Souvenirs de mer

7 avril 2009

Débarquer du Sindh au mouillage sur le lac Amer 6

Michel Caracatzanis, Officier Mécanicien de Première Classe et officier à bord du Sindh en 1967, achève de nous raconter son embarquement à bord du Sindh, longtemps retenu au mouillage sur le Grand lac Amer.
- Il débarquera et nous laissera ses impressions à propos d’une catégorie de navigateurs aujourd’hui disparue à ma connaissance, les "Commissaires Politiques". Quelques navires membres du GBLA en était pourvus.

(le 14 Avril 2009 à 23h00)
- Le Sindh sur le grand lac Amer quand "ça craint" - 5ème partie voici la suite :

CHAPITRE VII : Mon DEBARQUEMENT du SINDH

Quand la Cie s’est rendue compte qu’il n’était plus question que le navire sorte des Lacs, elle jugea que la présence à bord d’un Second Mécanicien n’était plus utile. Il n’y avait déjà plus de Chef Mécanicien, elle cherchait surtout à diminuer le plus possible la présence de personnel à bord dont l’utilité était des plus réduite. Tant que la Cie espéra sortir le navire rapidement de cette nasse, il était utile de garder du monde pour conserver le navire paré à appareiller.

L’Allemand Nordwind, membre du GBLA.

Mais tous les espoirs de règlement rapide s’étant peu à peu évanouis avec le temps qui passe, ma présence ne se justifiait plus. Je ne me souviens plus par qu’elle voie officielle, notre commandant fut prié de me débarquer pour que je redevienne utile à quelque chose. Les vacances étaient terminées.
- Naturellement la veille de la date de mon débarquement, je suis passé à bord de chaque navire de la flotte du GBLA pour faire mes adieux et récolter le courrier au départ. J’étais le seul de tous les "prisonniers" à débarquer. La soirée fut mémorable, car il fallut bien sûr, arroser mon départ sur chaque navire et j’ai terminé ma tournée sur le Scottish Star, rond comme une queue de pelle, si bien que je n’ai pu regagner le Sindh que le lendemain matin...

L’Anglais Scottish Star, membre du GBLA.

Bien entendu même seul, j’ai eu le droit au tour des navire avec la barcasse. Tous les avaient hissé le grand Pavois et chaque navire me salua au passage. Je peux avouer maintenant que j’avais plus qu’une larme à oil et un troupeau de bisons chargeant dans le crâne. Jamais de ma vie un débarquement n’a été si émouvant. Même celui de mon départ en retraite. J’avais avec moi une superbe collection de missives ornementée de tout ce que les différents navires avaient su inventer comme vignettes. A cette époque, quelques épouses se sont posées des questions lorsqu’elles recevaient du courrier de Göteborg ou de Liverpool, d’autant plus qu’au début de cette situation la distribution de la poste était plutôt erratique.

L’Association GBLA et philathélie marine, le courrier des navires du Gd lac Amer ne passait pas inaperçu.

Même la mienne recevant une lettre de Göteborg s’est donc aussi sur le coup demandée ce que j’y faisais. Pourtant je suis resté trois jours au Caire à attendre un avion d’Air France pour rejoindre Paris. Par suite j’en ai profité pour y faire un peu de tourisme. Un jour que j’errais un plan à la main à la recherche d’un monument, je suis tombé sur un Gréco-Egyptien qui ma fait le plaisir d de me recevoir et de me faire profiter de sa parfaite connaissance de sa ville. J’en ai profité pour visiter tous les musées et les mosquées possibles et imaginables.
- J’ai aussi appris de sa bouche que leur passeport avait été confisqué et qu’ils étaient sous l’interdiction absolue de sortir d’Egypte. Il existe au Caire une communauté Grecque présente depuis des siècles, mais qui n’a jamais pu obtenir la nationalité Egyptienne du fait qu’ils sont restés Orthodoxes.

L’Association GBLA et philathélie marine, le courrier des navires du Gd lac Amer ne passait pas inaperçu.

Mon arrivée au Siège de la Cie Boulevard de la Madeleine fit un peu sensation, car j’avais une superbe paire de "jambonneau" comme cela s’appelait au début du XIXème. Un peu comme Bismarck, autant dire qu’avec cela je me faisais remarquer. Quand à poster le courrier, cela posa vite un très sérieux problème :
- Il me fut d’abord répondu que je devais le poster moi-même, car j’avais un embarrassant colis d’au moins une centaine de lettre. Comme je protestait vigoureusement, on me fit remarquer que ce courrier n’étant pas affranchi, j’en étais responsable et le bureau des embarquements n’avait pas de ligne de crédit pour ce genre de chose...

J’ai eu beau leur expliquer qu’on ne pouvait pas demander aux Suédois, Britanniques et tous les autres de disposer de timbres Français et que les autres compagnies concernées se chargeaient sans aucune contrepartie du courrier de tous, le responsable ne voulut rien savoir.

L’Association GBLA et philathélie marine

Il fallut donc passer par le Directeur de l’Armement. Quand la règlementation prend le pas sur intelligence et la compréhension, il devient souvent impossible de s’en sortir simplement. Le lendemain j’ai pris le train pour rejoindre ma Bretagne à Hennebont où je résidais, pour faire connaissance de ma dernière fille née sans m’attendre...
- Vingt jours plus tard j’ai embarqué à Dunkerque sur le Si-Kiang en direction de l’Afrique du Sud.

FIN et à bientôt !

Enveloppe du courrier postal au départ des membre du Yacht Club "GBLA"

CHAPITRE VII : Digression à propos des Commissaires Politiques
- Il existait à cette époque en effet à bord des navires du bloc de l’Est, une étrange catégorie de navigants, il est intéressant d’en parler aussi ici même. D’abord il n’est pas inutile de rappeler la liste des quatorze navires piégés le 5 Juin 1967, qui durent rester au mouillage sur le Grand Lac Amer de 1967 à 1975 :
- MS Nordwind (West Germany)
- MS Münsterland (West Germany)
- MS Killara (Sweden)
- MS Nippon (Sweden)
- MS Sindh (French) (later named "Essayons" Norway)
- MS Agapenor (UK)
- MS Melampus (UK)
- MS Scottish Star (UK)
- MS Port Invercargill (UK)
- SS African Glen (USA)
- MS Djakarta (Poland)
- MS Boleslaw Bierut (Poland)
- MS Vassil Levsky (Bulgaria)
- MS Lednice (Czechoslovakia)
- Et... MS Observer (USA) qui fut le 15ème navire, immédiatement abandonné et échoué au bord du Lac Timsah.

L’Anglais Port Invercargill, membre du GBLA.

Durant la guerre froide, les contacts humains et "échanges culturels" entre navigateurs des pays des deux blocs adversaires n’étaient ni interdits, ni encouragés. cela se faisait selon le genre d’escales et les opportunités ou circonstances du moment, même si ce n’était pas toujours "bien vu" d’un bord comme de l’autre.
- Mais sur le Grand lac Amer dans les conditions que nous savons, il étaient naturellement inévitables.

Le Polonais Boleslaw Beirut, membre du GBLA.

Tous les navires des pays du bloc de l’Est avaient à bord un Commissaire Politique. Celui-ci était souvent l’officier radio, certainement pour avoir le grade d’officier, mais ce n’était pas toujours le cas. A bord du "Boleslaw Beirut" le gouvernement avait envoyé un nouveau commissaire, probablement parce que certaines facéties de l’équipage n’avaient pas été appréciée.
- D’autre part il était certainement pensé que la fréquentation trop assidue de ces "capitalistes réactionnaires de l’Ouest" risquait de contaminer les esprits. A son bord c’est avec de la réticence que la venue d’un électricien ayant aussi les compétences de commissaire politique fut donc accueillie. J’étais quand même, quoique sachant de quoi il retournait, assez étonné de la crainte que son arrivée inspirait, y compris auprès du Commandant...

Vue très rare également du grand lac Amer à l’époque, "à couple" le Lednice, le Melampus et l’Agapenor, photo Michel Thouin.

Ils nous avaient même demandé de ne pas l’inviter à bord pour les petites sauteries que nous organisions. En effet pour chaque soirée organisé, un navire devait fournir la gente féminine !! Ceci permettait toute les dérives carnavalesques. En effet beaucoup piquaient dans les bagages passagères, ce qui manquait pour améliorer leur look...

Comme nous avons refusé en leur expliquant que ce n’était peut-être la meilleure façon de mettre de l’huile dans les rouages, ils l’ont complètement ostracisé. Le pauvre a probablement au bout d’un certain temps, dû en perdre son credo. Le Commandant Bulgare du "Vassil Levsky" était quand à lui totalement tétanisé par la peur par son commissaire.
- Il refusa absolument de quitter son bord, en nous disant que s’il arrivait quoi que ce soit alors qu’il n’était pas à bord, ce serait considéré comme de la désertion et il terminerait se retraite en prison. Comme ce fut dit dans le premier chapitre, il avait été rappelé alors qu’il était en retraite depuis plusieurs années.

L’Anglais AGAPENOR, membre du GBLA.

Même pour son anniversaire, le cuisinier du bord lui avait confectionné un gâteau et nous avions passé une journée complète à tartiner des petits toasts, il refusa de venir à notre bord. Nous avons donc dû déplacer la fête à son bord. Quand je pense qu’il était très fier de sa fille, une doctoresse qui venait d’obtenir les moyens de s’acheter un vélo !!
- Il avait une petite plaisanterie pour comparer les escales dans les pays de l’Ouest et celles dans les pays de l’Est. A l’Ouest nos gouvernements ne prenaient aucun soin des pauvres marins en escale dans leurs contrées inhospitalières et ceux-ci étaient obligés de se promener seuls et perdus. Alors que dans son pays, nous étions pris entièrement en charge et nous
avions toujours un guide pour nous éviter de nous perdre...

A suivre le 14 Avril à 18h00 :
- Comment le Sindh fut piégé le 5 Juin 1967 le récit du Cdt Choquet.
- Le piège se referme sur le Sindh le récit du Cdt Choquet.

Bien navicalement - Michel Caracatzanis
- Officier Mécanicien de Première Classe et officier à bord du Sindh en 1967.
- Site "Aéro-Israelien"
- Mirages d’Israël

L’Armée de l’Air Egyptienne le 5 Juin 1967, avec les compliments du général Moshé Dayan....

Pour la mise en page, merci à Michel Caracatzanis, Pierre Escaillas, Jo Kerdraon, Roland Grard et bien sûr, au Site des Messageries Maritimes et à son Web-captain Philippe Ramona, que je salue naturellement au passage.

La Licorne fut le symbole des Messageries Maritimes

Ayant lu l’excellent récit d’un officier mécanicien Anglais du Port Invercargill, qui racontait naturellement la même chose à sa façon, je dois aussi préciser que l’usage de la station radio et de tout son équipement était strictement interdit par les autorités locales. C’est donc dire aussi que la présence à bord d’un "homme de l’art" ne s’imposa pas longtemps...

Bien navicalement - Thierry Bressol - OR1
- Veuillez m’excuser pour le retard de parution. Le récit du Cdt Choquet, retardé à la suite d’un petit problème technique cumulé avec une obligation imprévue chez moi, autant pour moi.

- Le Câblier Raymond Croze, comme le Sindh ?
- Et pour quiconque s’intéresse au canotage :
- Canots et engins de sauvetage etc...
- Visite annuelle de sécurité à Dieppe et canotage
- Le Sea Intrepid (2/2) au mouillage en baie de Vigo et la plage naturiste (passionnant canotage)

Le Canal de Suez il y a un certain temps...
(par les "Carnets de la Licorne")

Il y a vingt cinq siècles, les Pharaon NECHAO II inaugurait le Canal de Suez. Le Canal de Suez encore plus ancien est en effet évoqué dans les fabuleux Carnets de la Licorne, à bord desquels il fut prouvé par Jean Ceccarelli et sa théorie thermodynamique, que l’Enfer est exothermique. C’est dans "Océan Indien, mer Rouge et Marania", un récit d’une cocasserie tout à fait libératoire...
- D’autre part Pierre Escaillas a aussi évoqué le Sindh car le Marania venait de passer le Canal moins de 36 heures avant lui, "chaud aux fesses" !

- Site officiel du Canal de Suez pour les clients.
- Le Canal de Suez avec Wikipedia
- Le Canal de Suez aujourd’hui géographie.
- Le Canal de Suez à bord du CMA-CGM Nabucco avec et par Françoise Massard.

- A Suez le trafic et les revenus du Canal s’effondrent (le 24 Mars 2009) (crise et piraterie...)
- Canal de Suez forte augmentation des recettes en 2007
- Le Canal de Suez gèle ses taxes de passage (2008)
- La CMA-CGM passera-t-elle par le Cap ? (Point de vue de Cie du 19 Nov.)
- Certaines lignes de Maersk vont contourner l’Afrique (le 21 Nov.)

- GREAT BITTER LAKES ASSOCIATION le Yacht-club du lac Amer par Wikipedia.
- GREAT BITTER LAKES ASSOCIATION est aussi un objet de collection philatélique.

- Inauguration du Canal avec "Herodote".
- Le canal Antique avec "Universalis".
- Il y a vingt cinq siècles, les Pharaon NECHAO II inaugurait le Canal de Suez

- Le Canal de Panama en "direct live" avec 4 webcams permettant de voir Qui "passe" 24 heures sur 24 et même les grands travaux actuellement en cours.

PC de la CMA-CGM sur le Canal de Panama, à la Tranchée de la Culebra.

Historique du Sindh :
- Lancé le 4 Février 1956 à La Ciotat le Sindh fut le quatrième d’une série de 10 cargos appelés "série F" ou "8300 tonnes de port en lourd". D’abord affecté à la ligne commerciale vers les Philippines et le Japon puis sur toute l’Asie du Sud-Est, le Sindh doit sa célébrité à sa mésaventure, lorsque le 5 juin 1967 il fut bloqué dans les lacs Amers par la guerre des 6 jours.
- Un équipage réduit fut cependant maintenu à bord jusqu’en août 1970, date à laquelle la Compagnie décida de l’abandonner à son assurance. Il fut alors vendu et passa sous pavillon Norvégien avec l’étrange nom "Essayons", pour reprendre du service après sa "libération" en 1975 en devenant le Saoudien Badr avant de disparaître des listes en 1983.

Symbole de l’accueil du site

Par Michel Caracatzanis- OM1
- Le Sindh au Gd Lac Amer - 1 & Le Sindh au Gd Lac Amer - 2
- Le Sindh au Gd Lac Amer - 3 & Le Sindh au Gd Lac Amer - 4
- Le Sindh au mouillage sur le Grand Lac Amer - 5ème partie
- Le Sindh au mouillage sur le Grand Lac Amer - 6ème partie
- Comment le Sindh fut piégé récit du Commandant J.L. Choquet.
- Le piège refermé sur le Sindh fin du récit du Cdt J.L. Choquet.
- Le Câblier Raymond Croze comme le Sindh au Canal de Suez ?

- Ibn Djubaïr, voyageur maritime de 1185
- Quand Ibn Djubaïr a fait naufrage
- Extraits de "Voyage" d’Ibn Djubaïr

- Listes des articles & Contenu de Marine Inconnue
- Les prochaines "frappes" de Marine
Inconnue

A propos de l'auteur

Thierry BRESSOL

Officier radio-électronicien de 1ère classe de la marine marchande (1978/1991)
- Animateur de formation technique & Consultant Telecom GSM en SSII
- Rédacteur/correcteur
- Qui je suis ?


"Souvenirs-de-mer" et "Marine Inconnue" : http://souvenirs-de-mer.cloudns.org/