Souvenirs de mer

4 juillet 2007

Le 4 Juillet, une date et deux anniversaires !

Aujourd’hui le 4 Juillet est un double anniversaire :
- Celui du présent site, lancé le 4 Juillet 2005 et...
- La Déclaration d’Indépendance des Etats-Unis d’Amérique en 1776.

(sera mis à jour le 4 Juillet 2012)

En conséquence, ce jour est aussi leur Fête Nationale. Il existe une satisfaction à fêter le Cinquième anniversaire de mon site en lien avec "l’Independance Day" à cause d’une amusante anecdote. Ceci nous invite aussi aujourd’hui à boire et porter un toast à la bonne continuation du Site, comme à l’occasion de l’Independance Day.
- L’US Navy fête le 4 Juillet, naturellement. Moi aussi !

Flambi fait son baptême de plongée à bord du Terrible
Fête Nationale "Independance day" à la base de Norfolk
(le 4 Juillet 2010)

Pour commencer, Merci pour les nombreuses visites à mon bord ! Certes ! J’étudie peu souvent les statistiques du site que l’éditeur SPIP et notre Serveur ont accidentellement perdues le 8 juin 2008, mais ce que j’en ai vu a été retenu. Les Réactions reçues sont d’un haut intérêt et 850 000 visites estimées en 3 ans, (mesuré en juin 2008) ce n’est pas peu dire.
- Merci aussi à Gilles Corlobé, le Chef Mécanicien à mon bord, pour sa précieuse et excellente collaboration depuis le 4 Juillet 2005.

L’USS Constitution a "suspendu" son arrêt technique pour "l’Independance Day" en 2010 :
(à 213 ans, le grand âge de la plus vieille dame de la Navy nécessite parfois des gros travaux. Elle a retrouvé toute sa mâture en 2011)

D’autre part je n’ai pas réellement l’ambition d’égaler les 234 ans de l’Oncle Sam avec mon site. Mais pourquoi pas, si quelqu’un s’en charge après moi ? Comme l’Independance Day ou l’anniversaire de l’Oncle Sam, c’est un sujet intéressant. Le moment est aussi venu de raconter comment j’ai rencontré un bon copain Américain qui travaille maintenant au grand Consulat des Etats-Unis à Bruxelles.

C’est arrivé à Marseille

Le 4 juillet est naturellement aussi une occasion conviviale d’aller boire un pot au Consulat à la Santé de l’Oncle Sam, celui qui sait encore nous faire rêver. C’est écrit en souhaitant surtout que l’Oncle Sam d’aujourd’hui arrête de se tirer des balles dans le pieds à partir de Novembre 2008. On n’y pense pas toujours, il n’est pas tout seul à se faire mal ! Les soins ont semble-t-il commencé le 4 Novembre 2008, Yes he can !, même si en 2010 la remarque astucieuse du Président Wade du Sénégal, s’impose plus que jamais.

Le Président Wade

- "Nous ne pouvons qu’être heureux de voir un homme d’origine Africaine s’installer à la Maison Blanche. Mais ne l’oublions surtout pas, il sera obligé de prendre en compte d’abord les multiples intérêts Américains, pour le meilleur comme pour le pire. Si vous remplacez le commandant de bord d’un Boeing 747, cet avion ne devient pas pour autant un Airbus..." Il avait l’air de savoir de quoi il parlait, le Président Sénégalais. Fait-il réellement tout ce qu’il veut avec son pays ? Bien sûr que non ! Comme presque tous les Chefs d’Etat et/ou de Gouvernement, il "rame" souvent. En Corée du Nord son "collègue" essaie de faire tout ce qu’il veut par tous les moyens et avec une toute autre éthique, ce n’est pas si excellent...
- La situation de l’Administration Obama en Juillet 2010, nous montre que ce Boeing vole avec des équipements en panne et des "grosses fuites", donc nous constatons que son pilotage est extrêmement difficile.

Baptême du porte-avions "USS Georges H. Bush", au nom du père bien sûr !

Il m’est donc arrivé une anecdote amusante, quand cet ami "officiait" au Grand Consulat des Etats-Unis à Marseille au début des années 1990, lorsque j’avais le privilège habiter cette bonne ville. D’autre part c’est trop peu connu, le Consulat des Etats-Unis à Marseille est l’un des plus importants du monde, il vaut à lui seul une visite. C’est un bel immeuble, comme celui de l’Ambassade de Belgique à Paris.

Rue de Tilsit, 9 à Paris : "Ingang & Entrée" C’est sûr ! La Belgique, c’est là !

Tel est aussi le cas du Consulat de Belgique à Marseille, les trois plus importants Consulats de Belgique dans le Monde sont en effet ceux de Nice (pour ses riches retraités), de Marseille et de New-York, trois villes du Monde où habitent de très nombreux Belges.

Vue générale du port de de Marseille

J’avais une amie Marseillaise de souche, elle pouvait même prouver huit générations de Marseillais. Pourtant, elle se nommait Ross et se faisait de surcroît surnommer "Betsy" à l’Université de Provence à cause de son prénom, Elisabeth.
- Si Ross n’est pas vraiment un nom de famille de la région, Elisabeth est un prénom relativement souvent porté à Marseille. Ce n’est d’ailleurs pas un cas unique. Je me souviens d’un commandant de navire câblier dont on pouvait dire que plus authentiquement Provençal que lui à bord, on n’en trouvait pas beaucoup. Mais il se nommait Van Oudheusden, un nom typiquement Provençal n’est-ce pas ? Le bottin du téléphone de quelques grande villes en Allemagne est plein de noms français, parce que la révocation de l’Edit de Nantes est passé par là.
- Les évènements historiques violents expliquent souvent ce genre de bizarreries, ici comme ailleurs.

Le cuirassé USS Iowa tire un coup !
j’ai gardé un souvenir impérissable de ma visite à son bord au Havre en 1992. Seul l’Oncle Sam osa les cuirassés jusque dans les années 1990.

Un soir de fin Juin, je fus invité par un Américain rencontré par hasard à la bibliothèque de la Fac St-Jérôme, à venir porter un toast à la santé de l’Oncle Sam au Consulat pour "l’Independance Day" le 4 au soir.
- Ceci arriva pour me remercier de l’avoir aidé, plus exactement pour avoir joué à l’interprète alors qu’il était encore "peu sûr de lui" en ville. Il débutait en effet son apprentissage de la langue de Voltaire et Dieu sait que ce n’est pas si facile. J’y suis donc allé avec Elisabeth pour ne pas dire Betsy Ross sans penser une seconde sur le moment que...
- Il se trouve qu’aux Etats-Unis le nom de Betsy Ross fait autant partie de la Légende et du Mythe National que Jeanne d’Arc pour nous en France :
- C’est en effet dans son atelier de couture que fut commandé puis confectionné et livré en Juin 1776, le premier et tout nouveau drapeau qui devait plus tard devenir ce symbole bien connu :

On ne le présente plus. Il inquiète ou fait rêver, c’est selon...

D’autre part le nouveau Pavillon National fut imaginé et dessiné par elle-même dans l’urgence, car personne avant cela ne s’était posé la question. Nous pourrions même nous demander si Betsy Ross n’a pas été inspirée quelque part en Bretagne, mais la disposition des étoiles que nous connaissons aujourd’hui ne s’imposa que plus tard avec le nombre des Etats, beaucoup plus nombreux que 13...
- L’original n’avait en effet que 13 étoiles disposées en cercle, pour représenter les 13 colonies de l’origine comme pour les bandes horizontales. Cette disposition en cercle ne pouvait qu’évoluer avec le temps et les nouveaux Etats rejoignant l’Union. Mais le "design" de base est resté et il est aujourd’hui devenu l’un des plus anciens pavillons nationaux de la planète.

Gwenn ha du au vent, le pavillon Breton

Notre arrivée au Consulat risquait fort de ne pas passer inaperçue à cause du nom de la copine. En effet là-bas, cette épisode insolite, glorieux et romantique à souhait, il fait partie de la belle légende de l’Histoire de la guerre d’Indépendance des Etats-Unis aujourd’hui racontée aux enfants dans les écoles. C’est exactement comme en France on nous racontait autrefois les légendes de Jeanne d’Arc, de Henry IV, Saint-Louis, Charlemagne et Charles De Gaulle.

Chaque grand pays entretient des mythes nationaux qui sont naturellement directement issus des anecdotes les plus significatives de son histoire.
- D’autre part plus romantique que le déroulement de la guerre d’Indépendance des Etats-Unis, on ne trouve pas beaucoup ! Il arriva même que les Anglais réussissent à prendre une solide revanche en s’emparant de Washington en 1814 lors de la seconde guerre d’Indépendance en 1812. Ils incendièrent la moitié de la ville et réussirent aussi à mettre le feu à la Maison Blanche, qui dut donc être reconstruite...
- Aujourd’hui avec Tony Blair et les autres, c’est un peu difficile à imaginer !
- La Maison Blanche Cadeau de l’Oncle Sam pour le second anniversaire du présent site :

Surveille-t-on "POTUS" pour qu’il ne s’échappe pas ?

Note : "POTUS" pour information (la question vient d’être posée) en jargon des services locaux en charge de la sécurité de l’intéressé, ce terme désigne le "President Of The United States".
- A l’heure dite le 4 juillet, nous sommes tous les deux entrés pour nous présenter à l’accueil du Consulat des Etats-Unis, où il fallait naturellement satisfaire un petit contrôle d’identité de routine. C’était bien avant le 11 septembre 2001, il n’existait rien des terribles habitudes d’aujourd’hui en la matière car c’était encore "sans objet" à l’époque.
- Aéro-hystérie Collective (le 27 Décembre 2009)

Légendaire, en Juin 1776 Betsy Ross présenta le nouveau drapeau à Georges Washington

Cela dit je connaissais la belle légende de Betsy Ross pour être déjà allé aux "States", où j’avais vu dans un bâtiment administratif des reproductions des tableaux montrés ici.
- Nous nous attendions donc à être remarqués et c’est effectivement arrivé. En lisant le permis de conduire d’Elisabeth, la fille de l’accueil s’immobilisa un instant, puis regarda Elisabeth dans les yeux :
- "C’est votre nom ? Your name ?..." La question pouvait sembler incongrue mais s’expliquait par sa surprise. Ce premier regard fut même un peu suspicieux.
- "Absolument ! Mais c’est pas moi qui..." Elisabeth souriait, puis la fille éclata de rire :
- "Absolutely fabulous !! Hi ! John, come here !! Betsy Ross is coming today !!..."

Et John, Georges, Carie, Ken, Jack, Nancy et une autre Betsy d’arriver en urgence pour contempler le permis de conduire d’Elisabeth Ross de Marseille chacun leur tour en se congratulant d’une telle surprise.

Elisabeth Ross à son travail légendaire

Il faut le dire, nous avons eu ce jour-là un certain succès. Quand j’y repense :
- Comment va-t-on recevoir un Américain qui se pointe au Consulat de France à Bruxelles avec une Belge qui déclare se nommer Jeanne d’Arc ? Heureusement que je ne m’appelle pas Washington ou Lafayette ! J’espère être resté dans le respect de l’éthique recommandée par la Loi pour l’usage normal du pavillon des EtatsUnis. C’est décrit avec précision à l’adresse URL ci-après :
- Histoire de l’Oncle Sam

Au premier coup d’oeil cela paraît insolite. Mais à la réflexion ces recommandations s’imposent au moins comme des conseils logiques de bonne tenue. C’est d’autre part à comparer avec ce qui se passe en France quand un "artiste" se torche le cul avec le Pavillon National...
- Ce con n’oserait certainement pas le faire en Algérie et encore moins aux "States"...

Cet étudiant est aujourd’hui très connu

La mondialisation frappe aussi l’Amérique à ce propos, car la production des drapeaux utilisés sur place était autrefois strictement réservée par la Loi aux fabriquants locaux. Maintenant les drapeaux produits en Chine sont autorisés :
- "Tout fout le camp !"

Il sera toujours triste de constater régulièrement qu’en Europe, des Etats-Unis on "récupère" beaucoup plus souvent les sottises que ce qu’il s’y fait de plus subtile, de plus cultivé et de plus intelligent. Pourtant les belles productions de chez l’Oncle Sam ne manquent pas vraiment.

Pour ne citer que Joan Baez et Bob Dylan...

A propos des USA une question se pose, pourquoi sont-ils devenus le plus puissant Etat du Monde ?
- Les USA réussissent à passer pour le pays le plus moderne du Monde, mais c’est aussi aujourd’hui celui dont le régime politique en place est le plus ancien de tous ! En effet la Constitution élaborée entre 1776 et 1787 est en effet actuellement utilisée, presque comme à l’origine. Elle "date un peu" mais ça marche ! Nous oublions aussi trois choses importantes :
- 1/ Les Etats-Unis sont le pays le plus puissant du Monde, surtout parce que les autres ne le sont pas ou ne le sont plus ! L’analyse des chiffres ou de leur géographie physique et économique nous montre une irréfutable liste de faiblesses, longue comme le Mississipi.
- 2/ La seconde force des Etats-Unis c’est qu’on y travaille beaucoup. C’est important même s’il arrive souvent aussi, que cela soit n’importe comment et avec une efficacité très faible. Ceci compense cela. Nous remarquons aussi sans peine une excellence technologique qui met en relief le fait qu’on sait aussi y travailler très bien, même si cette excellence cache beaucoup de manques étonnants, surtout en matière de services publics. D’autre part aux Etats-Unis on n’empêche pas les gens de travailler, au contraire ! Ca va même parfois "un peu loin"...
- 3/ Mais la véritable Première FORCE des Etats-Unis est invincible. De longue date l’Amérique fait rêver. On n’arrive jamais à rien si on ne fait pas rêver les gens. Aujourd’hui malgré la prestation pour le moins "difficiles" (restons courtois) du Président Georges W. Bush, le phénomène persiste même s’il se tasse un peu. Naturellement lorsqu’il arrive que le rêve se transforme en cauchemar et que cela se sait...
- Ceci dit "Georges W." est "passé", Obama et Nancy Pelosi veillent maintenant.
- Yes he can !
- La Constitution des USA & Son Texte en Français

Le "Jefferson Memorial" est non loin de la Maison Blanche
Jefferson fut l’un des premiers Présidents, un des principaux Rédacteurs de la Déclaration et l’un des plus grands "politiques" de l’Histoire.

- En "VO" avec les détails et son actualisation permanente par des amendements
- Déclaration d’Indépendance des Etats-Unis d’Amérique
- Cette Déclaration constitue le plus beau texte politique de tous les Temps, il faudrait la faire étudier dans toutes les écoles du Monde. Je regrette une chose, ne pas l’avoir lu en étant très jeune. Lisez la, vous verrez !

Ce constat fut "validé" après réflexion par mon ami du Grand Consulat de Bruxelles. Cet état de fait a pour première conséquence que les Etats-Unis sont en permanence obligés de se mêler des affaires des autres et inversement, que cela plaise ou non à "l’Américain moyen" ! C’est extrêmement difficile à "tenir" pour les "politiques" car là-bas, l’écrasante majorité des citoyens pensent d’abord toujours très "localement". Lorsque l’occasion d’évoquer cela sur place se présente, cette lourde charge inquiète car c’est aussi une grave et dangereuse faiblesse. Mais c’est incontournable et ils "font avec"...

Bien navicalement - Thierry R. BRESSOL - OR1
- Ce soir donc, buvons un pot à la Santé de l’Oncle Sam ! Celui qui sait encore faire rêver à l’Amérique qu’on aime, celle de la Culture et du Dynamisme, comme à la fin en Janvier 2009, de l’utilisation de la cupidité, de l’ignorance et de la peur comme des méthodes de gouvernement.
- Le Rêve Américain (le 28 Octobre 2010)

Joan Baez (ici vue au repos) est venue en concert aussi à Marseille...

PS : Si vous pouvez aller visiter Baltimore, Washington et Philadelphia, faites-le. Vous ne le regretterez pas.
- Le Site de la CIA raconte la Prise du Fort Ticonderoga (le 30 Juin 2010) La particularité étonnante des USA est la Transparence. Autant que faire se peut pour la Sécurité, ils osent "tout" montrer et expliquer, (ou presque ;-)) même ce que fait la CIA ou le Pentagone, et savent mettre les informations à la disposition du Peuple. C’est Unique au Monde et ceci reste un bel exemple à suivre.
- Les Informations de Wikileaks. Car c’est parfaitement Complémentaire.

A Langley près de Washington, les touristes peuvent visiter son "siège social".
En tant que Service Public, elle publie régulièrement beaucoup de ses analyses. Enfin, on ne nous montre pas tout, on ne nous dit pas tout, bien sûr !

- Les trois otages Américains, dont au moins un gars de la CIA, libérés avec Ingrid Bétencourt le 3 juillet 2008, ont fort bien gagné la satisfaction de pouvoir fêter le 4 Juillet enfin chez eux ! Notre attention fut détournée d’eux par la joie de la retrouver en relative bonne santé, nous risquons d’oublier les autres libérés et hélas, tous ceux qui ne le sont pas encore...
- Note : J’avoue avoir parfois soupçonné Ingrid Bétencourt de n’être pas très "sainte Nitouche", encore moins que Liliane du même nom mais pas de la même famille, les tristes révélations de "ses compagnons" de captivité dans leur bouquin, ne furent effectivement pas tristes...
- Révélations et Tabou

Otages "Gringo" des FARC et Ingrid, qu’on ne présente plus.

D’autre part en buvant un second pot, souhaitons aussi une longue vie au site "Souvenirs de mer" et à son fils Marine Inconnue.

Merci aux sites :
- Histoire du drapeau
- Pavillon des USA
- Betsy Ross
- Betsy Ross
- Elisabeth Ross
- Elisabeth Ross
- New-York (Big Apple)
- La Maison Blanche
- Le Mont Rushmore, un monument spectaculaire
- Liste des Présidents des États-Unis d’Amérique

- Le Jones Act est une légitime action de Protection du Commerce Maritime US. Il existe aussi chez l’Oncle Sam le "Small Business Act", qui concerne beaucoup plus de monde. Ce dispositif de Loi fut conçu pour réserver un certain nombre de marchés aux entreprises locales pour exclure toute concurrence déloyale et étrangère. Cet exemple reste à méditer en Europe pour chaque pays membre de l’UE. Réserver strictement les marchés publics locaux aux entreprises locales, c’est bien la moindre des choses exigibles par les citoyens dans tous les pays du Monde. Non ?

A quoi pense-t-il ? On ne l’oubliera pas, quoi qu’il arrive.

- Yes he can !
- Crise et yoyo financier international & USA Suspens
- L’Administration Bush ou les Cavaliers de l’Apocalypse.
- Dans la tête de "W." vu par "le Soir"
- Qui sera POTUS en 2009 ?
- Le POTUS et les porte-avions

- Bon anniversaire ! (utile petite Comparaison UE / USA)
- Mes passages à New-York et le 11 Septembre 2001
- Mauvais Genre aéronautique 3/3 (complément au 11 Sept.)
- Pride of Baltimore. Qui dit qu’on mange mal aux USA ?
- Vins à bord
- Navire américain rencontré sur la COA
- Visages multiples des USA - Consternation

- Photo spectaculaire, le 4 Février 1982
- Embarquer à bord du Manhattan (1)
- Le matin du 4 février à bord (2)
- Le 4 février 1982 à 17h00 lt (3)
- Le 4 février 1982 après 17h00 lt (4)
- Aventures Mécaniques Extraordinaires

Avril 2010, la plateforme Deepwater Horizon prend feu, "ça commence"...

La CATASTROPHE au Golfe du MEXIQUE :
- La guerre de l’énergie par Bernard Maris (le 20 Juin 2010) J’ai tendance à penser que les conséquences de ce désastre, seront aussi dures pour l’Amérique que l’Accident de Tchernobyle le fut pour l’URSS. J’espère avoir tort bien sûr...
- Revue de Presse de la MAREE NOIRE au Golfe du MEXIQUE (Octobre 2010)

Symbole de l’accueil du site

- Les prochaines "frappes" de Marine Inconnue
- Quand le serveur de "Souvenirs" est souffrant
- Listes des articles - Contenu de Marine Inconnue Et...
- Bon vent bonne mer à quiconque navigue !

A propos de l'auteur

Thierry BRESSOL

Officier radio-électronicien de 1ère classe de la marine marchande (1978/1991)
- Animateur de formation technique & Consultant Telecom GSM en SSII
- Rédacteur/correcteur
- Qui je suis ?


"Souvenirs-de-mer" et "Marine Inconnue" : http://souvenirs-de-mer.cloudns.org/