Souvenirs de mer

13 février 2012

Pourquoi j’ai effacé mon compte Facebook

Je confirme avoir effacé mon compte Facebook, pour cause de "chronophagie" entre autres... Pour ce que Facebook apporte, y consacrer parfois plus de trente minutes par jour m’a fait réfléchir. En pesant le pour et le contre, qui ne douterait pas ?
- Linkedln J’affirme et confirme aussi, n’être inscrit sur aucun "truc" de ce genre ! ("Viadeo" etc...) Il arrive à notre ami Google aussi, de se tromper ou d’être poussé dans l’erreur...
- Cinq Astuces pour être anonyme sur "la vaste toile" (le 2 Janvier 2014)
- Steves Jobs, Facebook & Cie...

C’est d’abord par curiosité que je suis venu sur Facebook (il faut aussi savoir de quoi on parle) et parce qu’un jour j’ai été invité à rejoindre le "réseau" par une amie de Namur, qui depuis a laissé son profil à l’abandon. Son attitude est peu prudente, elle devrait effacer son profil.

(page mise à jour le 20 Sept. 2014 à 17h30)
- AVIS AUX PROPRIETAIRES DE "SMARTPHONE" ! (le 20 Sept. 2014) C’est pas si malin que ça, un "smartphone" ! Et leurs maîtres ont tout intérêt à savoir l’être... Il ne devrait pas être nécessaire de rappeler si souvent à une population inconsciente et devenue apathique, que les supposés "réseaux sociaux" ont quelque chose de réellement "tordu" !

Siège social de Facebook

Mon compte Facebook a été effacé il y a un an déjà, en fin Septembre 2011. Ce ne fut pas très facile à faire d’ailleurs. J’espère toutefois ne pas avoir "froissé" les personnes avec qui j’avais un "lien Facebook", lorsque ma disparition de la liste des amis fut constatée.
- Pourquoi quitter Facebook ? Cela semble être une question qui dérange. Car depuis mon arrivée à bord de Facebook, je l’ai plusieurs fois posée sur "le mur" en 18 mois et les réactions furent très rares. Cela m’a beaucoup étonné. D’autre part pour moi la bonne question, c’est aussi (tout de même) "pourquoi rejoindre Facebook ?" Ou bien, "pourquoi y rester ?"

- Facebook peut-il "civiliser" les débats sur "la toile" ? (le 2 Mars 2011) Que veulent-ils dire par "civiliser"...? 2 Bonnes questions !
- Comment Facebook se ridiculise ! (le 11 Septembre 2012) Débile...
- Facebook et la pruderie ! (le 11 Septembre 2012) Incroyable mais vrai...

- Comprendre la "Modération" sur Facebook ? (le 4 Février 2014) C’est un peu étrange en effet.
- Facebook "à son tour" prédit la disparition de l’Université de Princeton pour 2021 Ils n’ont pas aimé... ;-)) (le 24 Janvier 2014)
- L’Université de Princeton prévoit la disparition prochaine de Facebook Supposé incapable de s’adapter... Ah ? (le 22 Janvier 2014)
- Facebook enregistre et analyse sans le dire tout ce que vous écrivez sans le publier (le 2 Janvier 2014)
- Facebook attaque tout anonymat (le 11 Octobre 2013)
- Facebook refuse tout blocage de la pub par tous les moyens (le 11 Octobre 2013)

- Facebook condamné aux USA pour usage de données personnelles (le 27 Août 2013)
- Les articles sponsorisés envahissent le fil d’actualité (le 19 Déc. 2012) Le début de la fin ?
- Une panne Facebook provoque le partage de données de 6 millions d’utilisateurs (le 22 Juin 2013)

- Faille de sécurité permettant de contrôler un smartphone via un carte SIM (le 22 Juillet 2013) Croyez-vous sérieusement qu’on vous le dirait haut et fort ?
- Faille de sécurité des boites vocales des réseaux mobiles Ca aussi, croyez-vous sérieusement qu’on vous le dirait haut et fort ?
- (Eric Schmidt) "J’ai merdé" face à Facebook"

- Facebook dément le bug du 24 Septembre ! (le 25 Septembre 2012) Un culot phénoménal, s’appuyant sur l’ignorance.

L’astucieux principe du mur est parti d’une idée concrète

RAPPELS : J’ai effacé mon profil Facebook parce que j’ai "trop bien compris" comment ça marche :
- Il faut se souvenir que TOUT ce qui est écrit ou posé sur Facebook, à commencer par les photos, leur appartient en Droit Californien, ce qui de fait nous enlève presque TOUT recours en cas de litige. C’est dire qu’ils peuvent nous PILLER pour ainsi dire en toute légalité, si jamais ce qu’on y met peut faire gagner de l’argent !
- D’autre part ce système n’a AUCUN système de réelle Sécurité de Confidentialité. Il n’a d’ailleurs pas (du tout) été conçu pour cela, bien au contraire ! Encore une fois, j’ai effacé mon profil le jour même, quand j’ai constaté par mes pourtant modestes connaissances en informatique, la confirmation absolue que :
- QUOI QUE TU Y POSES, même par erreur(!) de frappe, il est IMPOSSIBLE de l’effacer réellement. Ce sera "seulement" masqué et peut donc ré-apparaître par hasard n’importe quand à la vue de n’importe qui, par exemple à la suite d’un bug ou d’une fausse manipulation de la supervision locale du site. Ceci semble être arrivé hier, malgré les démentis de la direction de Facebook.
- N’importe quel Universitaire et Professeur en Informatique vous le dira, tout système collectant des données bien conçu, doit en permettre l’effacement définitif et aisé par ses usagers ! C’est le "B-A-BA" de toute programmation. Et que nous dit-on ? Que ça n’existe pas. Aux fous !

Faut-il aussi rappeler qu’il est impossible de compter le nombre de personnes qui par leur imprudence, ont "fait les frais" de ce fonctionnement pour le moins dangereux, surtout dans les pays "à problèmes politiques", où qui ont été victimes par la suite de la malveillance de certains employeurs indiscrets et "indélicats" ?
- Je reste sidéré par le peu de réaction de départ à cet état de fait socialement, économiquement et politiquement, très dangereux à terme. Attention !

Un jour je me suis aperçu avoir plus de raisons de quitter Facebook que d’y rester. Ce qui m’a encore plus surpris fut le fait que personne ne m’a répondu lorsque j’ai posé "le problème".
- Je ne cautionne pas (du tout) "certaines pratiques" douteuses de ce "machin". En 18 mois de présence sur ce "réseau social", (ce terme est-il réellement approprié pour cette application informatique ?) j’ai dû constater "là-dedans" 7 véritables horreurs informatiques. C’est trop ! Un exemple :
- Facebook "like" nos vies Vrais pirates de la toile ?
- Le cofondateur de Facebook est un voyou (le 18 Mai 2012) Le Sénateur Charles Schumer a raison, c’est un véritable outrage public.
- Facebook rend-t-il narcissique ? (le 22 Mai 2012)

"Story telling" avec franchise ?
Ou biographie "un peu arrangée" ? Ou beaucoup comme celle de Steve Jobs ?

D’autre part ces gens ne nous laissent pas "quitter le réseau" sans essayer de nous retenir aussi longtemps que faire se peut. Il faut le savoir, même si vous êtes décédé (cela peut en effet nous arriver...) votre "profil Facebook" risque fort de vous faire "survivre" longtemps ! Si vous n’avez pas pu l’effacer vous-mêmes...
- En effet si vous décédez (ce qu’on vous souhaite le plus tard possible généralement) votre compte Facebook ne sera désactivé par personne ! D’où un risque fort élevé "d’effets potentiellement indésirables"...

C’est à votre tour de vous poser "des questions" si vous êtes sur Facebook. Certains de mes correspondants ont eu réellement toutes les peines du monde à fermer leur compte. En effet le staff technique de Facebook a régulièrement changé la procédure de fermeture durant des années depuis sa création. Quitter Facebook et effacer votre profil reste un peu difficile, malgré la simplification récente obtenue à la suite de nombreux procès intentés aux Etats-Unis, par des plus "mauvaises têtes" que moi.

San José de Californie (Silicon Valley)

Je n’aime pas ce type de pratiques, qui cache toujours des choses pas très facilement avouables. C’est d’expérience un comportement d’entreprise, pas très "réglo".
- Il faut savoir qu’il existe une pratique "voilée" de modifier régulièrement le fonctionnement de toutes les fonctions de l’interface, très probablement dans deux buts précis :
- Faire en sorte que presque personne ne parte, ce qui commence enfin à se savoir !
- Que tous les participants restent le plus de temps possible connecté ! En effet, n’avez-vous pas remarqué que chaque opération est toujours plus longue à faire exécuter ? C’est d’ailleurs incroyable le temps qu’on peut passer sur Facebook à faire des choses qui devraient logiquement durer beaucoup moins longtemps. D’autre part, il peut aussi être remarqué que c’est surtout le cas si on veut effacer quoi que ce soit qu’on ait "posé en ligne", si on souhaite ensuite le retirer...

"Silicon Valley"

Certains de mes correspondants* (des amis et amies diverses et les nombreux autres personnes plus ou moins régulièrement contacté(e)s à cause ou via "souvenirs de mer") ayant aussi eu affaire (à faire) à Facebook, me posent parfois quelques questions à ce sujet. Je leur ai le plus souvent confirmé par e-mail avoir exécuté mon intention de fermer (déjà ancienne), sans pourtant le faire durant des mois.
- Il me semble utile de savoir et faire savoir tout cela, merci donc de mettre cette page "en lien" sur votre "mur", si vous êtes toujours embarqué(e)s chez Facebook.

Quiconque n’a pas réussi à fermer son profil et l’a laissé "abandonné", peut apprendre par la suite qu’on a fait des bêtises avec lui ! C’est une chose très possible et c’est même facile pour les "tordus de l’informatique", surtout si vous avez eu l’imprudence de laisser votre compte Facebook totalement "inerte", sans y toucher ni même regarder dessus, même des années après !

Quelqu’un a écrit quelque chose dans l’après-midi de mon "départ" quand je l’ai annoncé, qui montra que visiblement, il n’a réellement et absolument RIEN COMPRIS au film :
- On ne doit pas comparer Facebook et Google avec autant de légèreté ! Ce n’est pas (du tout) la même chose, au-delà du fait que ces deux entités fonctionnent à partir de pages Internet. Leur origine commune en Californie n’est qu’un point commun sans grande importance. En Californie, "des tas de gens" y habitent et y travaillent ! Il ne doit pas être oublié que l’écrasante Majorité des Californiens (comme les Français !) n’ont jamais rien créé ni fait quoi que ce soit en matière d’informatique !

Il doit encore moins être oublié qu’aux Etats-Unis l’Etat Fédéral connaît une situation financière absolument catastrophique depuis les "années Georges W. Bush".

D’autre part 35 des cinquante Etats sont en situation de faillite totale et sont de ce fait "soutenus à bout de bras" par l’Etat Fédéral. Le "grand plongeon" prochain de la Grèce n’est qu’une aimable farce à côté de ce qui se passe aux USA. Il se trouve aussi que la Californie fait partie des cas les plus "difficiles". Une grande partie des fameuses entreprises appelées "star-up", sont aussi en difficulté et elles ne sont pas totalement innocentes des malheurs financiers de l’Etat de Californie.

Pavillon National et celui de l’Etat

C’est donc peu dire que là-bas, on ne fait pas que des miracles technologiques, même s’il reste vrai que cela arrive aussi ! Le pays est bien connu pour cela.

C’est comparable en cela à l’affaire DSK, la Presse Européenne ne vous dira jamais tout ce qui se dit là-bas et c’est dommage. Pour le savoir, il faut ou il suffit de consulter la presse locale, fatalement. Aujourd’hui grâce à l’Internet, c’est beaucoup plus facile que lorsqu’il fallait s’abonner ou acheter les rares journaux Américains disponibles dans les gares et Aéroports de Paris. Lisez et voyez donc vous-mêmes :
- Europe et presse (ce "machin" dit souvent ce qui se passe aux USA)
- The Huffington Post (le Site d’Info USA d’Arianna Huffington)
- USA news papers & USA world
- French Morning USA (et Goldman Sachs le 17 Avril 2010)

Les "Indignés Etat-Uniens" occupant le pont de Brooklyn
(Octobre 2011)

Quels services réels peut vous rendre Facebook ? Hum-hum... Google rend un Véritable Service et "gagne sa vie" en se faisant payer par des "clients" qui ne sont pas ses utilisateurs directs, mais des partenaires commerciaux voulant diffuser de la pub dans "la direction optimale". Google semble gratuit pour nous, pour faire simple. En fait nous "payons" d’une autre façon, avec les information qui constituent "notre personne".

Il faut en effet beaucoup d’argent à Google pour acheter et faire fonctionner ses (environ) 2 millions de serveurs et leurs capacités de connexion pour servir aussi bien comme il le fait le Monde entier ! Sinon, il ne pourrait pas s’occuper de nous et répondre en permanence à tous nos desiderata ! Il a déjà été saturé, mais ça n’arrive pas souvent car Google fait toujours en sorte que ça n’arrive pas.

Etre étudiant dans ce coin, le rêve...

Google est clair dans sa "vie privée" et ne cache pas son activité. Il en précise clairement "le début et la fin" comme toutes ses limites, autant que faire se peut. Son énorme croissance a certainement eu (fatalement) pour conséquence quelques "mauvaises dérives", mais ce n’est pas "dans l’Esprit de la maison". Vous pouvez aussi par exemple parfaitement demander à Google l’accès aux sites qui "cassent du bois" joyeusement sur lui, même ceux qui racontant les sottises les plus totalement fantaisistes. Pire vous pouvez aussi trouver les pages les plus méchantes et souvent mensongères qui dénigrent Google de toutes les façons imaginables.

Siège social de Google

Les "connaisseurs" disent cependant qu’il ne faut pas utiliser la messagerie "gmail" de Google, car elle "montre" trop de vous, plus même qu’on ne peut le penser. C’est bien possible. Ceci dit nous sommes mieux prévenu(e)s qu’avec Facebook, qui se montre bien peu transparent. Avec Facebook, il faut réellement se méfier ! D’autre part Facebook a tendance à censurer certains sites pour des raisons qui m’échappent. Essayez donc de publier le lien suivant "http://www.corlobe.tk/article25972.html" avec votre page Facebook. Le site http://www.corlobe.tk/ est-il un dangereux support d’extrême droite, d’extrême gauche ou Islamique ?

Cherchez vous-mêmes ! Interrogez notre ami Googoule qui sait tout sur tout, à propos de Facebook. Puis lisez ! Vous serez vite convaincu(e)s qu’il n’existe chez Facebook visiblement et absolument AUCUNE LIMITE. C’est tout simplement, pourquoi ils "retiennent" les gens... Est-ce si difficile à comprendre ? Facebook fait ABSOLUMENT N’IMPORTE QUOI avec ce que vous faites chez lui et essaie de vous garder.

C’est aussi pourquoi les "paramètres de confidentialité" sont peu "transparents" et "bougent" plus que souvent, surtout quand vous avez le dos tourné. Vérifiez régulièrement le "paramètre de diffusion" de ce que vous mettez en ligne. C’est plus souvent trop que pas assez !

D’autre part le piratage de Facebook est de plus, très facile à réaliser pour les crétins que ce sport idiot amuse... Donc, attention aux effets secondaires imprévisibles !
- Qu’on se rassure, il ne m’est rien arrivé du tout, pour autant que je le sache...

Mille millions de mille sabords !
(tous laissés ouverts dans le gros temps !)

Tout cela a dû être déduit ou constaté par beaucoup de monde maintenant. Pourquoi ne pas en tenir compte ?
- Attention aussi à votre Temps ! Quand j’ai vu qu’il m’arrivait de passer 40 minutes à répondre à ceci ou à cela, j’ai pensé que c’était trop !

Facebook est-il aussi convivial que ça ? Booôff.. "Souvenirs de Mer" & "Marine Inconnue" génèrent régulièrement du courriel pour moi et les réponses qui "vont avec", car il y a souvent "du monde"* à mon bord. Même s’il m’est aussi arrivé par deux fois d’être menacé de mort, cette correspondance est beaucoup plus intéressante et elle amène "un vrai plus" réciproque, ce qui n’est finalement pas si fréquent sur Facebook.

Tout cela "fait du courriel" naturellement, entre 10 à 100 par semaine selon les périodes. Il arrive parfois que ce soit soudain un vrai courrier de ministre, cela dépend du sujet et du contexte du moment. C’est aussi dire que Facebook et ses conversations de comptoirs de bistrot, je me suis dès le début interrogé sur l’intérêt d’y être et d’y rester... Dès le début je me suis reproché d’avoir répondu positivement à une invitation à rejoindre le "réseau". Au moins une fois par mois, je me demandais si je devais "débarquer" et fermer mon compte, ce que j’ai finalement fini par faire.

Ce piaf là est moins dangereux que les goélands et les vautours
(au service des lobbies, qui nous ruinent depuis plus de 40 ans)

Qu’on se le dise ! J’invite le bon peuple de l’Internet à s’informer sur la question, au moins comme je l’ai fait, puis à se dégager de ce "truc" mal foutu et potentiellement malfaisant. Notre presse a beaucoup évoqué cette année 2011 l’influence qu’auraient eu les "réseaux sociaux" durant les Révolutions Arabes en cours. Hum-hum...
- En m’intéressant de plus près à ce qui s’est passé et à ce qui se passe encore, j’ai cru comprendre que bien au contraire, l’utilisation des réseaux du genre de Facebook a le plus souvent eu pour conséquence, un repérage très efficace des très "mauvais esprits" les plus naïfs, avec les conséquences désastreuses que vous devinez pour les "intéressé(e)s", surtout en Syrie ! Faut-il le rappeler ? En Syrie plus de 25 000 personnes ont été portées "sans nouvelle" depuis Mars 2011... Croyez-vous que ce sont des extra-terrestres qui enlèvent les gens ?

Pour conclure, si vous "naviguez"sur Facebook depuis au moins un an, pouvez-vous me dire ce que ça vous a appris et lister les réels services que "ce truc" vous a rendus ?
- N’avez-vous pas remarqué l’incroyable quantité de malveillance qui s’y exprime en permanence ? Pour éviter de devenir vulgaire, j’évite d’évoquer la "qualité" de cette malveillance. On est là fort loin du talent disparu (heureusement) de Robert Brasillach, qui fut en son temps un Grand-Maître du genre. On ne fusillera jamais un "membre" de Facebook pour la qualité de son horrible malveillance. Par contre, cela risque d’arriver à tout opposant politique trop bavard et imprudent sur le site, dans certains pays de dictatures faible et violente, car ça va ensemble. Facebook est en effet devenu un des sales mouchards les plus dangereux de toute la planète et cela ne se sait encore que trop peu.

Un de mes correspondants réguliers me disait ne vouloir rejoindre Twitter et Facebook, les considérant comme des émanations tordues de la CIA et de la NSA. Hum-hum... Restons calmes et ne nous laissons pas aller dans la "complotite" frénétique, il n’est pas le premier à affirmer ça. Cela dit moi, je n’y crois pas du tout. Mais !

Quand on sait la facilité avec laquelle on peut (même moi j’y suis arrivé, c’est dire) entièrement regarder tous les profils des "usagers", même s’ils en ont "limité" l’accès aux amis et suiveurs, on ne saurait contourner et nier la réalité :

Wikileaks et les dessous de la diplomatie Américaine
(à mon avis, il va prendre une paire de baffes... ;-))

Facebook est l’AUBAINE du Siècle pour tous les "voyeurs" et tous les indiscrets imaginables. Pour toutes les causes bonnes et mauvaises, ils doivent s’en rouler sur le sol de plaisir. C’est aussi à ce titre que je dis que ce truc peut devenir très dangereux. Je ne crois pas une seule seconde que Facebook et Twitter sont de pures créations de la NSA et autres "services", même si on peut se poser cette question pour Twitter. On peut l’imaginer, parce que Twitter a su amplifier l’aubaine qu’est Facebook. On en veut toujours plus, c’est bien connu ! Ce qui reste hautement probable par contre c’est ceci :
- Il suffit de se renseigner sur les jeunes petits couillons des Appalaches qui ont imaginé les principes et astuces techniques de Facebook et "l’historique" de l’entreprise, pour comprendre l’idée principale. On les a sans aucun doute beaucoup "aidés", en favorisant discrètement les prêts bancaires par exemple. C’est cela qui fut à l’origine de l’étonnante croissance du "système". Pourquoi eux et pas d’autres ? C’est simple.

Il est bien connu qu’aux USA, la NSA et la CIA surveillent tout ce que font et s’échangent les étudiants des Universités depuis des années. Car on le sait dans ces deux Services Publics, les jeunes étudiants ont souvent des idées intéressantes. Vous devez vous en douter. Ce "gadget astucieux" prévu à l’origine pour rien de plus que draguer les jeunes filles du Campus, fut remarqué dès le début, un ancien dirigeant de la CIA l’a confirmé.

A Langley près de Washington, les touristes peuvent visiter son "siège social".
En tant que Service Public, elle publie régulièrement beaucoup de ses analyses. Enfin, on ne nous montre pas tout, on ne nous dit pas tout, bien sûr !

Leur site étant "très ouvert", il intéressa vite beaucoup d’étudiants des autres universités et ça a commencé comme ça, par hasard finalement. Les deux fondateurs le disent eux-mêmes.
- Autant cela fut un bide pour draguer, (ce fut pour cet objectif un ridicule fiasco) autant l’ampleur rapide et imprévue prise par leur site ne pouvait passer inaperçue. Quand fut constatée l’existence du fabuleux trésor à trouver dedans dans l’avenir, si le système devenait beaucoup plus large que le cercle local, on les a aidés à s’équiper, au moins "pour voir"...

La CIA l’a même expliqué dans le petit livre de poche d’analyses rendues publiques qui parait même en français tous les deux ou trois ans. La CIA est un vrai Service Publique ! A ma connaissance, c’est le seul organisme du genre au monde, qui sait rendre public ce qu’il voit et qui peut intéresser du monde ! Pour avoir visité son siège, en touriste bien sûr, je confirme que la CIA montre "tout ce qu’elle peut", sauf naturellement ce qui peut scier les pieds de sa chaise ;-)
- D’autre part quand Facebook a commencé à grandir en fréquentation, les petits compères ont commencé à essayer d’en tirer de l’argent jusqu’à se disputer, très naturellement ! Comment imaginer qu’on ne les ait pas aidés, dès qu’il fut constaté que ce système concentrait des tas d’informations privées et autres ? Si je ne crois pas "au complot", je reste prêt à parier que cela fut vu très tôt et que "pour voir", on a "poussé"...

Il n’est qu’à voir la tête du petit rigolo qu’est le patron de Facebook, pour se douter qu’il n’a pas réussi "à faire ça" tout seul, par la seule chance, son Travail et son intelligence ! Si "intelligence" doit être pensé, c’est au sens anglais du terme, pas trop au sens français... Il est animé par la cupidité et son truc, ne peut plus être arrêté, ne serait-ce que parce que "ya du monde" pour souhaiter que ça continue de plus belle.

Bien sûr, c’est devenu incontrôlable, mais il n’y a qu’à piocher dedans pour trouver les informations. Quoi de mieux ? La NSA et la CIA (ou tout autre), auraient eu bien tort de ne pas leur filer un coup de main pour monter leur affaire !

D’autre part c’est clairement dit dans les conditions d’inscription :
- TOUT ce que tu y mettras, appartient de fait à Facebook comme (surtout !) "en droits" d’auteurs. En effet la Législation qui s’applique, vous imaginez bien elle est... Plus roublard, il n’y a pas ! Non seulement ils aident n’importe qui à vous espionner plus facilement si des motifs pour le faire existent, mais ils peuvent vous piller. En plus la majorité des gens en redemande. Ca ne s’invente pas et rien n’est réellement caché...
- Un autre fait particulièrement malsain m’a sidéré, la concentration exceptionnelle de malveillance qui constitue le premier "objet" de regroupement entre soi de ce qui est bizarrement appelé "réseau social". C’est très "spécial", cette façon de faire du social...

Quoi qu’il en soit et croyez-moi ou pas si vous voulez, je pense et de nombreux faits le prouvent, que ce type de site Internet est potentiellement très dangereux même en Europe Occidentale, où les tentations de "flicage" et de "fichage" sont permanentes et pas forcément mieux intentionnées qu’en Syrie. Voyez un peu la mentalité de quelques individus du "monde politique", comme Brice Hortefeux ou même un autre célèbre ancien ministre et resté poète, dont je sais avec certitude qu’il a beaucoup "fréquenté les services" durant sa longue carrière professionnelle.

Bien navicalement - Thierry Bressol - OR 1
- Steves Jobs, Facebook & Cie... & Facebook est-il réellement dangereux ? (le 11 Juillet 2012)
- Facebook devenu ringard ? (le 31 Mai 2012)
- Twitter et Facebook accusés de soutenir Sarkozy (le 20 Fév. 2012)
- (Vrai Timeline) Pastiche du compte Facebook officiel de Nicolas Sarkozy (le 28 Fév. 2012)

- Facebook le charlatan de la Toile entre en bourse ! (le 20 Mai 2012)
- L’action Facebook chute lourdement (le 22 Mai 2012)
- Facebook poursuit son plongeon boursier (le 28 Juillet 2012)
- Facebook s’effondre à Wall-Street (le 27 Juillet 2012)
- Facebook tente de rassurer ses actionnaires (le 5 Septembre 2012)
- La berezina de l’action Facebook (le 18 Août 2012)
- Facebook veut devenir cool ! ;-)) (le 14 Mars 2013)
- TF1, Canal + et les "réseaux sociaux" (le 14 Mars 2013)
- Les salariés qui "plongent" avec les "réseaux sociaux" (le 14 Mars 2013)

- Le Congrès des Etats Unis furieux contre Facebook (le 20 Mai 2012)
- Le cofondateur de Facebook est un voyou (le 18 Mai 2012) Le Sénateur Charles Schumer a raison, c’est un véritable outrage public.

- Google et Facebook risquent de disparaître d’ici peu (le 8 Mai 2012) nous déclare Erick Jackson du magazine Forbes. Est-ce bien sûr ?
- Google et Facebook ne disparaitront pas en un coup de baguette magique (le 11 Mai 2012) Ca au moins c’est sûr...

- Les hackers 5ème pouvoir ? (le 2 Fév. 2012)
- Facebook machine à espionner (le 2 Fév. 2012)
- L’emprise de Facebook s’accroît avec "Message" (le 2 Fév. 2012)
- Quelques dangers de Facebook
- Les cyber-attaques commence à cibler les réseaux sociaux
- Un cookie trop "curieux" (une pratique douteuse parmi d’autres)
- Condamnée pour création d’un faux profil Facebook Danger ! Car c’est très facile à
faire. Un peu d’imagination et de malveillance suffisent...

- Aux Etats-Unis on sait bien manger C’est trop peu connu !
- Site du Restaurant "Chez Phillips" à Baltimore On ne fait pas que du "hight-tech" aux USA...

NOTE* à propos de mes correspondants : Entre 400 et 700 visites/jour sur "Souvenirs" et entre 300 et 600 sur Marine Inconnue où c’est plus irrégulier, sans doute parce que je n’y ai pas ajouté de nouvelle page ces derniers temps...

Vue stylisée des environs de San Francisco

Pour en savoir plus :
- A quoi sert Facebook ? (le 4 Nov. 2007) La question se pose, tout de même !
- Les enjeux de la technologie "cloud-computing" Achtung ! Un des gadgets les plus tordus de tous les "trucs à la mode". Facebook est un leader du genre et il essaie d’héberger TOUTES vos données personnelles et professionnelles.
- Facebook vu par Telerama (intéressant)
- Facebook contre Google Un match ? (une équipe de foot-ball contre une équipe de golf)
- L’armée Syrienne et Facebook (le 22 Oct. 2011) S’ils ne font que ça...

- La grande panne des Blackberry (le 11 Oct. 2011)
- La panne Blackberry a empiré ! (le 12 Oct. 2011)

- Occupy Wall Street ! (le 11 Oct. 2011) Wahoo !
- Jeu social et empathie
- Fiascos et réussites dans les "Télécom"

- Présentation vidéo du nouveau Facebook Quand j’ai su ça, j’ai définitivement décidé de "débarquer".
- Comment supprimer mon compte Facebook (n’est plus à jour ! Ca change souvent, devinez pourquoi ?)
- Pourquoi j’ai fermé mon compte Facebook Ils sont nombreux à l’avoir compris, pourquoi pas vous ?!

Un petit tour dans les antennes, sans perdre la boule

- Réfléchissons ! C’est plus que jamais nécessaire aujourd’hui car le Danger des Radiations Electro-magnétiques et la Rumeur des Ondes rôdent...
- "The Orange way of life" & "Nous C la pomme, vous C les poires !"

Symbole de l’accueil du site

- Plan de "Souvenirs de Mer" & "Marine Inconnue"

A propos de l'auteur

Thierry BRESSOL

Officier radio-électronicien de 1ère classe de la marine marchande (1978/1991)
- Animateur de formation technique & Consultant Telecom GSM en SSII
- Rédacteur/correcteur
- Qui je suis ?


"Souvenirs-de-mer" et "Marine Inconnue" : http://souvenirs-de-mer.cloudns.org/