Souvenirs de mer

5 septembre 2009

Cornichons et pirates du 21ème siècle

Au siècle de la communication, on dit beaucoup de choses et on entend encore plus. Mais écoute-t-on correctement tout ce qui se dit ? Et que peut signifier le terme "correctement" ? Certains navigateurs plaisanciers sont comme moi, ils comprennent vite mais si on leur explique lentement et longtemps. La question qui se pose est aussi :
- Les pirates Somaliens sont-ils des "bons pédagogues" ?

(le 24 Avril 2009, revu le 25 à 12h00)

Le nom "Tanit" me disait quelque chose, sans que je me souvienne exactement de quoi (ou de qui) il s’agissait, lorsque la nouvelle de la capture du voilier fut connue. Tout bêtement j’avais lu un petit "papier" quelques mois plus tôt de la presse locale.
- Depuis longtemps il y a des "routards" en mer. Ceci dit il m’a semblé que "se balader" en cette période au Nord-Ouest de l’Ocean Indien, même pour des plaisanciers à la voile visiblement "avertis", ce n’est pas vraiment le moment. D’autre part quand la "grande presse" annonça leur capture, ce fut aussi avec sévérité car il fut vite dit que les "intéressés" n’avaient pas tenu compte des divers avertissements qui leurs furent communiqués. Les réactions ne tardèrent pas :
- Fatalité ou inconscience totale ? (le 7 Avril) Une "Soufflante" venue du web-capitaine du site "Portail des sous-marins", un ancien de la Royale dans la spécialité que vous savez.

Moi même je me suis dit : "Absolument, en a qui comprennent vite, quand on leur explique longuement. Les pirates Somaliens vont devoir (est-ce sûr ?) se montrer pédagogues". D’autre part, j’ai aussi lu ceci :
- "Ils ne sont pas riches (un chômeur et une RMiste), ils n’ont pas de matériel couteux..."

S’il est effectivement très méritoire d’entreprendre un tour du Monde à la voile sans disposer de moyen financier "assez substantiel", je me demande tout de même combien "touche" ce chômeur par les Assedic... D’autre part "au RMI" (à priori), on n’a pas même les moyens de commencer à penser à préparer un tour du monde à la voile ! Sauf Laurence Pinault-Valencienne, bien sûr... ;-))
- "En mer, tout peut arriver" disait le Cdt Johanes Diebitsch à ses élèves officiers embarquants à bord du 4 mâts Padua en 1936 à Hambourg. Il ne savait pas qu’au RMI on peut aussi être capturé(e) par les pirates Somaliens....

Peut-être aussi que c’est faute de pouvoir financer la plus longue traversée, qu’ils ont décidé de passer par le plus court, au lieu de passer par Le Cap, malgré les AVURNAV du "Nato Shipping Center", l’avertissement du Floréal et tout le reste...
- Note "perso" : Maintenant, vous savez pourquoi Thierry Bressol, n’a pas encore entrepris son tour du monde à la voile !

Commentaire d’un ancien de "la royale" :
- "Finalement, acheter un bateau pas cher et vivre au jour le jour pour faire le tour du monde, ça ne demande pas tant de moyens que ça. Pour toucher le chômage, il faudrait qu’il soit en France (ou que quelqu’un pointe à sa place. Mais maintenant, l’ANPE va surement se poser des questions) Ils sont quand même restés en Mer Rouge depuis Novembre, probablement en faisant des petits boulots dans les ports pour gagner de quoi faire l’étape suivante... Ceci dit avec ou sans argent, ce sont quand même des cornichons !"

Je me souviens qu’étant sur rade à San Pedro en Côte d’Ivoire en 1984 pour charger des billes de bois, nous avons "ramassé" et ravitaillé des "routards" de ce genre... Ils avaient failli mourir de faim et de soif en mer à bord de leur voilier, et ils ne savaient pas où ils "atterrissaient". Quand on connait la COA...
- Ils ont eu de la chance de tomber chez Houphouet-Boigny plutôt qu’au Nigeria... Vous n’imaginez pas dans quel état ils étaient. Pour résumer, ce fut un vrai naufrage sans faire naufrage et il était temps de s’occuper d’eux !

Voici un court extrait du blog "LE VOYAGE DE TANIT" :
- "Il reste les pirates, qui comme les braconniers ou autres fraudeurs interviennent dans les régions où circulent les richesses. Tant que nous serons sur ces routes nous prendrons le risque d’en croiser. La seule explication que l’on puisse vraiment vous donner sans partir dans des débats compliqués c’est que nous pensons que ce risque est minime comparé à d’autres risques du quotidien."

Plus que des citations, le lire directement est du plus haut intérêt :
- Blog du "Voyage de Tanit" Il est évident qu’ils n’ont pas considéré la "Royale" comme un "interlocuteur crédible". Une grave erreur de navigation et de comportement qui peut aussi s’expliquer.
- Pour information, au moins une des plus récentes pages manque maintenant en ligne, depuis le vendredi 10 Avril au soir...

Mais de nombreux commentaires reçus restent visibles. Ils ont aussi un intérêt. Tout cela met en évidence un phénomène de "psycho-sociologie de groupe" qui mérite trop souvent d’être rappelé et dont tout le monde devrait se méfier :
- Depuis des dizaines d’années les pouvoirs publics en France, mentent régulièrement sur presque tous les sujets et en de trop nombreuses occasions. Mais la cruelle et parfois ridicule Vérité est apparue toute nue plus souvent qu’à son tour au grand public. Ceci a maintenant une conséquence simple et grave, de plus en plus grave :
- Plus personne n’a confiance et on croit de moins en moins les pouvoirs publics, même et peut-être surtout, quand ils ne mentent pas ! Qui va "savoir" ? Il suffit par exemple que la vérité soit trop "crue" ou "politiquement incorrecte" pour que plus personne n’écoute.
- D’autre part le monde médiatique télévisuel par exemple, est toujours soupçonné "d’en rajouter" en matière sécuritaire.

Mille millions de mille sabords !
(tous laissés ouverts dans le gros temps !)

L’anti-militarisme ambiant a aussi pour conséquence, qu’on ne croit pas toujours ce que disent les armées, dont on connait le manque d’aptitude à communiquer souvent et clairement...
- Au-delà des anciens marins "pro", les gens ne savent pas ou ne se rendent pas compte jusqu’à quel point la piraterie a toujours existé et existe toujours, ni pourquoi et encore moins ce que cela représente vraiment. Je me souviens d’avoir raconté plusieurs fois en détail l’attaque de l’Internavis 2 en rade de Lagos en 1979. C’est un excellent moyen pour passer pour le capitaine Haddock. Pourtant mille sabords ! C’est arrivé comme ça !!!

Et c’est encore plus "destroy" en 2009... Il semble que même l’annonce d’un décès de Français ne suffit pas à faire comprendre le "sérieux" du phénomène.
- Les otages piégés à bord du chalutier pirate coulé par la marine Indienne (le 27 Nov.)
- Ce type d’évènement terrible risquait de plus en plus d’arriver et... C’est arrivé.

Chalutier Thai coulé par le Tabar à la fin Novembre de 2008

C’est donc aussi avec consternation que j’en ai su les conséquences pour ces gens très sympathiques, mais qui pour le moins ramaient un peu "à côté de leur barque". Il reste évident que ce genre d’intervention est toujours très difficile à réaliser et que l’imprévu est alors toujours "de la partie". Si jamais vous avez dans vos proches quelqu’un "de la partie", il vous le confirmera.
- Ceci doit d’abord illustrer le fait qu’il faut lire et tenir compte des avertissements des "tuyaux gris" et les "AVURNAV" du "Nato Shipping Center" ce qui ne fut pas le cas. Ce fut une erreur de navigation et de comportement de ne pas le faire. Ils n’ont pas su évaluer leur risque, on ne le dira jamais assez.

Les deux chaînes Françaises d’information permanente BFM-TV et I-TV de la "TNT", (petits clônes de CNN) ont su évoquer l’évènement. I-TV organisa un très intéressant petit débat le mercredi 8 Avril avec Francis Vallat et le CV Erulin qui représentait "la royale".
- Ce dernier déclara que la Mer est l’un des derniers grands Espaces de Liberté et qu’il est toujours parfaitement possible d’aller, là où il y a "un peu moins" de problèmes...

Ces deux là ont aussi su nous rappeler une dimension très particulière de la situation et des risques encourus. Ce n’est pas tous les jours d’autre part, qu’un "journal télévisé" invite des gens parmi les plus érieux pour évoquer un sujet complexe. Il fut en effet vite oublié que depuis les deux affaires du Ponant et du Carré d’As, les pirates Somaliens ont fatalement dû penser ce qui peut se résumer par :
- "Les Français... Nous, on les a vraiment dans le colimateur !" Il fallait aussi avoir lu ceci :
- Avertissement lancé à la France (le 23 Septembre 2008)
- Graves menaces des pirates (le 24 Septembre 2008)

Le Carré d’As

L’effet dissuasif du pavillon tricolore bleu-blanc-rouge à bandes verticales existe certainement. Mais c’est aussi dire que depuis que des pirates ont été choppés par la "royale" et emmenés en France pour y être jugés, (ce que je conçois fort bien d’ailleurs) les Français qui tôt ou tard vont risquer ou se faire capturer, ne peuvent plus compter sur la bienveillance des pirates...
- En d’autre termes pour un Français qui "se fait chopper", c’est déjà "5000 points de moins" au départ de l’aventure !

L’équipage du Tanit aurait dû y penser avant de s’engager dans cette zone de navigation très "particulière". La lecture de leur beau site-blog démontre que ce fut le dernier de leurs soucis. Il me semble prévisible que ce "détail" ne va pas "s’arranger" maintenant, car dans cette opération les pirates ont dû subir quelques morts et 3 "enlevés"...

Tout porte donc à croire que la situation des prochains Français qui se feront chopper si cela arrive encore, sera encore plus dangereuse, même si :
- Les pirates ne seraient pas intéressés par plus de violence (le 16 Avril)

Cette dernière analyse est très pertinente, rationnelle et convaincante. Mais qui peut en être absolument sûr ? La situation générale s’est durcie et il semble que des systèmes mafieux se sont peu à peu acoquinés avec des pirates de la côte de Somalie "pour les aider"... Mais probablement aussi pour "se servir au passage", en entretenant là un excellent marché pour les trafics d’armes, par exemple :
- Menace de récupération mafieuse sur la piraterie (le 23 Avril)

Avec le Tanit, la Royale a fait tout ce qu’elle a pu, avec ce qu’elle avait. D’autre part seuls ceux qui ne font rien ne
connaissent pas l’échec. Nous avons vu le 10 Avril qu’il n’y a pas toujours des miracles :
- "Tanit", l’opération fut décrite comme très périlleuse (le 11 Avril)
- Affaire du Tanit polémiques désolantes et révélatrices (le 16 Avril)

Ce piaf là est moins dangereux que les goélands et les vautours
(au service des lobbies, qui nous ruinent depuis plus de 40 ans)

Pour bien comprendre toute la difficulté du sujet :
- Lutte contre la piraterie "façon OTAN" (le 20 Avril)
- Chasse aux pirates, arrêtons les enfantillages ! (le 23 Avril)
- Pourquoi la lutte anti-pirates est-elle impuissante ? (Nième article du genre)

- Coût de l’opération Atalanta 200 millions Euro/an (le 24 Avril)
- Pour aider la Somalie 250 millions de dollars (le 24 Avril)
- La Somalie souhaite une marine pour lutter contre les pirates (le 21 Avril)
- Car sur place aussi, on veut "faire quelque chose"...

On peut en penser ce qu’on veut, mais c’est à bien comprendre et à s’en souvenir ! Après la libération du Ponant je me suis dit :
- "Il ne faut plus que des Français se fassent chopper !"...

Bien Navicalement - Thierry BRESSOL - OR 1
- Carré d’As libéré

PAGES des PIRATES :
- Piratologie Marine - Piraterie sans but lucratif en 1961 & OPERAÇÃO DULCINEIA
- PIRATERIE en POLYNESIE en 1891 - 1 & PIRATERIE en POLYNESIE en 1891 - 2
- PIRATERIE Belge. Qui étaient les Rorique ? - 3 & Les pirates de la Bounty
- Accès aux bonnes pages consacrées aux pirates (mise à jour régulière)
- Carte de la piraterie dans le monde (le 24 Avril)

Symbole de l’accueil du site

- Listes des articles & Contenu de Marine Inconnue

A propos de l'auteur

Thierry BRESSOL

Officier radio-électronicien de 1ère classe de la marine marchande (1978/1991)
- Animateur de formation technique & Consultant Telecom GSM en SSII
- Rédacteur/correcteur
- Qui je suis ?


"Souvenirs-de-mer" et "Marine Inconnue" : http://souvenirs-de-mer.cloudns.org/