Souvenirs de mer

16 mai 2007

Cinéma "le Versailles" et quelques élèves de l’Hydro de Nantes

Nul ne saurait ignorer que le Festival de Cannes se déroule en Mai !
- Cette fête cinématographique annuelle me rappelle mes études à l’Ecole de la Marine Marchande. Ici est aussi mon hommage à la bonne ville de Nantes, Capitale du Duché de Bretagne, comme j’ai déjà fait à mon bord celui de Namur.
- (vidéo) “In the Heart of the Sea Je soupçonne ce film relatant l’évènement à l’origine du "Moby-Dick" écrit par Herman Melville, d’être prometteur. Sa sortie aux USA était prévue en Mars 2015. En attendant voyez aussi "Timbuktu" ! Grands Espaces aussi, mais c’est un tout autre sujet. Il est parfois déprogrammé pour cause de frousse car il déplait aux "islamistes". Une attitude lamentable...

(page corrigée le 1er Octobre 2010 et le 13 Mai 2015)

Les petites salles d’Art et d’Essais menacées par le numérique (le 1er Octobre 2010) C’est un problème complexe, car "one more time", le progrès technologique ne se montre pas toujours comme un progrès culturel, surtout en ce moment ! Je me demande ce que le gérant du "Versailles" en penserait.7

De fait, il s’agit plus aujourd’hui d’un souvenir d’études que d’un souvenir de mer :

Manuel de Oliveira nous a quittés à 106 ans
(n’oublions pas "Christophe Colomb, l’énigme")

- Manuel de Oliveira nous a quittés ! & Un Magicien du Cinéma

Symbole de l’Ecole "Hydro" de Nantes, l’Ecole Nationale de la Marine Marchande

Il est connu que durant ses études, l’étudiant normalement constitué ne fait pas que travailler. Il va au Cinéma par exemple. D’autre part la navigation constitue l’un des plus beaux sujets du 7ème Art, qui est peut-être aussi le plus difficile. Mais avant de naviguer ou de tourner un film...

Tour de Bretagne, située Place de... Bretagne.

Nantes, Tour de Bretagne. J’ai fort bien connu 2 fois le 28ème étage :
- En 1978 il s’y trouvait une boîte de nuit fréquentée par "les Hydros". En 1994 cette boîte de nuit a disparu. Les bureaux de SFR et l’auto-commutateur NMT de son réseau mobile ont pris la place. Vingt huit personnes y travaillaient et c’est de là que SFR "servait" la Bretagne et le "Grand-Ouest". Deux "BS" de 16 ch. (440/450 Mhz) chaque "couvraient" toute la région. C’était techniquement réellement très joli.

Pont de Cheviré, chemin le plus court pour rejoindre St-Herblain.

En 2007 il n’y a plus de bureau SFR, elle a déménagé à St-Herblain en 1995. Le "MSC Tour de Bretagne", c.à.d. l’auto-commutateur GSM du réseau de SFR y est installé de longue date. La Tour porte aussi les panneaux d’antennes des cellules "parapluie" de la bonne ville de Nantes bien sûr ! Bouygues-Tel et Itineris-Orange pour n’évoquer que ceux-là, ont fait de même bien sûr aussi.

Vestige rénové de l’usine LU, "Lefebvre-Utile", fermée il y a longtemps...

Pour l’anecdote, le toit de la Tour porte aussi un grand réservoir d’eau qui prouva un jour, qu’un central téléphonique peut être inondé avec 1,30 mètres d’eau même au 28ème étage.
- L’alarme "niveau d’eau 20 cm" n’était pas crédible, vue de la supervision. Il n’y a pas qu’à bord des navires que parfois...

Voyez Nantes et l’Erdre du 28ème étage de la Tour de Bretagne

Il était une fois, un petit groupe d’élèves de l’école "Hydro" de Nantes, cinéphiles et fidèles habitués d’un cinéma "d’Art et d’Essais" Nantais. Ce petit club était constitué de quelques jeunes gens, élèves radio-électroniciens de première année, OT (élèves Officiers Techniciens), de trois spécimen des derniers élèves OM1, (Officiers Mécaniciens de Première Classe) et d’un Capitaine de Pêche.
- Nous avions l’habitude d’y aller plus ou moins régulièrement le mardi soir si je me souviens bien. Au Cinéma le Versailles, il se passait toujours quelque chose.
- Versailles ne désigne pas uniquement une ville et son château ou un car-ferry Dieppois de Dieppe.

Le CF Versailles (1974-2005)

Versailles est aussi le nom d’une île sur l’Erdre située dans la bonne ville de Nantes, capitale de la Bretagne. Ce fut de surcroît celui d’un cinéma aujourd’hui disparu à la suite des nombreuses évolutions négatives de nos pratiques culturelles. Il faut faire plus d’effort(s) pour aller voir certains types de film que pour regarder la télévision...

Pavillon de Nantes, capitale du Duché de Bretagne

Malheureusement personne ne retrouverait l’emplacement du Versailles, car le quartier a été entièrement "restructuré" par la construction de la seconde ligne du Tram. Ceci arriva cependant pour la bonne cause, car le Versailles que nous avons connu avait déjà disparu, "reconverti" parait-il en cinéma porno...
- Cette pratique culturelle a au moins autant d’avenir que de l’ancienneté, mais on n’exploite plus aujourd’hui de salle spécialisée dans cette discipline du 7ème Art.

Un petit coup d’oeil à la "manif" du 30 Juin pour demander le ratachement de Nantes à la Bretagne

J’ai aussi oublié le nom de son patron, un personnage haut en couleur et grand-ancien technicien du Cinéma qui participa avant cette retraite active, à de nombreux tournages en France (bien sûr) en Allemagne et aux Etats-Unis. Ceci est l’une des plus belles erreurs de ma vie, pour ne pas dire une Bêtise Historique. J’aurais dû noter au moins son adresse !
- Déjà plus très jeune à l’époque, il a sans doute disparu aussi loin que son établissement. Cet homme se définissait lui même en trois mots :
- "Technicien du Cinéma de tous les temps" (je cite)
- Nantais
- Et Breton !

Gwenn ha du au vent, le pavillon Breton

Je me permets aujourd’hui en 2007 à l’occasion du Festival de Cannes, d’ajouter un quatrième terme :
- Son carnet d’adresse, gros comme le bottin du téléphone de Berlin !

Mélanie, Miss Bretagne 2001 ici, prend la parole à la "manif" du 30 Juin pour demander le ratachement de Nantes à la Bretagne... Ceci lui coûta le droit de participer au niveau national ! (démocratie)

Avec le recul du temps je réalise que nous avons eu de la chance, nous les pauvres petits cinéphiles de bases et petits élèves de la marine marchande. Rien dans nos origines ne nous "prédestinait" à serrer la main de quelques "figures" du Cinéma et encore moins à prendre un pot avec eux en échangeant quelques impressions.

Sur l’Erdre l’Ile Versailles, non loin du Cinéma du même nom

Sa salle de projection bien que modeste en taille et en confort était fort bien équipée, et située non loin des bords de l’Erdre et de l’Ile Versailles, qui a beaucoup changé depuis 1978. Pour moi c’était aussi un lieu mythique et personnel d’initiation à la compréhension solide de ce qui peut nous être montré par un film, voici pourquoi :
- Chaque Mardi soir la projection s’achevait invariablement par un débat entre spectateurs, qui connaissait généralement sa conclusion dans un bistrot du quartier situé un peu plus loin. J’ai oublié s’il s’appelait "l’Escale" ou "Chez Blanche". Il nous arrivait aussi parfois d’aller à "la Rhumerie", un établissement plus "classe" à bord d’une péniche sur l’Erdre. C’était selon l’ambiance du débat, les préférences des participants et invité(e)s.

Autrefois avant 1905, l’Erdre traversait Nantes librement. Aujourd’hui il termine sous le cours des 50 otages

Non seulement le boss du Versailles connaissait tout le monde (ou presque) dans le milieu du cinéma, mais il était lui-même suffisamment connu pour pouvoir inviter qui il voulait et quand il voulait, pour peu que l’intéressé(e) soit de passage à Nantes pour une raison ou pour une autre ! Ca c’était fort...

Le Théâtre Graslin, à gauche comme le Théâtre Royal à Namur, Café le Molière...

Nantes est une ville étonnante (si j’ose dire), il s’y passe toujours quelque chose. Nantes "contient" de nombreux sites et lieux beaux et insolites, malgré les malheureuses transformations et grands travaux du début du 20ème siècle. Plusieurs bras de la Loire furent comblés et remplacés de ce fait par de larges avenues, tandis que l’Erdre a été recouvert par un boulevard et traverse aujourd’hui le centre ville par un tunnel. On a même littéralement rasé plusieurs îles sur la Loire entre 1900 et 1905.
- Qui se souvient de l’Ile Mabon ? Il n’en reste que des photos. C’était en face les Chantiers Navals, au début du Quai de la Fosse.

La Place Louis XVI et sa statue, il faut venir à Nantes pour trouver le Roi victime

Hautement bizarre, comment ont-ils réussi cela ? A Nantes se trouve une place du Roi Louis XVI et sa statue est au centre. C’est un peu comme si la Révolution de 1789 n’avait pas eu la moindre conséquence sur la ville.
- Pourtant Nantes fut à cette occasion le théâtre de grandes violences. Le Château des Ducs de Bretagne fut même un centre de répression qui n’avait rien à envier à la Loubianka de Moscou, autre et plus récent haut-lieu de la méchanceté humaine.

Le Tram de Nantes, premier à renaître en France, ici devant le château des Ducs de Bretagne...

Aujourd’hui c’est plus calme et de récents gros travaux ont su mettre le site en valeur. Pour l’anecdote car c’est peu connu, Nantes et Versailles sont probablement aujourd’hui les dernières villes où existent les authentiques Royalistes partisans convaincus et permanents de "l’Ancien Régime" presque tel qu’il fut avec les Corporations, la Noblesse, le Tiers-Etat, les Provinces etc. Un bon observateur des affaires de la bonne ville de Nantes peut constater qu’ils y ont encore une influence réelle, bien qu’extrêmement discrète mais surtout, parfois mystérieuse.

Place Royale à Nantes, ville royaliste-républicaine.

Je n’exagère rien car j’en connais et je vous assure que cela existe, au moins autant que les Belges "Rattachistes" de la Wallonie à la France. Ces Royalistes de tradition sont beaucoup plus influents que les rattachistes et semblent dans leur action se limiter avec sagesse, à ce qu’ils peuvent réellement faire. Ils n’ont rien à voir d’autre part avec les régimes Royaux en fonction en Europe aujourd’hui, qui se veulent d’abord modernes.

On ne présente plus Claude Chabrol

Le patron du Versailles savait nous trouver régulièrement pour le débat du mardi soir un participant qu’aucun d’entre nous n’attendait. La première fois on n’y a pas cru les premières secondes, lorsqu’il annonça l’arrivée de Chabrol. Il nous a fallu quelques instants pour être certains de le reconnaître. Il voulait discuter avec des spectateurs "de base", il fut
satisfait, jusqu’à deux heures du matin ! La seule chose que nous n’avons pas su, fut ce qu’il venait faire à Nantes. Il nous raconta même, ses études de Droit, avec Jean-Marie Lepen. Grâce à lui, je sais qui est vraiment Jean-Marie...
- Les "stars" sont vraiment de notre planète, elles peuvent même vous serrer la pince et prendre une bière Belge avec vous, quand elles ne paient pas la tournée plusieurs fois de suite à des étudiants, cela étant à conditions qu’il n’y ait pas trop de témoins, besoin élémentaire de tranquillité oblige...

A Nantes les livres anciens sont aussi au Passage Pommeray

Il y avait un invité presque toutes les semaines. C’était le plus souvent un ou une "anonyme" passionné(e) et très impliqué(e) par son métier dans la partie technique des tournages généralement, mais pas seulement. Il nous est arrivé d’entendre et d’apprendre des tas de choses étonnantes, à propos de ces êtres d’exception qui savent nous étonner et nous faire rêver.

Humphrey Bogart était un Plaisancier très "Averti" et un grand de la Voile

Par exemple Humphrey Bogart auquel j’ai repensé ce dimanche soir, fut évoqué de façon passionnante par la chaîne TV Arte. Je n’ai pas attendu Arte pour savoir qu’il était très courageux sur ses opinions politiques dans des circonstances difficiles aux USA durant les années cinquante, mais qu’il fut aussi un grand plaisancier habile en course à la voile et que son ketch le Santana était un voilier magnifique. Arte m’a par contre montré que c’est toujours le cas, un heureux propriétaire navigue aujourd’hui avec lui.

Certains films nous ont fait oublier qu’ils sont d’abord une géniale tricherie faite de décors, de musique, de lumière, de personnages hauts en couleurs et d’histoires parfois invraisemblables surtout si elles sont vraies, tout cela mis en oeuvre par des magiciens étonnants.

Traversez Paris ! Avec Claude Autant-Lara... Rencontré au Cinéma le Versailles

Ce fut un réel plaisir de rencontrer de visu quelques célébrités. Claude Autant-Lara était une tête dure qui affirma qu’on pourrait refaire la traversée de Paris aujourd’hui en 1978, (et en 2007) en ne changeant que les détails et en effaçant les Allemands !
- "On n’avait pas besoin d’eux pour "se rouler tous dedans", mais c’était beaucoup plus facile avec eux..." Ca ne s’invente pas.

Alain Resnais nous a raconté le tournage de "Mon Oncle d’Amérique" et quelques autres...

"C’était du Cinéma qui n’était pas que du Cinéma.." nous a-t-il dit. Et Henri Laborit "s’est éclaté" en faisant du Cinéma avec Alain Resnais pour essayer de montrer à tout le grand public ce que sont ou peuvent être nos comportements. Le message de "Mon oncle d’Amérique" n’est pas toujours bien passé, telle fut la conclusion.
- Claude Autant-Lara l’a aussi dit d’une autre façon avec ses films, les gens n’aiment pas trop qu’on leur montre ce qu’est leur comportement réel. (la Philo à bord et Etudes)

Un film incroyablement violent avec "seulement" 3 morts... Lisez le livre aussi.

La seconde surprise qui nous fut réservée fut John Boorman venu nous rejoindre à la fin de la projection en "vo" sous-titrée de "Délivrance". Ce fut un débat interminable qui se noya fort tard le soir, ou assez tôt le matin plus exactement, de Chez Blanche au Pub le Pikwick’s Tavern.
- Ce fut aussi un exercice d’Anglais mémorable car parfois, il faut suivre.

John Boorman, ensuite Woody Allen, un tout autre style, mais deux leçons d’Anglais, mémorables !

John Boorman est aussi capable de faire très drôle et dans l’ironie délirante. Pour preuve récente l’une de ses dernières "frappes" (avec John le Carré) il y a quelques années. Cette vision du Canal de Panama nous amuse mais incite aussi à la réflexion. En examinant l’actualité internationale, on peut en effet parfois se demander si les évènements n’ont pas en réalité une origine réelle profonde ou déclenchante, tout à fait inattendue...
- Une chose est absolument certaine, on ne s’ennuie pas avec John Boorman ! Il faut le suivre, pas seulement en Anglais.

John Le Carré et John Boorman, un mélange détonnant !

Mais notre visiteur le plus surprenant et le plus inattendu de loin, fut le cinéaste New-Yorkais le plus mal vu chez lui et le plus adoré en France.
- S’il est beaucoup moins cocasse de visu que dans ses films, ses attitudes sont toujours étonnantes et cerise sur le gâteaux, sa façon de parler l’anglais est très facile à comprendre, beaucoup plus facile que son français méritoire mais parfois très approximatif !

Une sacrée surprise ! Woody visite souvent son pays étranger préféré, celui qui le préfère

Nous avons souvent eu de la sorte des exercices d’Anglais inoubliables. Certes Mr Keating, notre prof d’Anglais à l’Hydro était lui-même un personnage intéressant mais il ne faisait pas de cinéma, il faisait des cours.
- "j’aimeu la Fraannce paârce queue chouis toujours aimé ici" nous a dit Woody Allen qui lui-même s’essaya au français avec habileté.

Comme à La Seyne sur Mer, le Chantier Naval laisse encore une plaie ouverte en ville...

Je crois qu’un film est fait pour être vu seulement sur un grand écran de toile, certainement pas avec une vidéo-K7, un DVD ou la Télévision. Si ceux qui nous font les films le disent avec regret, tout en comptant sur les K7 pour gagner de l’argent... Ceci dit les nouveaux très grands écrans plats risquent fort de me faire manger ma casquette de marin, (voyez vous-même) et surtout "d’enfoncer" la situation des salles de cinéma, ce qui est un peu triste.
- J’aimerais bien rencontrer celui-ci :

Emir Kusturica, musicien et cinéaste Yougoslave

Mais je dois dire plus, il faut aussi avoir approché celles et ceux qui font le Cinéma pour nous faire rêver ou réfléchir. Au cours d’une de ces conversations de nuit, il fut fait une étonnante comparaison :
- Les cinéastes sont un peu comme les politiciens, ils savent qu’une bonne partie des spectateurs sont des veaux, mais ils veulent "jouer" avec la nécessité extrêmement difficile consistant à devoir travailler pour eux et pour les plus fins amateurs.

Ce piaf là est moins dangereux que les goélands et les vautours
(au service des lobbies, qui nous ruinent depuis plus de 40 ans)

Il est absolument certain que satisfaire ces deux publics extrêmes avec un même film est un exercice très difficile.

Manoel de Oliveira à Cannes en 2010
(le Grand Ancien du Cinéma fut récompensé plus que centenaire)

BULLETIN CINEMATOGRAPHIQUE SPECIAL :

La "Mar-Mar" à l’affiche

- (vidéo) “In the Heart of the Sea Je soupçonne ce film relatant l’évènement à l’origine du "Moby-Dick" écrit par Herman Melville, d’être prometteur. Sa sortie aux USA était prévue en Mars 2015. En attendant voyez aussi "Timbuktu" ! Grands Espaces aussi, mais c’est un tout autre sujet. Il est parfois déprogrammé pour cause de frousse car il déplait aux "islamistes". Une attitude lamentable...

Cette plateforme sur le nez des navires n’est pas réellement conçue pour ça
(mais ça m’est arrivé et ce n’était pas du Cinéma...)

Ce film caricature avec précision le Monde Maritime Marchand avec son univers de tôlerie, de bruits, de vibrations et de stress. Le naturel besoin de se défouler en escale ou à bord que les navigateurs et les navigatrices éprouvent. Mais il montre aussi ce qui peut être vu de très beau en Mer, tout cela n’y est jamais oublié :
- Fidelio et l’Odyssée d’Alice (le 20 Déc. 2014) Car les films Marins ne sont pas très nombreux et je vois celui-ci comme très réussi.

- (Lucie Borleteau) "On a fait un studio avec un bateau" (le 20 Déc. 2014) Elle dit vrai. Pourquoi pas ? Je dois l’avouer, je fus bien content de retrouver aussi les Marins Philippins et leur parfois étranges coutumes. Des gars "attachants". En effet Lucie Borleteau ne loua pas que le navire, son équipage se transforma visiblement de bonne grâce en troupe de figurants. Car les marins savent tout faire, jouer la comédie aussi ! C’était génial...

Trois gueules de Marins du Commerce

- Le vraquier Franco-Cypriote "SEA INTREPID" (1/2) Ex-pirate immatriculé à "Grand Caïman"...
- Le vraquier Franco-Cypriote "SEA INTREPID" (2/2) Une passionnante partie de canotage au mouillage en baie de Vigo en face de la plage naturiste. Ceci passionna nos Philippins, qui n’avaient jamais vu ça et l’imaginaient encore moins. ;-))
- "Fidelio" vu par Figaro (le 20 Déc. 2014)

Bien Navicalement - Thierry R. BRESSOL - OR 1
- Que l’on se rassure, nous avons aussi rencontré des dames du Cinéma, "anonymes" mais très intéressantes.
- Le Crabe Tambour du Sibelius & Le chef mécanicien du Crabe Tambour nous a quitté

Et parce que je suis "branché" rivière" ces derniers temps :
- Le sauvetage de l’U-47 & L’U-47 à la chasse aux canards
- Chasse au sous-marin sur la Loire & Tournage en Seine

Nouveau Palais de Justice de Nantes

Note : D’autre part "Versailles" est aussi le nom de famille d’un avocat à Namur.
- Patrick O’BRIAN - "Master and Commander" Un film maritime mémorable qui nous montra le voilier Rose, grande actrice dans le rôle de l’HMS Surprise.

Force grâce et majesté, le Rose sous Voiles !

Mystère de la mer :
- Les Bouddhas en pierre de l’ALIAKMON RUNNER On devrait en faire un film.
- Eric Newby, Alan Villiers et Jean Randier Une superbe occasion de réaliser un document exceptionnel fut loupée à cause de la seconde guerre mondiale.
- Felix Von Luckner, le dernier corsaire à voiles Quel film ça ferait !
- Sous 10 pavillons Un grand film de Dino De Laurentis.

- La "Titanite" reste galopante Titanic, un film mémorable.
- Da Vinci Code Une question parmi d’autres, Jésus a-t-il été marin ?
- Mourir d’amour à Dieppe Une idée de scénario.

- La Jonque Belge "Au-delà du délire" & BD et Marine Marchande
- Nikos Kavvadias, Officier Radio, écrivain et poête & Le Masque et la plume

- Formation - La Radio à l’Hydro de Nantes & Le Serment du Secret des Radiocommunications

L’Hydro de Nantes en 2008 est menacée de fermeture, pourtant elle a fait beaucoup d’efforts d’adaptation...
(quand j’y étais jusqu’en 1979, nos Ecoles "Hydro" n’évoquaient jamais l’informatique. Seule l’électronique de "comptage" et de mémoire était traitée)

Merci aux sites consacrés au Cinéma et à Nantes :
- L’Ecole "Hydro" de Nantes est menacée (le 14 Mai 2008)
- Les "Hydros" Nantes et Saint-Malo ne seront pas fermées (le 8 Déc. 2008)
- Visite de Nantes
- Les origines de Nantes
- L’Erdre - Car même Wikipedia évoque l’Erdre.
- La traversée de Paris (nombreux films sont "sur la toile")
- Nantes, "ma ville"

Symbole de l’accueil du site

- Plan général du Site & Plan de "Marine Inconnue" & Bon vent et bonne mer !

A propos de l'auteur

Thierry BRESSOL

Officier radio-électronicien de 1ère classe de la marine marchande (1978/1991)
- Animateur de formation technique & Consultant Telecom GSM en SSII
- Rédacteur/correcteur
- Qui je suis ?


"Souvenirs-de-mer" et "Marine Inconnue" : http://souvenirs-de-mer.cloudns.org/