Souvenirs de mer

5 août 2005

Le Secret des Radiocommunications

- "Assermentée ? Vous avez dit être assermentée ?"
- "Ca tombe bien ! Car moi aussi je le suis... Je le suis deux fois d’ailleurs."

J’ai entendu dire cela lors d’un stupide conflit avec la personne d’une administration qui cherche plus à trouver des prétextes pour ne pas payer, ou ne pas aider quelqu’un qui a des soucis et surtout ne pas chercher à comprendre, qu’à rester conforme à sa mission théorique.

Fév. 2002 - Vous avez dit "assermenté" ?
- Il devenait évident que ce serait sa parole contre la mienne et ce fut son argument final et débile. En ce genre d’occasion on constate que des individu(e)s de mauvaise foi, n’hésitent jamais "à faire" du mauvais genre juridique, en usant de cet artifice que plus personne ne devrait écouter à notre époque où le mensonge collectif est généralisé.
- S’il revenait parmi nous le Docteur Goebbels serait fier de l’Europe d’aujourd’hui et regretterait son suicide familial. Il a en effet manqué quelque chose, tant pis pour lui ! Là fut son juste châtiment...
- Cela dit, ici je fais du maritime, mais pas principalement de la polémique. Ce qui suit doit rappeler que les officiers radio-électroniciens sont nettement plus sérieux et crédibles que quelques tristes fonctionnaires qui se disent assermenté(e)s...


Un petit tour dans les antennes, sans perdre la boule

Mon serment sur le secret des radiocommunications comme celui de la confidentialité militaire :
- "Il va de soi par évidence" et c’est même tellement le cas, que jamais sauf aujourd’hui je l’évoque. Et... Encore moins je m’en sers comme argument.

Tout officier radio-électronicien de la marine marchande française en recevant son certificat provisoire après sa réussite au premier examen, a dû signer une déclaration sous serment.
- Nous nous sommes en effet donc tous (et toutes) engagés solennellement à respecter le secret absolu des radiocommunications qui nous seront confiées, surtout en ce qui concerne leur contenu.

Ce texte était très restrictif, précis et sévère dans sa rédaction.
- La lettre et l’esprit de cette notion de secret des radiocommunications étaient prises extrêmement au sérieux. Quiconque d’entre nous les vainqueurs d’un examen pas si facile, aurait refusé de signer ce document, se serait vu écarté et se serait fait mettre dehors sur le champs sans le précieux diplôme.

Symbole de l’Ecole "Hydro" de Nantes, l’Ecole Nationale de la Marine Marchande

Il existait alors une véritable éthique de service public aujourd’hui disparue dans le monde des télécommunications. A l’école de la Marine Marchande de Nantes en 1979, la délivrance du Certificat s’effectuait dans une salle de classe à la suite d’une convocation spéciale, peu après la communication du "résultat des courses". Les certificats étaient prêts (ou presque) et empilés sur une table.
- On nous distribua chacun une page de texte à lire individuellement. Il nous fut demandé de ne rien signer immédiatement. S’en est suivi après quelques minutes de silence, une lecture collective à haute voix de chaque phrase une par une, à la fin desquelles nous avons tous répété en coeur :
- "Je le jure !"

Après cela seulement, nous avons été invité à signer ce Texte. Nos certificats furent ensuite distribués puis signés un par un sous l’oeil sévère et attentif de l’Inspecteur des PTT. Un type d’homme(s) haut en couleur souvent, qui mériterait un article complet.

Station radio aux normes "GMDSS" du CMA CGM Nabucco

En 1979, nous étions loin de France Telecom, la daube privatisée, surendettée, ruinée et ruineuse et pingre d’aujourd’hui... Cette étrange et simple cérémonie n’avait rien de maritime en apparence. J’en ai même oublié la date et les conditions exactes. Mais je prie de croire quiconque lit ces lignes que malgré cette mise en scène impressionnante et sobre, nous restons tous marqués par son déroulement. On ne rigolait pas tous les jours avec les PTT...

Un Satcom Inmarsat A - En 1979 déjà...

Tous les quatre ans, le nouveau Président des Etats-Unis d’Amérique du Nord prête serment sur la Bible et la Constitution lors de sa prise officielle de ses fonctions en Janvier. Je me fais une idée assez précise de ce qui se passe probablement dans la tête de l’intéressé :
- "Je ne signe pas n’importe quoi et je ne m’engage pas à n’importe quoi. Je m’implique totalement et tous me regardent. Je devrai être vigilant et rester dans ce cadre." Après effectivement, il fera ce qu’il pourra et voudra dans ce cadre créé il y a plus de 225 ans en 1776.

Effectivement, j’en ai vu et entendu, reçu et expédié depuis 1977 et je ne "moufte pas", tel le chat qui sait tout ce qui se passe à la maison, mais ne dit jamais rien.
- Pourtant, 90% de tout cela n’étaient que les banalités techniques, commerciales ou privées de la vie maritime. J’ai aussi "subi" de nombreux petits secrets de la vie privée des uns et des autres, qui ne regardent personne. En général, mon engagement s’est révélé facile à respecter.

Station Radio GMDSS du câblier L.Thévenin

Quelques événements auxquels j’ai "assisté" en me trouvant par hasard à l’écoute ou auxquels j’ai été mêlé m’ont cependant parfois obligé à me poser des questions. Il existe effectivement des choses ou des pratiques à dénoncer en hurlant sur les toits, pris par l’indignation.
- Et bien, dans ces cas-là, il a fallu prendre sur soi, donner de sa personne et "la fermer". On a dans ce cas envie de "rentrer dans le lard", tout en se trouvant dans l’impossibilité de justifier ce que l’on sait sans devenir parjure et traître.
- Lors de ces quelques occasions pénibles, cet engagement a pris un poids considérable. Ces conditions ont été telles que si je m’étais permis de dévoiler quoi que ce soit sans la permission des individus concernés et connus de moi de la sorte, la certitude qu’on ne peut pas avoir confiance en moi aurait peu à peu pris possession de mon esprit. Existe-t-il une meilleure garantie de la confidentialité et de confiance ?

Officier Radioactif de la marine marchande

Bien navicalement Thierry Bressol OR1

Histoire de la RADIO & des Télécommunications Maritimes :
- Evolution de la Radio et de toute l’Electronique de bord
- La Radio et la navigation maritime
- Information sur le GMDSS aujourd’hui
- Station radio de navire utilisée à quai
- L’Homme Moderne et le Navtex

- La "mitraillette" des Ondes Courtes
- Pourquoi à Vichy ?
- La guerre des Câbles sous-marins A propos ! J’ai été sympathiquement piraté :
- L’USS J. Carter et Agoravox pour illustrer mes explications.
- Intox ? Napoléon, la Marine et l’avance technologique...
- Rumeur des Ondes
- Le Danger des Radiations Electro-magnétiques
- Marconi
- Bellini et Tosi à Dieppe en 1906
- Histoire commune du Radar de Navigation et de la TV
- Panne de radar au Brésil
- Radar en panne à bord de l’Esso Normandie 4
- Problème Radio au large

- RADIO-ARCHEOLOGIE
- Saint Lys Radio en fin d’année
- 500 Khz Le centenaire
- La St-Valentin du François Vieljeux (le 14 Fév. 2009)

- Le Secret des Radiocommunications
- Zef Radio à l’Ecole Hydro de Nantes et le Code Morse
- Chats opérateurs
- Le système de TOR Suèdois "Maritex"

- Microsoft dans tous ses états
- Le PC Portable Marin (car pour naviguer il faut du solide !)
- Réflexions Informatiques

- Par Michel Bougard R/O :
- Reportage à la station côtière Oostendradio 1/2
- Reportage à la station côtière Oostendradio 2/2
Cette visite d’Ostende Radio est aussi disponible en anglais sur le site de nos cousins Anglais :
- Oostende Radio

- Titanic et Radio Très intéressant ! (14 Avril)
- N’oublions pas le Cdt Camille Tissot, précurseur de l’usage des technologies Radio-maritimes, effectivement ! Il était une fois, un Homme Moderne.

Précision utile :
- En Belgique, contrairement à la France, il n’a pas été oublié qu’en cas de panne généralisée des réseaux de satellite, aussi improbable que cela soit aujourd’hui, une grande Station Radio d’Ondes Courtes demeure naturellement le dernier recours contre l’isolement, pour les navires en mer, les avions de ligne équipés et les forces armées Nationales stationnées "outre-mer".

Merci aux sites www :
- Histoire de St-Lys Radio à Fontenilles et Ville de saint Lys
- St-Lys par f6itv Merci Alain Miqueu ! (ADS restant à corriger)
- Opératrice à St-Lys, une petite interview de la dernière opératrice de Saint-Lys Radio :
- Jeanne nous raconte... Quelle surprise !
- Commentaire personnel : Il me fut dit aux câbles sous-marins que la station fut créée sous l’Occupation sur ce site en zone dite libre, pour échapper à l’oeil sévère, de qui on devine...

Seafrance Cézanne, dernier navire à avoir contacté St-Lys

- Le SeaFrance Cézanne par l’excellent Site Danois dédié aux car-ferries.

La Croix d’Hins Lafayette, un grand site radio-électrique abandonné :
- Station Radio de La Croix d’Hins Lafayette Impressionnant !

- Informations générales : Radiodiffusion (.fr et .be)
- Radio France
- Centre Radio d’Allouis
- Site Radiodiffusion de Mr Vignaud qui évoque aussi une station sacrée, Radio Caroline !

Radio Caroline en Mer du Nord sur 558 Khz


- Site d’un Radio-Amateur et ami : F1NQP
- Site consacré à la Radio, dont le web-captain Mr Daniel Wantz est très "inamical", mais c’est intéressant quand-même.
- Commentaire personnel : Il me fut dit aux câbles sous-marins que la station de St-Lys à Fontenilles, fut construite sous l’Occupation en 1941 sur ce site situé en zone dite libre, pour échapper à l’oeil sévère de qui on devine...

A propos de l'auteur

Thierry BRESSOL

Officier radio-électronicien de 1ère classe de la marine marchande (1978/1991)
- Animateur de formation technique & Consultant Telecom GSM en SSII
- Rédacteur/correcteur
- Qui je suis ?


"Souvenirs-de-mer" et "Marine Inconnue" : http://souvenirs-de-mer.cloudns.org/