Souvenirs de mer

28 septembre 2007

La Guerre des Câbles Sous-Marins

"Blind Man’s bluff" de Sherry Sontag & Christopher Drew paru aussi en français en 2005 :
- "A faire se dresser les cheveux sur la tête", disait le dos de la couverture de la première édition aux Etats-Unis, celle que j’ai lue il y a quelques années....

La guerre des Câbles Sous-marins
- (le 28 Septembre 2007, amplifié le 3 Mai et réparé le 1er Oct.2008) :

C’est sûr, il fallait nous raconter tout ça plus tôt !!!

Intox ? Ce n’est pas si sûr. Bien que sur quelques détails...

Ce livre est consacré à la guerre secrète contre "l’Est" menée sous les mers par la fameuse NSA et quelques sous-marins de l’US Navy. A commencer par la description de quelques actions "pointues" et sournoises sur des câbles sous-marins de Télécommunications militaires Soviétiques.
- Câbles sous-marins et détroits

Et oui ! On a aussi espionné les câbles de Télécom sous les mers....
- Même, les câbles à fibres optiques, ce qui est beaucoup plus surprenant...
- Le puissant intérêt du Câble, comparé aux satellites de Telecom, est fort justement qu’il est relativement facile d’écouter ceux-ci, car c’est de la Radio, tandis que le câble sous-marin est beaucoup plus sûr en confidentialité, et de fort loin !
- Mais !...
- Poser un système d’écoutes autour d’un câble de Telecom coaxial classique (à âme en cuivre) sans que les stations d’extrêmités s’en aperçoivent, se conçoit facilement. C’est en effet possible par l’induction, qui peut être "sentie" autour du câble même dans l’eau !

Cela dit, les appareils assez sensibles pour réaliser ce prodige n’existaient pas jusqu’à la fin des années 70 et restèrent longtemps relativement peu efficaces. C’est aussi très cher et fort délicat à réaliser. D’autre part, il ne fallait pas se faire chopper...
- L’extrait raconte comment la NSA a réussi à trouver un câble militaire secret et soviétique. C’est d’autant plus amusant que j’y avais pensé aussi. Il fallait me téléphoner ! Les espions aiment les farces...

L’USS Halibut fut l’auteur d’astucieuses violations de câbles

Par contre, "Jointer" des fibres optiques sous l’eau et poser des bretelles, sans que les stations d’extrêmités de supervision le "sentent"...
- Le NC Raymond Croze en mission 1
- C’est resté longtemps IMPOSSIBLE !! Ah ! Les sauvages....
- Il y avait un "truc" tout bête... J’ai étudié et constaté la chose moi aussi, mais à Saint Jérôme, Université de Provence à Marseille ! Je considérais en effet cette opération comme techniquement totalement impossible :

Lors de travaux pratiques à la Fac, "nous avons joué" avec des petites liaisons à fibres optiques :
- Un "mini-système", qu’il soit sous-ensemble d’un grand câble ou gadget d’étude, c’est une paire de fibres dédiées à chaque sens :
- Trans. et Récept. comportent en extêmité une diode luminescente pour émettre et un phototransistor à l’autre bout pour recevoir...
- Lorsque le flux lumineux passe dans la fibre, il ne faut pas "déranger", car le niveau et la qualité du signal reçu par le phototransistor vont varier ! Cela ne peut être que vu par la Supervision d’un Câble de Télécommunication en service.
- Il y aura alors une alarme, donc une surveillance détaillée, des télémesures précises et... Une intervention naturellement !

Echantillon de câble sous-marin armé à fibres optiques

En fibres optiques il n’y a pas d’induction hors du câble, la lumière restant prisonnière dans chaque fibre. Pour "écouter", il faut donc "jointer", et il n’est pas physiquement possible de le faire sans que cela soit "senti" car il y aura fatalement un affaiblissement lors du travail, quelle que soit la finesse de celui-ci...

On peut leur faire confiance, la NSA a TOUT Essayé, après les jolis et sournois succès obtenus sur les câbles classiques. Mais ce fut toujours impossible à faire...
- A ma connaissance, cela l’est encore en 2006. Pourtant, ils l’ont fait !

Comment donc ont-ils fait l’impossible ?
- C’est un peu tordu ! Pourquoi donc s’emm...? Ils ne l’ont pas fait, tout simplement... Ils ont pris le problème autrement :

Non, lui c’est le premier USS Halibut, des années 1940 donc incapable de ces atroces vilainies...

Loin de l’endroit choisi où l’on veut "prélever le signal" pour écouter, on va laisser tomber quelque chose sur le câble ciblé. Cela va l’écraser et fatalement créer délibérément un beau défaut, qui autant que possible, sera un peu long à réparer.
- Alors en constatant le défaut, les opérateurs techniciens et leur hiérarchie finiront par mettre le câble "off" après une belle partie de télémesures, puis ils vont envoyer un navire câblier vers le défaut pour le réparer.

Ceci sera très bien pour tout le monde :
- L’exploitant du câble qui veut que "ça marche" et....
- L’espion qui veut que l’ennemi répare son câble.

Durant cette réparation il faudra naturellement pendant "un temps T", stopper la téléalimentation et les télémesures pour pouvoir travailler.
- Du ciel par exemple, on observera joyeusement le navire câblier sur place et l’absence de très haute tension sur l’âme du câble trahira le début des travaux de réparation.
- Sans télémesures, c’est le moment d’agir !

Durant l’interval de temps sans les télémesures, pendant que les gars du câblier travaillent, l’équipe de plongeurs du sous-marin espion de la NSA devra faire vite et bien pour réaliser son propre jointage secret, en même temps que celui de la réparation officielle....

Une bretelle non officielle est née, qui ne sera pas portée sur les cartes de tout le monde...

Il devront d’autre part, éviter de créer un autre défaut ! Car les victimes en allant voir sur place, trouveraient une bretelle qui n’est pas sur leurs cartes et plans. Ca fait désordre...

Si le travail est bien fait et c’est arrivé, l’affaiblissement en plus qui sera naturellement constaté après les travaux simultanés, sera pris comme faisant partie de la réparation effectuée.
- Après cette sauvagerie réalisée, il ne restait plus à la NSA qu’à "consommer" et traiter les signaux reçus indument... Là, c’est un autre problème, mais connu et pratiqué. Ce genre de manipulation est imparable car, qui va pouvoir observer de visu chaque mètre d’un câble transatlantique ?

Jointage de fibres optiques à bord de l’Ile de Bréhat

Sherry Sontag & Christopher Drew racontent aussi dans ce livre d’autres farces du genre, qui ont parfois mal tourné. On ne gagne pas toujours et il n’y avait pas que des cornichons "en face"... Le Musée de l’espionnage à Moscou ne montre-t-il pas quelques équipements Américains de ce genre, qui furent saisis ? ;-))

Sur le coup en lisant cela, je fus stupéfait par ces révélations au grand-public. Aux USA, on finit toujours par tout savoir, mais pas si vite !
- INTOX ?
- A la réflexion, à une époque sans la guerre froide ou existe une forte tentation d’avoir moins de sous-marins pour faire des économies, l’US Navy et ses amis de la NSA ont peut-être été tentés d’expliquer, exemples à l’appui aux Sénateurs, qu’il est toujours intéressant de consacrer de l’argent à leur flotte de "bateaux noirs"... Le "bateau noir" tout neuf cité ci-dessous, est plus que soupçonné de contenir "beaucoup d’équipements" de Télécommunication à fibres optiques. Mais n’est-il pas en réalité un leurre ? ;-)) Je suis persuadé qu’un autre sous-marin nucléaire (supposé "d’attaque") a ce rôle et tous les équipements pour à son bord, mais que personne ne pensera à lui...

Clic !

Le "neuvage" de l’USS Jimmy Carter, l’ancien Président des USA fut aussi un Sous-marinier. Il fut invité au baptême bien sûr...

Bien navicalement - Thierry Bressol - OR1
- Merci à :
- Site des sous-marins 1
- Site des sous-marins 2
- Site des sous-marins 3
- L’USS Halibut
- L’USS Jimmy Carter et Agoravox

- (1914-2014) Cent ans de guerre des Câbles Sous-marins
- Le Brésil veut mailler l’Amérique du Sud avec la fibre optique et tisse sa toile avec l’Afrique

Clic !

Une des premières sorties de l’USS Jimmy Carter

Les NAVIRES CABLIERS

Navire Câblier Raymond Croze en 1989. Pas de symbole "France Telecom" ? Peinture des cheminées en cours !


- Le NC Léon Thévenin à la pêche au VCR
- Visite d’une future épouse à bord du navire câblier de garde
- Officier de Garde & Arrêt Technique

- Le NC Raymond Croze en mission 1
- Le NC Raymond Croze en mission 2
- Le NC Raymond Croze en mission 3
- Le NC Raymond Croze en mission 4
- Le NC Raymond Croze en mission 5
- Le NC Raymond Croze en mission 6
- Le NC Raymond Croze en mission 7
- Tube de l’Eté : La Lambada et le Communisme

- Le navire câblier Vercors et Michel Bougeard
- Quelques questions de câbles sous-marins
- Le nom du navire câblier Raymond Croze

- La Guerre des Câbles Sous-Marins
- Intox ? Napoléon, la Marine et l’avance technologique...
- A propos ! J’ai été sympathiquement piraté :
- L’USS Jimmy Carter et Agoravox pour illustrer mes explications...
- Câbles sous-marins et détroits & Les pêcheurs et "la croisière s’amuse"...
- Navires Câbliers et "bateaux noirs" & Le trésor des câbles sous-marins

- La "mitraillette" des Ondes Courtes & Les voyeurs
- Le Danger des Radiations Electromagnétiques
- Le Secret des Radiocommunications & Rumeur des Ondes

Symbole de l’accueil du site

- La chute de "l’avenir radieux" en Décembre 1991
- En Novembre 1989 "le Mur" est tombé

- Plan du site & Plan de "Marine Inconnue"

A propos de l'auteur

Thierry BRESSOL

Officier radio-électronicien de 1ère classe de la marine marchande (1978/1991)
- Animateur de formation technique & Consultant Telecom GSM en SSII
- Rédacteur/correcteur
- Qui je suis ?


"Souvenirs-de-mer" et "Marine Inconnue" : http://souvenirs-de-mer.cloudns.org/