Souvenirs de mer

30 juillet 2005

L’Esso Normandie et ses mensurations

Il fait partie d’une série de trois navires du même modèle construits à Saint Nazaire au milieu des années 70 pour Esso France SAF, un Italien et deux Français.
- L’Esso Africa était l’Italien du trio et le troisième sister-ship construit, il naviguait sous pavillon libérien avec un équipage entièrement Italien, gênois pour être précis.

(page mise à jour le 13 Mai 2007)

Ils ont tous les trois été reconvertis en stockage flottant en Afrique de l’Ouest, malgré leur grand âge aujourd’hui.

Majestueux, l’Esso Normandie de retour du Golfe Persique et arrivant à Antifer..

Leurs caractéristiques communes sont :

- 274.467 t.p.l./ 137.578 tx.j.b.
- Long 348,80 m. ht.
- Large 51.80 m
- 21.38 m de T.E. en charge
- construits aux "Chantiers de l’Atlantique"
- 2 turbines Stal-Laval 32 400 SHP
- vitesse 16 nds en charge
- Equipage :
- 5 officiers pont, 5 officiers mécaniciens, 1 officier radio (votre serviteur par exemple), 1 bosco et 5 maîtres-assistants, 4 élèves officiers, 16 matelots (Qualif. et légers) et ouvriers mécaniciens, puis 3 novices (pont, cuisine et machine).

Ils furent même durant une courte période, car on faisait toujours plus gros tous les six mois à l’époque, le plus grand navire du monde.

- Le premier frère est l’ESSO NORMANDIE (1974-1995)

Lancé le 11 Sept 74 pour l’armement "Esso-Standard SAF".

Port d’attache Le Havre jusqu’en Août 92 Port-aux-Français.

L’Esso Normandie lège

En Nov. 1995 rebaptisé ALSACE dans le cadre de la nouvelle politique de communication visant à ne plus se montrer sur le nom des navires. Le nom de Normandie étant déjà porté par un "cousin", on lui en a fatalement donné un autre...

Début 1996, vendu à l’armement norvégien "Bergesen d.y. ASA" et rebaptisé BERGE CHARLOTTE en Avril 1997.

Gestion par l’armement "Green Tankers" de Rueil Malmaison (Paris) filiale française de "Bergesen d.y. ASA".

Affrété par son ancien propriétaire "Esso SAF" puis transformé en F.P.S.O. en 2001 comme l’Esso Africa et l’Esso Picardie.

En 2000 "Bergesen d.y. ASA" l’a rebaptisé SENDJE BERGE et reconverti en F.P.S.O. aux chantiers "Jurong" à Singapour comme les deux autres.
- Arrivé sur le site de Ceiba le 12 Novembre 2000 (Guinée Equatoriale) pour y commencer une production de 60.000 barrils/jour et un stockage de 2 millions de barrils de pétrole.

La nouvelle vie de l’Esso Normandie

- Le second frère est l’ESSO PICARDIE (1975-1995)

Construit en 1975 pour "Esso Standard S.A.F.", lancé le 15 Nov 75 et achevé en 1976.

Pav. français port d’attache Le Havre puis Port-aux-Français.

L’Esso Picardie arrive à Rotterdam

"Esso S.A.F." le rebaptise PICARDIE (1995-1997) en Novembre 1995 de l’armement "Esso S.A.F." comme le premier dans le cadre de la nouvelle politique de communication visant à ne plus se montrer sur le nom des navires.

Début 1996 vendu à l’armement norvégien "Bergesen d.y. ASA" et renommé BERGE HELENE sous pavillon français de Port aux Français.
Gestion par l’armement "Green Tankers" de Rueil Malmaison (Paris) filiale française de "Bergesen d.y. ASA".

Berge Helene (ex Picardie)

Affrété par son ancien propriétaire "Esso SAF" puis transformé en F.P.S.O. en 2001 comme l’Esso Africa.

- Le troisième frère est l’ESSO AFRICA (1975-1994)

Construit en 1975 pour "Esso Tankers Inc." de Monrovia.Il a d’abord navigué sous pavillon libérien avec équipage entièrement Italien. Fut transféréé en 1986 chez "Esso International Shipping Co. Ltd" sous pavillon bahamien puis rebaptisé AFRICA en 1994 mais gardé sous pavillon bahamien.

En 1996, vendu à l’armement norvégien "Bergesen d.y. ASA" qui l’a rebaptisé BERGE HUS. Depuis 1996 le BERGE HUS appartient à l’armement norvégien "Bergesen d.y. ASA" sous pav. bahamien. Il a continué à être exploité comme pétrolier jusqu’en 2000.

En Janvier 2001 les chantiers "Jurong" de Singapour ont commencé à le transformer en F.P.S.O. (Floating Production Storage and Offloading Vessel) pour le site de Ceiba au large de la côte de Guinée Equatoriale.

Leur site (http://www.bergesen.no/Bergesen/Company.nsf) évoque ces trois transformations en unité de stockage flottant.

La reconversion achevée, voici le Sendje Berge

Je ne dispose pas (encore) de vue de l’Esso Africa.

Pour conclure, ces trois là ont échappé à l’épidémie de désarmement des super-tankers de la fin des années 70 et du début des années 80. Plus fort, ils ont échappé tous les trois malgré leur grand âge à la casse en 2000, en particulier par la grâce de leur excellent état général qui surprenait tout le monde, je l’ai su de bonne source il n’y a pas si longtemps.
- On savait faire du solide à Saint Nazaire semble-t-il.
- Il faut croire aussi qu’ils avaient de la chance, même si ce n’est pas très rationaliste de le dire.

Bien navicalement - Thierry Bressol - OR 1

SUPERTANKERS & ESSO :
- "Brochette d’officiers au pétrole"
- Embarquer à bord de l’Esso Normandie 1
- Une journée de l’Esso Normandie 2
- La messe à bord de l’Esso Normandie 3
- Panne Radar à bord de l’Esso Normandie 4
- Problème Radio du supertanker Barcelona
- Les taches Solaires
- Le 10 Mai 1981 à bord de l’Esso Normandie 5
- La boîte aux lettres du bord
- ANTILOCUST LONDON !
- Les mensurations de l’Esso Normandie
- Supertankers et grands voiliers
- L’âme du Prairial et celle du Batillus

Symbole de l’accueil du site


- Plan général du Site & Plan de "Marine Inconnue"

A propos de l'auteur

Thierry BRESSOL

Officier radio-électronicien de 1ère classe de la marine marchande (1978/1991)
- Animateur de formation technique & Consultant Telecom GSM en SSII
- Rédacteur/correcteur
- Qui je suis ?


"Souvenirs-de-mer" et "Marine Inconnue" : http://souvenirs-de-mer.cloudns.org/