Souvenirs de mer

11 août 2005

Les Taches Solaires

Après le grand nuage de criquets rencontré en Atlantique Sud, voici un autre phénomène naturel impressionnant, même s’il ne se constate qu’avec le septième sens, c’est-à-dire avec au moins un Récepteur Radio...

(page mise à jour le 14 Mai 2011)

A partir d’Avril 1981, les éruptions Solaires :
- Cycle Solaire d’exception ! (le 15 Juin 2011)

Voici une Petite Note technique pour commencer :
- ERUPTIONS SOLAIRES "Il y a de l’orage dans l’air"
- Vendredi le 27 avril 2007 à 17h05 :
- "Des éruptions solaires particulièrement actives auront lieu dans 5 ans.
- 2012 pourrait être une année difficile pour les GPS et le transport aérien. Il y a donc de l’orage dans l’air... (© EPA)
- Il s’en produit régulièrement et elles sont ressenties sur Terre de diverses manières. "Elles", ce sont les éruptions solaires qui projettent vers notre planète des vagues intenses de rayonnements. Réuni aux USA, un comité d’experts estime que l’activité de ces bouillonnements géants atteindront leur paroxysme fin 2011 ou mi 2012.
- Or ces éruptions ont un impact sur Terre. Elles perturbent le réseau électrique, affectent le fonctionnement des satellites, l’utilisation (dès lors) des systèmes de navigation GPS et la navigation aérienne. Les avions qui survolent le pôle nord pourraient être amenés à changer de route, faute de quoi ils perdraient leurs communications. Or ce changement de trajet pourrait coûter jusqu’à 100.000 dollars supplémentaires par vol.
- L’activité du soleil est cyclique. Le cycle actuel se terminera en mars 2008 après avoir duré 12 ans."
- Fin de Citation.

Le Soleil et sa surface très agitée

"Derrière cette porte, la notion de distance n’a aucun sens." Cette devise était inscrite en suédois sur l’extérieur de la porte du local radio à bord du Saint Luc (ancien M/S Talarah, acheté d’occasion par la Sté Navale de l’Ouest) en 1980. J’ai un jour fait venir un marin Suédois à bord pour me la traduire. On est marin donc curieux. Devant mon étonnement, il souriait :
- N’est-ce pas un peu vrai ? demanda-t-il. J’ai alors pensé, qu’il y avait là une belle matière à réflexion.

L’Europe a disparu ! Le "train d’ondes courtes" rayonnées par un émetteur à partir d’une antenne, se propage autour d’elle très loin dans le ciel jusqu’aux couches hautes de l’atmosphère pour être réfléchi dans plusieurs directions par l’une d’elles en fonction de l’heure, des conditions météorologiques du moment et de la position du navire. C’est ainsi qu’un rayonnement (même peu puissant) se propageant en ligne droite peut pourtant se jouer de la sorte de la courbure de la surface terrestre et parvenir très loin de son point d’émission.
- En cela réside le miracle des ondes courtes, m^^eme si c’est un peu une caricature. En plus de 80 ans d’un usage parfois frénétique (avant l’ère des satellites) l’Humanité a eu tout le temps nécessaire pour apprendre à profiter de ces merveilleuses dispositions naturelles. Des grilles de prévisions consacrées à la propagation des ondes courtes entre toutes les zones du globe sont publiées régulièrement dans le bulletin de l’Amver, la revue des US Coast-Gards. On est là fort loin de l’horoscope de "Télé 7 jours" car cela se révèlait à l’usage, plus qu’assez précis.

Un émetteur d’ondes courtes, ici celui de l’Esso Deutschland. L’Esso Normandie lui, avait un Nera MS19

Le Soleil peut lui aussi se mêler de nos affaires de radio. Mal prévenu ou pas du tout de ce phénomène, le résultat de ses caprices est assez inquiétant en Mer la première fois qu’on doit le subir. De longues dates, les astronomes ont remarqué l’apparition régulière de nombreuses taches plus ou moins larges sur la surface du disque Solaire. Ces taches sont longtemps restées mystérieuses.
- Il est maintenant connu qu’il s’agit de gigantesques éruptions à sa surface et que ce sont de terribles explosions à côté desquelles la plus puissante de nos bombes nucléaires représente moins qu’un pétard. Nous savons aussi que ces éruptions dantesques sont cycliques, et qu’elles ont à coup certain une certaine influence sur la Terre. Le Soleil subit à ma connaissance au moins deux cycles "de crises" qui se superposent, un de 7 ans et un de 11 ans.
- Les conséquences des mystérieuses et violentes activités éruptives de notre Soleil restent encore très mal connues. Mais les spécialistes en radio connaissent assez concrètement l’aspect suivant du sujet :

Le résultat immédiat des terribles éruptions Solaires est la modification de la nature du rayonnement. En d’autres termes, 8 minutes après l’une de ces grandes explosions les conséquences de l’événement peuvent se faire sentir sur Terre dans l’indifférence générale de la plus grande partie de l’humanité, mais pas pour tout le monde...
- Dans ces conditions les couches hautes de notre atmosphère ne peuvent pas se comporter avec nos rayonnements radios comme cela se passe normalement.
C’est ainsi qu’à bord de mon super-tanker en Avril et en Mai 1981 l’Europe (et pas seulement elle) sembla certains jours ne plus exister durant des heures entières. Ainsi on n’entendait plus l’Europe et c’était une impression assez inquiétante.

Un petit tour dans les antennes, sans perdre la boule

Ce phénomène fut constaté durant notre traversée de retour du Golfe Persique vers l’Europe. Ce fut ressenti au Nord de Madagascar, un jour avant de pénétrer dans le Canal du Mozambique, puis jusqu’au large de l’Afrique Equatoriale de l’Ouest, un peu plus au Nord de l’équateur. Concrètement, il n’était plus possible d’entendre les stations radios Européennes qu’elles soient de radiodiffusion ou de télécommunication. Les récepteurs me "donnaient" seulement du silence accompagné par le bruit de fond de la nature confondu avec le bruit interne de tout système radio, la perfection n’étant pas de ce monde.
- Le bruit de fond de la nature est celui qu’entendrait le quidam qui remonterait dans le passé avant Hertz, Branly, Marconi, Belini et les autres avec un récepteur d’ondes courtes.

Il valait mieux être correctement prévenus et heureusement nous l’étions par de nombreuses diffusions d’avis aux navigateurs. D’autre part Radio France Internationale, la BBC et les autres n’hésitèrent pas à prévenir leurs
auditeurs, généralement en entête des bulletins d’informations générales.
- En effet, cela pouvait donner l’impression d’une belle panne et facilement inciter des bricoleurs acharnés à créer eux-mêmes ce qu’ils soupçonnaient ou redoutaient en tentant d’en faire trop... Les stations invitaient donc les
auditeurs à la patience et à ne pas tenter d’intervention inappropriées sur
leur matériel.

La console des récepteurs de l’Esso Deutschland, à droite de l’émetteur comme à bord de l’Esso Normandie dont la disposition était un peu similaire

Pourtant bien averti, je fus tenté de "bricoler" dès la première manifestation du phénomène, lorsque soudain j’ai constaté un véritable évanouissement simultané de St-Lys Radio et des voisines en fréquences et géographiquement. C’était pour moi du jamais vu en deux ans de pratique, car en seulement 2 ans il était improbable d’avoir déjà vécu cela.

Ma première réaction fut une question simple :
- Qu’est-ce qui se passe ?? Lorsqu’il fut évident que rien n’était audible sur mes deux autres récepteurs alors que la veille de sécurité sur 500 Khz ne montrait rien de remarquable, pas plus que l’coute de 2182 kHz, je fus accablé. J’ai donc tenté d’écouter tout et n’importe quoi pour me rassurer. Rien à faire, plus d’Europe ! Il me restait seulement "un peu d’USA" très très faible...
- Je commençais à penser subir de graves problèmes d’antennes, mais le Golfe Persique était lui "accessible" comme d’habitude. J’ai donc organisé
quelques petites liaisons pour essai en TOR (Télex On radio) avec Barhrein
et même Jeddah en Mer rouge. Ce fut parfait avec les trois récepteurs, ce
qui me sembla à la fois normal et anormal.
- Qu’est-ce que c’est que ce B...?

Encore plus grave, l’Afrique du Sud était également "out" en étant pourtant plus proche de nous. Pris par une profonde lassitude, j’ai alors laissé en plan l’original du Télex du chef mécanicien et du commandant pour l’agence de Capetown. Ca tombait bien, c’était justement urgent... Bravo Mr Murphy... Songeur, j’ai relu les avis sur le sujet régulièrement diffusés depuis mars.
- C’était donc ça...

Il fallait donc avec résignation et une profonde humilité se résoudre à attendre l’atténuation de la colère Solaire. Pris par le doute et le besoin de me rassurer, j’ai "fermé ma boutique" puis quittant les lieux avec une VHF portative, j’ai prévenu la passerelle. A bord de cet énorme navire, il vaut mieux préciser ce que l’on fait et où l’on va, si l’on ne reste pas en un lieu et place habituelle. J’ai laissé un mot sur la porte :
- "Travaux d’antennes, suis joignable VHF 17".
Puis prenant un sac et quelques outils, je suis parti faire une tournée complète d’inspection de mes antennes. De toutes façons, c’était prévu pour la semaine. Cela ne serait probablement pas de trop, même si le matin ce n’est pas vraiment le moment. Effectivement, je décidai de réparer dans l’après-midi un petit élément de fixation trouvé en assez mauvais état. Mais rien, absolument rien ne fut découvert susceptible d’empêcher le fonctionnement normal de mon matériel.

De retour au local radio, j’ai trouvé le commandant dubitatif, en train de contempler le texte de son télex.
- "Qu’est-ce que vous foutiez dans la mâture ? Au fait, il est parti mon papier ?"

Je dus expliquer mon cas. Il hochait la tête en jouant nerveusement avec un stylo et en tripotant son télex.
- "Ah, Oui, les éruptions solaires... Ca arrive certaines années. C’est emmerdant mais il suffit d’être patient. Vous verrez, vos collègues insistent régulièrement dans ce cas et ils y arrivent toujours !"

Il avait raison. L’Afrique du Sud venant de "réapparaître", son papier fut donc expédié aussi vite que ces lignes furent écrites. Le petit roi de
l’Esso Normandie était un vieux crocodile, dont on pouvait se demander s’il ne savait pas tout faire et tout comprendre. Un jour, je l’ai entendu dire :
- En mer depuis les années 50, j’ai presque tout vu sauf les torpillages.
Mais ça ne se fait plus. Il ne manquerait plus que ça...

De fait, il suffisait de jeter un "coup d’oreille" une fois chaque heure sur l’ensemble des ondes courtes pour trouver une "fenêtre de lancement". Mais
il fallait faire vite car l’Europe pouvait alors s’évanouir à nouveau en quelques minutes. J’avoue que ce phénomène me fascinait. Il était aussi un peu farceur car son influence sur les couches hautes de l’atmosphère est (naturellement) imprévisible. La réception pouvait être excellente et simultanément l’autre bord ne pas pouvoir entendre quoi que ce soit de vous. Cette situation impliquait alors des tentatives d’appels sans réponses...

Il m’est parfois arrivé (au début) d’insister trop lourdement et par suite de perdre mon temps et probablement d’être une cause de brouillage. En effet en écoutant la téléphonie phonie BLU, ce phénomène était encore plus visible. Nombre d’entre nous ont en effet parfois insisté réellement trop "lourdement" en causant ainsi une assez joyeuse perturbation. Peu à peu, en prenant en compte tous les aspects de cette situation inédite pour moi, je m’y suis habitué.
- Il fallait rester "zen", j’ai donc pris l’habitude de garder sur le coude haque message, pour les écouler au fur et à mesure avec patience, selon la bonne volonté du Dieu des Egyptiens anciens...

La téléphonie par Saint-Lys ou Berne Radio était plus difficile car il fallait à chaque occasion expliquer à mon "client" que le Soleil était un peu "souffrant" et que... Certains se sont demandés visiblement si je ne restais pas un peu trop longtemps sous le soleil. Heureusement les avertissements de Radio France Internationale m’aidaient toujours à convaincre ces sceptiques, qui se voyaient parfois appelés d’urgence pour profiter du moment favorable, mais toujours lorsqu’ils s’y attendaient le moins et moi aussi.
- Le commandant et petit roi de l’Esso Normandie avait donc raison... Patience ! Un Dimanche matin à l’heure du traditionnel apéritif au salon des officiers, j’ai fait cette remarque alors que nous en parlions.
- Mais j’ai toujours raison ! répondit-il en souriant sous sa petite moustache. Chez lui tout était petit en particulier sa taille, mais pas son bateau et encore moins le contenu de sa tête...

Majestueux, l’Esso Normandie de retour du Golfe Persique et arrivant à Antifer..

Une rumeur incontrôlée veut que les éruptions solaires aient une influence non négligeable sur le comportement des êtres humains. Cela amplifierait les crises. Peut-être faut-il expliquer ainsi ce qui arriva au président Giscard d’Estaing lors de l’élection de mai 1981. Mais j’ai quand-même des doutes.
- Si cela se vérifie un jour, nous penserons que Giscard n’a vraiment pas eu de chance.

Bien navicalement - Thierry Bressol - OR 1
- En regrettant de n’avoir pas fait de photo à l’époque. Autant pour moi.
- Les taches Solaires (avec Wikipedia)
- Cycle Solaire d’exception ! (le 15 Juin 2011)

L’Esso Normandie au Pas de Calais en 1981

Les SUPERTANKERS
- Une "Brochette" d’officiers au pétrole
- Embarquer à bord de l’Esso Normandie 1
- Une journée de l’Esso Normandie 2
- La messe à bord de l’Esso Normandie 3
- Panne Radar à bord de l’Esso Normandie 4
- Problème Radio du supertanker Barcelona
- Les taches Solaires
- Le 10 Mai 1981 à bord de l’Esso Normandie 5
- La boîte aux lettres du bord
- ANTILOCUST LONDON !
- Les mensurations de l’Esso Normandie
- Supertankers et grands voiliers
- L’âme du Prairial et celle du Batillus

Les "Grands B" de Shell, puis le Pierre Guillaumat et le Prairial sont évoqués ci-après :
- Les "Grands B" de Shell
- Le plus grand navire jamais construit

Un Satcom Inmarsat A - En 1979 déjà...

Histoire de la RADIO & des Télécommunications Maritimes :
- Evolution de la Radio et de toute l’Electronique de bord
- La Radio et la navigation maritime
- Information sur le GMDSS aujourd’hui
- Station radio de navire utilisée à quai
- L’Homme Moderne et le Navtex

- La "mitraillette" des Ondes Courtes
- Pourquoi à Vichy ?
- La guerre des Câbles sous-marins A propos ! J’ai été sympathiquement piraté :
- L’USS J. Carter et Agoravox pour illustrer mes explications.
- Intox ? Napoléon, la Marine et l’avance technologique...
- Rumeur des Ondes
- Le Danger des Radiations Electro-magnétiques
- Marconi
- Bellini et Tosi à Dieppe en 1906
- Histoire commune du Radar de Navigation et de la TV
- Panne de radar au Brésil
- Radar en panne à bord de l’Esso Normandie 4
- Problème Radio au large

- RADIO-ARCHEOLOGIE
- Saint Lys Radio en fin d’année
- 500 Khz Le centenaire

- Le Secret des Radiocommunications
- Zef Radio à l’Ecole Hydro de Nantes et le Code Morse
- Chats opérateurs
- Le système de TOR Suèdois "Maritex"

- Microsoft dans tous ses états
- Le PC Portable Marin (car pour naviguer il faut du solide !)
- Réflexions Informatiques

- Par Michel Bougard R/O :
- Reportage à la station côtière Oostendradio 1/2
- Reportage à la station côtière Oostendradio 2/2
- Titanic et Radio Très intéressant ! (14 Avril)
- N’oublions pas le Cdt Camille Tissot, précurseur de l’usage des technologies Radio-maritimes, effectivement ! Il était une fois, un Homme Moderne.

Symbole de l’accueil du site

- Plan du Site & Plan de "Marine Inconnue"

A propos de l'auteur

Thierry BRESSOL

Officier radio-électronicien de 1ère classe de la marine marchande (1978/1991)
- Animateur de formation technique & Consultant Telecom GSM en SSII
- Rédacteur/correcteur
- Qui je suis ?


"Souvenirs-de-mer" et "Marine Inconnue" : http://souvenirs-de-mer.cloudns.org/