aboville et Maud Fontenoy, ici photographiée lors d’un entretien consacré au travail de préparation de la traversée."

C’est fou ce qu’on peut trouver en examinant une séquence vidéo...

"Le véhicule a été choisi, il vient de passer cette semaine sa visite de sécurité et de francisation par les Affaires Maritimes de La Rochelle avec succès. D’autre part cette voiture sera immatriculée au registre RIF bien sûr."

L’amphicar de Han Trippel (1960)

"L’Inspecteur Mécanicien de la Navigation a certifié sous serment qu’on n’a pas installé un régulateur de vitesse Renault à bord de la voiture. D’autre part le coût des équipements de navigation sera supporté par Alcatel Colapsing, Thalès, Sextan Avionique, Airbus et la SNCF. Il est bien connu que cette équipe de Mécènat d’Entreprise a déjà réalisé par le passé de nombreux records. L’appareillage est prévu le mardi 3 Avril prochain à La Rochelle."

Que ferait-elle pour le secteur maritime ?

"Bien sûr François Hollande n’embarquera pas sa compagne, très occupée ces derniers temps tout le monde le sait. D’autre part quelques rumeurs circulent cependant depuis quelques jours selon lesquelles, elle n’aurait pas eu son permis de conduire. (?) Ceci reste à vérifier, même si le porte-parole du PS vient de démentir toutes les rumeurs.
- Toute l’équipe du service des sports nautiques de l’Agence Belga se joint pour lui souhaiter une excellente traversée et pour succès, de réaliser le record de vitesse de la traversée de l’Atlantique Nord en voiture."

D’habitude à mon bord, "c’est pas très people", mais l’occasion fait le larron mille sabords !
- Il me semble aussi avec le recul du temps, c’est arrivé il y a deux ans déjà, que Ségolène a pris le bouillon. Mais c’est François qui est passé par dessus bord. La "question qui tue" c’est aussi :
- Que va-til arriver en 2012 ?

Bien navicalement - Thierry Bressol - OR 1
- Il y a déjà longtemps, j’ai vu et eu le privilège d’essayer une "Amphicar" sur route et en rivière. C’était l’une des rares survivantes de ce modèle qui date du début des années 1960. C’était Génial ! Ce fut un réel plaisir d’essayer cet engin et j’en rêve encore, c’est dire ! Certes sa tenue de route n’est pas extraordinaire il faut le reconnaître, mais pour naviguer en rivière, oui ! Ceci dit, pour traverser "la grande marre" Atlantique, ça se discute... ;-))
- Cela dit je reste très surpris du peu de succès de cette voiture. Et si un constructeur osait aujourd’hui...?
- La "Amphicar" fut créée par un industriel qui n’avait peut-être pas une "envergure" et une audience suffisantes, c’est bien dommage. Ils manquent d’audace et d’imagination en 2013, nos constructeurs en Europe, sauf peut-être pour envoyer les gens au Pôle-Emploi, C’est tellement plus facile qu’innover vraiment...

A propos de l'auteur

Thierry BRESSOL

Officier radio-électronicien de 1ère classe de la marine marchande (1978/1991)
- Animateur de formation technique & Consultant Telecom GSM en SSII
- Rédacteur/correcteur
- Qui je suis ?


"Souvenirs-de-mer" et "Marine Inconnue" : http://souvenirs-de-mer.cloudns.org/