Souvenirs de mer

11 juin 2011

Souvenirs d’un Marin à l’Hôtel ou à la Maison des Gens de Mer

On se demande parfois, "comment tout cela est-il possible ?"...
- Le Marin que j’étais comme le Consultant en Telecom que je fus aussi, a "derrière lui" des milliers de nuits passées à l’hôtel, ou bien à la "Maison des Gens de Mer" du Havre, de Marseille et de La Rochelle. Ceci fait partie intégrante de nos souvenirs de mer, avant ou après presque chacun de nos embarquements.

("bas de page" mis à jour le 8 Juillet et le 28 Octobre 2011)

Après ma vie de marin, en tant que Consultant Telecom envoyé par mon employeur, une SSII spécialisée en Telecom, (Sté de Services d’Ingéniérie Informatique et Telecom) au service des Constructeurs d’équipements et des opérateurs de téléphonie mobile, durant la plupart de mes missions j’étais le plus souvent logé à l’hôtel. C’est dire que je sais un petit peu ce qui se passe dans les hôtels. C’est à dire en général, "pas grand-chose" !

Bar de la Maison des Gens de Mer du Havre
(un haut lieu de la convivialité maritime)

Ceci dit au cours de mes milliers de nuits d’hôtel, il existe tout de même quelques anecdotes à raconter donc j’y reviendrai. Dans "l’Affaire", un détail "secondaire" passe étrangement inaperçu ! (alors qu’en fait, on ne sait encore rien d’absolu sur ce qui s’est réellement passé, au-delà des rumeurs et des informations déformées venues de gens qui ont "frôlé" le début de l’enquête") :
- "On" a ARRETE un avion de ligne qui venait de quitter la porte d’embarquement pour rejoindre le "point fixe" via les pistes "taxi-ways" et attendre son tour pour décoller. En 10 minutes ! Qui ça "on" ? La police de New-York. Des gars sont montés à bord, pour faire descendre un passager.

Par curiosité j’ai "consulté" deux pilotes de lignes de ma connaissance, dont un est un ami de longue date. Le verdict ?

"AF 023 restez à l’arrêt au "point Romeo" du taxi-way et attendez la venue de la police s’il vous plait..."

Tous les deux n’ont JAMAIS vu ça*. Ils n’ont pas souvent entendu parler de ce genre d’arrêt surprise, aux Etats-Unis comme ailleurs ! Cela aussi, au-delà de l’information qui a assommé beaucoup de monde, ça les a "sciés" !
- Pour que la police de New-York prenne soudain contact avec l’aéroport et la Tour de contrôle, exige cela et l’obtienne, il existait à l’évidence une raison hors de l’ordinaire. A bord de cet avion, quand l’équipage a su que c’était pour débarquer DSK, tout le monde a pensé à une affaire urgente concernant le FMI. Certainement pas à une arrestation !
- Pour un voyou "lambda", on n’aurait sans doute pas pris le soin de le chercher jusqu’où il était. On ne l’aurait peut-être pas su et on aurait encore moins eu le temps de l’arrêter de la sorte. Leurs téléphones ont dû "chauffer" ! Ils n’ont pas su quoi en penser, sauf deux choses. Ou c’était un cas gravissime comme du terrorisme, ou bien ils voulaient vraiment scalper DSK, même s’il n’a pas fait tout ce qui se dit !! Pour le reste, je ne comprends pas...

Ils ont avoué avoir eu l’intention de...
"Utiliser certains éléments de la vie privée" de l’intéressé pour frapper au début de 2012 fut envisagé. C’est loupé ! Il a explosé un an plus tôt...

Les gens de l’Hôtelerie et de la Restauration font un Métier humble, difficile et noble car il est indispensable à quiconque voyage. Ils méritent au moins autant de Respect que les autres Travailleurs. Pour moi, le plus petit manque de respect envers le "petit personnel" d’un hôtel est un comportement absolument inadmissible, même quand "ça ne va pas". Seuls ceux qui ne font rien ne font aucune connerie et la Direction est généralement à l’écoute des clients.
- C’est dire la forte émotion induite par "ce qui fut raconté" presque immédiatement en détail par la presse locale, mais avec beaucoup moins de précision en France :
- Une des filles du service du ménage dans les chambres était en retard au début d’après-midi ce Samedi 14 Mai, "disparue" depuis presqu’une heure. Elle fut retrouvée à la fois très nerveuse et prostrée, assise dans un couloir. Plus de 40 minutes furent nécessaires à ses collègues et "la sécurité" de l’hôtel, pour obtenir des explications sur ce qui lui était arrivé. Il fut donc nécessaire d’appeler le secours médical d’urgence et la police.
- Elle serait entrée dans cette chambre pour y faire le ménage après le départ supposé du client. Alors qu’elle commençait son travail, ce fameux client est soudain sorti nu de la salle de bain, ce qui peut encore être considéré comme tout à fait normal, même si au début de l’après-midi, on ne prend pas toujours une douche. Beaucoup moins "normale" fut la sauvage et soudaine agression dont elle fut sans doute "l’objet".

Un drôle d’oiseau ce gars...
(si c’est vrai, comment a-t-il pensé à faire ça ?)

Il lui aurait immédiatement fait des propositions très inattendues de la part d’un inconnu et tout à fait "inappropriées" durant les heures de travail. (elle n’aurait pas reconnu l’intéressé) Ce serait arrivé de surcroît sans qu’il y ait été invité, de quelque façon que ce soit. Malgré sa réticence il se serait immédiatement "emparé" d’elle, l’aurait partiellement déshabillée de force, puis après l’avoir enfermée, il lui aurait infligé des traitements aussi violents que totalement inattendus de la part de n’importe quel client. Après ça elle aurait réussi à prendre la fuite.
- A priori, sauf en cas de folie furieuse ou de mauvaises intentions de l’intéressée, croyez-vous une seule seconde que la police de New-York aurait fait arrêter un avion de ligne sur le point de décoller pour faire débarquer un client du Sofitel, sans avoir la conviction absolue de l’existence de violences extrêmes ? Pas moi. Qué passa ? No sé. Nous le saurons tôt ou tard et ce ne sera sans doute pas triste...
- D’autre part je me demande comment il est possible que quelqu’un comme ce client-là, grand voyageur et grand "connaisseur" des Etats-Unis entre tous, intelligent, instruit et cultivé, plein d’expérience de la vie et de compétences financières et politiques, se soit permis une pareille conduite dans ce pays. C’est un des Etats du monde où ce genre de choses est le plus mal toléré et c’est arrivé à New-York de surcroît ! C’est le "fief" des féministes les plus dures des USA... Au fou ! C’est "péter les plombs" ! Il travaillait trop sans doute...

Ca mérite en effet, un examen médical !

A priori, je pensais que c’était absolument impossible ! Sur des milliers de nuits d’hôtel, il m’est arrivé peut-être quarante ou cinquante fois que les dames du service entrent soudain dans ma chambre alors qu’elles me croyaient parti. Elles me trouvèrent donc parfois dans une tenue, peu adaptée pour sortir. Par trois fois d’ailleurs, je fus ainsi accidentellement aperçu "sans tenue". Il m’est aussi arrivé en me trompant d’étage donc de chambre, de voir la porte s’ouvrir soudain alors que je ne pouvais pas le faire avec ma clef, pour découvrir avec surprise "quelqu’une" en petite tenue dans "ma chambre". Inversement, j’ai aussi fait entrer "quelqu’une" par malentendu. Et j’en passe...
- Rien de tout cela n’a d’importance et ce n’est pas passé dans le journal ! Il n’arriva rien de plus qu’un échange de plates excuses, doublés par des sourires amusés pouvant au plus être échangés lors d’autres rencontres les jours suivants...
- Nous sommes entre civilisés, en général.
- L’homme propose, la femme dispose et inversement, chez les civilisés. D’autre part sur le lieu et durant le temps de travail, c’est je crois une pratique à éviter !

Maison des Gens de Mer du Havre

Ce qui commence peu à peu à "filtrer" des habitudes parfois inquiétantes de l’intéressé avec les dames, parfaitement tolérées dans le petit monde où il évoluait jusqu’au 15 Mai 2011 et plus ou moins bien dissimulées par la presse française autant que faire se pouvait, ça ne donne pas vraiment une image reluisante des "élites" de la société française.
- Il n’est pas le seul à remorquer quelques casseroles de ce très mauvais genre. A mon sens, la plus courte histoire de ce style devrait valoir aux intéressés, le retrait définitif de même leur droit de vote et l’Indignité Nationale. Pour des élus, c’est au moins aussi inadmissible que de la part des patrons.

Ca sent la rose...
(sans la rose flétrie de 1981 si possible ! Ca s’appelle aussi une élection truquée ça...)

D’autre part avec cette histoire, on est fort loin des pirates de la Ligne Dieppe Newhaven, quand les dames ainsi abordées de façon pour le moins "cavalière" pouvaient sans jamais être plus longtemps importunées, repousser ces "propositions indélicates" avec le sourire et sans histoire...
- Certains commentaires de nombreux membres de nos "brillantes élites" ont dépassé toutes les limites du plus mauvais goût. Comme les Etats (je pense ici aux révélations parfois excessives de Wikileaks) ou les entreprises, tout le monde a droit au respect de la Vie Privée, car tout dire n’est ni nécessaire ni toujours une bonne idée. Cela dit tous les Droits élémentaires doivent avoir une limite !
- Aimer le sexe ? c’est bien la moindre des chose ! Beaucoup aimer le chocolat est une chose, c’est mon cas. Mais en bouffer 5 kg le même jour après l’avoir volé chez la pâtissière, il me semble qu’il existe un réel problème.

On ne le présente plus. Il inquiète ou fait rêver, c’est selon...

La perfection n’existe pas dans la Nature. Elle n’est pas non plus dans l’humanité car nous faisons partie de la Nature, contents ou pas. Aucun pays du vaste Monde n’a aujourd’hui une Justice et une presse généraliste parfaites ! Ca commence à se savoir...
- Il est bien connu que la presse en France ne fait pas sérieusement son travail, en cachant régulièrement ce qui devrait être diffusé et que la ligne éditoriale y est aujourd’hui presque partout la même ! Les faits prouvent que les grands notables se croient tout permis en Europe, comme nous l’a trop justement fait remarquer l’avocat de la plaignante. Aux Etat-Unis, même le Président en exercice peut en voir de toutes les couleurs, rien que pour avoir menti publiquement à propos des "relations inappropriées" qu’il refusa d’avouer jusqu’à l’inévitable. N’est-ce pas Bill ? (il fallait sans doute être plus discret... ;-)) J’ai adoré ce terme "inappropriée".
- L’adultère n’est pas pendable mais... Mentir au Peuple sous serment, "ça fait désordre" !

Ce procédé a beaucoup évolué depuis ses origines...
(En 2011 le pilori est moderne ! Il fonctionne à la vidéo et avec des micro-processeurs ! Mais il est toujours aussi inquiétant pour les "pêcheurs"...)

Ceci reste à comparer avec ce qui arrive aux patrons et banquiers voyous aux Etats-Unis quand ils se font chopper ! Voyez les affaires Enron et Madoff par exemples, ils sont "dans le trou" et pour longtemps. Moi, ça ne me fait pas beaucoup de peine, car ces gens sont dangereux.
- La Juge New-Yorkaise Melissa Jackson vient donc de compléter avec éclat son déjà joli tableau de chasse, car elle "s’est payée" trois tordus de Wall-Street il y a trois semaines. Ceux-là ne sont pas faciles à chopper. Donc, bravo !

L’égalité de la femme avec l’homme existe d’abord dans les professions où sont imposées des grilles de salaires sophistiquées et admises !
(même et peut-être surtout... Là où le machisme existe, mais où il sait rester civilisé. La marine marchande par exemple) C’est la Commandante du car-ferry "Girolata"

C’est dire qu’effectivement, le torrent d’insultes entendu depuis des jours contre la Justice et la presse aux Etats-Unis, il me semble réellement indécent et déplacé. On le sait que là-bas, ce n’est pas parfait et que c’est parfois très dangereux. Mais les "notables" Français sont en général fort mal placés pour donner des leçons "d’Etat de Droit" aux Etats-Unis !

"Journal d’une femme de chambre"
(ce samedi le 14 Mai 2011 j’ai eu un grave accident du travail, absolument imprévisible...)

En général, cette profession n’est pas dangereuse et c’est très routinier pour les tâches les plus humbles. C’est aussi un petit privilège pour les personnes qui les font. Jusqu’au Dimanche matin le 15 Mai 2011, je ne pensais pas les dames de service prenaient de tels risques (même si c’est heureusement statistiquement faible) en faisant le ménage dans les chambres, surtout dans un hôtel de luxe...
- Les jeunes Espagnols le pensent aussi !

Dur-dur chercher un logement à New-York, quand on passe pour un voisin indésirable...
(son épouse a un coeur, une patience et un compte bancaire, tout cela en or !)

Il me semble donc qu’il faut effectivement faire le ménage, pas seulement dans les chambres d’hôtel, mais aussi dans le "petit monde" des affaires, du journalisme et de la politique Française, car depuis trop longtemps surtout ces dernières années, ça ne sent pas vraiment la rose...

Bien navicalement - Thierry Bressol - OR 1
- Point de vue politique

Le Charles LD, sister-ship du Pierre. Sur les trois photos, voir les grands portiques.

Cette page est dédiée à celles et ceux qui le plus souvent nous servent avec efficacité et bienveillance, toujours dans la bonne humeur avant, pendant et après notre Travail. Entre de nombreuses autres personnes sympathiques, Je pense par exemple à Daniel Dorp, ancien Maître d’Hôtel chez Louis Dreyfus. Il fut fort longtemps durant sa seconde vie de marin, le Gérant et "maître à bord" de la Maisons des Gens de Mer à Marseille puis au Havre.
- Je suppose qu’il fait route actuellement sur une retraite méritée, calme et sereine. Ce triste et mémorable fait divers est donc aussi une occasion pour le saluer au passage ainsi que ses collègues de l’Hôtelerie d’ici et ailleurs, du passé comme du futur. Bon courage !

Ce piaf là est moins dangereux que les goélands et les vautours
(au service des lobbies, qui nous ruinent depuis plus de 40 ans)

Je n’ai rien touché sur cette page jusqu’à ce jour le 1er Juillet 2011, ceci seulement à partir de cette ligne :

Cette histoire m’a semblé incroyable sur le moment, d’autant plus qu’un scénariste de film présent au festival de Cannes (j’ai oublié qui, autant pour moi) disait lui-même que personne n’aurait osé écrire un scénario aussi "farfelu". Ce matin fut le second réveil en fanfare !
- Tout le monde sait aujourd’hui que Dominique Strauss-Khan avait parfois avec les dames, un comportement "au moins douteux" et qu’il ne résistait à aucune tentation. Ceci le rendait extrêmement vulnérable et peu de gens le savaient. Dans l’intérêt de tous il devrait "consulter", à commencer pour lui-même mais aussi pour éviter des mésaventures pénibles aux femmes qu’il peut rencontrer.


- Je pensais absolument invraisemblable qu’un homme comme lui qui connait aussi bien les USA, se soit permis une aussi sauvage agression sur une membre du personnel d’un hôtel en plein New-York. D’autre part la présence connue d’au moins deux membres de l’UMP dans cet établissement m’avait semblé au moins aussi bizarre. Quand on connaît le niveau du sens de l’éthique dans cet "organisme", la pensée d’une "sale provocation" organisée ayant pour but de "faire glisser" le vulnérable Directeur du FMI, ne m’a jamais quitté. Ce que le Procureur Cyrus Vance a découvert (le New-York Times est peu suspect de complaisance envers DSK), réellement tout ça "fait désordre" !


- Que faisait cette dame aux fréquentations douteuses, qui avait d’autres revenus, dans le personnel du Sofitel ?
- Tout le monde peut penser à un coup tordu venu du "monde de la finance" monté pour se débarrasser du Directeur...
- Attention au retour de manivelle ! Surtout si jamais on découvre plus tard que "le coup" vient de "Paris"... ;-))

Que DSK soigne ses pulsions et son néo-libéralisme. Et qu’il leur donne un coup de pieds au cul mémorable ! L’élection présidentielle telle qu’elle est organisée depuis 40 ans "incite" le personnel politique à utiliser des méthodes de gangsters, ce qui la rend encore plus contestable. Encore une fois la fonction de Chef de l’Etat devrait exister comme en Suisse, pas comme "ça se passe" !
- L’Article détonnant du New-York Times (le 1er Juillet 2011)
- En direct avec Le Soir de Bruxelles (le 1er Juillet 2011)
- Lynchage ? (le 1er Juillet 2011)
- Pas de crédibilité, pas de poursuite ! (le 1er Juillet 2011)

Un autre commentaire s’impose, cette fois à propos des méthodes de travail du groupe Accor. Ils ont pour pratique de sous-traiter presque partout le ménage dans les chambres. Ceci se nomme "externalisation" et se fait dans de nombreux autres secteurs d’activité. Cela peut paraître intéressant naturellement, car le coût de ce travail peut être plus bas. Mais cela se fait parfois au dépend des conditions de vie et de travail des "dames de service". Dans ce cadre il a aussi été constaté mondialement quelques honteux procédés d’exploitations des immigré(e)s. C’est donc contestable et je pense qu’un hôtel doit faire le ménage avec son personnel. Les choses sont ainsi plus claires et cela éviterait certainement l’intrusion de personnes dont les intentions dépassent le prévisible...
- Les liens étranges entre le NYPD et Nicolas Sarkozy (le 7 Juin 2011)
- Autres bizarreries à Nyc (le 19 Mai 2011)
- L’accusatrice reconnaît avoir menti (le 1er Juillet 2011)
- Lettre de Cyrus Vance (le 2 Juillet 2011)
- Les Chaines TV d’Info-continue et "l’Affaire" (le 28 Octobre 2011)

Un homme beaucoup plus prudent...

Note du 4 Juillet : Il me semble tout à fait normal que la Direction du Sofitel de New-york ait avisé au plus tôt au moins sa direction de Paris, du fait qu’un client "VIP" de cette importance venait d’avoir un "très grave problème" dans leur hôtel et risquait l’arrestation imminente. A leur place, je l’aurais aussi fait. De même, si Accor a aussi informé des autorités politiques, il n’y a pas là matière à contestation. En soi, ça n’en fait pas des complices d’un éventuel coup tordu.
- Cela dit comme je le supposais dès le début, peu à peu on en apprend de belles ! Il semble que notre ami DSK avait l’habitude de profiter d’un "service spécial" de la part d’au moins une femme de chambre, un type de service qui n’est pas annoncé sur le site internet de l’établissement. Ce n’est certes pas pendable, mais ceci ne donne pas une image de sérieux... La teneur de la conversation téléphonique qui nécessita plus d’un mois pour être traduite m’a réellement amusé. "...Ne t’inquiète pas, ce type a beaucoup de fric et je sais ce que je fais..." Là c’est sûr, le titre de victime change de camp ! Il aurait refusé de la payer et ils se seraient alors disputés. Ceci l’aurait mise en colère, ce qui se comprend fort bien. Elle aurait alors décidé spontanément de lui jouer un très méchant tour de con.
- Cette fois, nous commençons à comprendre ! A son âge, DSK aurait dû penser qu’avec ce genre de "petites manies", il risquait tôt ou tard de rencontrer une "Madame Problème" ! C’est hallucinant. Maintenant, "on" espère que personne n’a envoyé cette mauvaise fille vers Dominique Strauss-Kahn comme on lance une torpille ! Compte tenu des enjeux locaux à New-York, cette fois l’enquête est certainement plus rigoureuse qu’au début quand tout semblait très simple, avec ce portrait de la victime trop parfaite. Si jamais en déroulant la pelote, la police "remonte" jusqu’à Paris, on n’a pas fini d’en rire !
- "Blanchi" titre une certaine presse. Hum-hum. Il est surtout tombé sur plus tordu que lui. Tout ça fait réellement "mauvais genre"...
- La Justice US vue par Maître Devers (le 4 Juillet 2011)
- DSK demandera-t-il l’asile politique aux USA ? ;-)) (le 6 Juillet 2011)
- Les poursuites contre DSK sont maintenues (le 7 Juillet 2011)
- Invitations douteuses (le 8 Juillet 2011) Il est tout à fait évident qu’il avait l’habitude de faire des propositions de ce genre à quiconque passait à sa portée !

Hôtesse de l’Air et Reine du Ciel

Note* : En Mai 2010 cependant la situation inverse est arrivée à Roissy Charles De Gaulle. Un 747 fut accueilli à son arrivée juste avant de stationner à la porte de débarquement pour... Procéder à l’arrestation d’une hôtesse de l’air ! La mauvaise fille "faisait les poches" des passagers de première classe durant leur sommeil pendant le vol. Il est en effet bien connu que certains d’entre eux ont généralement beaucoup "de cash" sur eux et qu’ils se sont très rarement rendus compte de "l’allègement" avant leur arrivée à leur destination finale. Le coup était donc (presque) parfait car l’enquête aurait duré 8 ans. C’est dire ! Moi qui avait une confiance absolue en les hôtesses de l’air, toutes considérées comme des femmes idéales et infiniment serviables ! L’exception est dans la Nature...
- Mauvais Genre Aéro-Maritime 1 (relève d’équipage par avion)
- Mauvais Genre Aéro-Maritime 2 ou comportements douteux (en cours d’écriture)

Pour en rire, je raconterai ici une étrange et amusante anecdote survenue à la fin de 2001 à l’hôtel Zonnester. Cet établissement sympathique situé près de la plage à Scheveningen, la charmante banlieue balnéaire de la capitale des Pays-Bas, m’hébergea durant une de mes plus longues missions Telecom, qui dura un an et demi. C’est un endroit aussi excellent pour y séjourner dans le cadre du travail, que pour les vacances, ce qui n’est pas peu dire. A suivre...

Hôtel Métropole à Mons
(sympathique et "haut en couleur", près de la gare)

Quelques bonnes adresses :
- Site des Hôtels des Gens de Mer (AGISM ex Maisons des Gens de Mer, privatisées)
- Maison des Gens de Mer du Havre (agismlehavre wanadoo.fr)
- Maison des Gens de Mer de Dunkerque (agismdunkerque wanadoo.fr)
- Maison des Gens de Mer de Marseille (agismmarseille wanadoo.fr)
- Maison des Gens de Mer de La Rochelle (agismlarochelle wanadoo.fr)
- Petit historique des établissements "les Gens de Mer"
- Hotel Zonnester A Scheveningen près d’une belle plage de la mer du Nord en banlieue de Den Haag (Hollande)
- Hotel Hyatt à Amman (Jordanie) est le plus bel hôtel que j’ai fréquenté.
- Hotel Gondola à Amman (Jordanie) où mon long séjour me laisse d’excellents souvenirs.

- Version actualisée de la célèbre chanson "Dominique nique nique"
- Merci à Pierre Kroll ! (dessinateur du Soir de Bruxelles)
- Savoureusement Kroll ! (le 25 Mai, 2011)
- L’erreur humaine du crash vue par Kroll (le 26 Mai 2011)
- Le Conseil Fédéral Suisse

- Dossier DSK du Soir (Mai 2011)
- Et le respect des femmes ? (Mai 2011)
- Gag DSK et les légumes (le 7 Juin 2011)

- DSK & L’IMAGE de la FRANCE
- DSK ça suffit comme ça !
- Le Danger d’une image négative de la France

Symbole de l’accueil du site

- Plan du site & Contenu de "Marine Inconnue"
- "Il y a trois sortes d’êtres Humains : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la Mer" (Anacharsis, philosophe Scythe)

A propos de l'auteur

Thierry BRESSOL

Officier radio-électronicien de 1ère classe de la marine marchande (1978/1991)
- Animateur de formation technique & Consultant Telecom GSM en SSII
- Rédacteur/correcteur
- Qui je suis ?


"Souvenirs-de-mer" et "Marine Inconnue" : http://souvenirs-de-mer.cloudns.org/