Souvenirs de mer

7 juillet 2005

Les Navires Câbliers et les bateaux noirs

Voici évoquée la quatrième activité des Navires Câbliers, après la Pose, la Réparation et le Relevage des câbles sous-marins anciens :
- Le rejet des vieux câbles.

(samedi 20 novembre 2004 17.00 lt et mis à jour le 24 Déc.2008)
- Le Navire Câblier Raymond Croze est parti en mission (le 22 Déc.
2008
par "Mer et Marine")

J’ai un jour eu vent d’un incident stupide un peu ancien déjà et qui aurait pu fort mal tourner. C’est arrivé il y a au moins 20 ans et cela vaut la peine d’être évoqué ici.

D’autre part le NC Raymond Croze n’est plus désarmé comme en 2005. Il fut longtemps et presque en permanence depuis sa mise en service en 1983, le navire "de garde" à La Seyne sur Mer entre chacune de ses sorties.

Navire Câblier Raymond Croze en 1989. Pas de symbole "France Telecom" ? Peinture des cheminées en cours !

Par contrat il restait à quai "prêt à bondir" en cas de défaillance d’un des câbles "dépendant" de lui pour la Méditerranée et la Mer Rouge, à "24 heures de l’appareillage", selon la formule consacrée.

Voici deux exemples "d’expéditions câble" notables :
- Aller entre Suez et Djeddah pour réparer le Sea-me-way
(La Seyne/Mer - Singapour)
généralement vandalisé par des pêcheurs égyptiens à la scie circulaire. Ils n’ont pas peur les gars avec la THT...
- Plus récemment, la réparation de la "casse" de l’année dernière à la suite du tremblement de terre en Algérie .
(la quasi-totalité des liens furent coupés par les glissements de terrain)
- Ainsi, certaines périodes "d’inactivité" sont aussi mises à profit pour organiser les courtes expéditions maritimes inavouables décrites ci-après :

Non loin de La Seyne sur Mer, (donc de Toulon) se trouvent quelques fosses profondes (plus de 2000 m.) où il est d’usage discret de se débarrasser des vieux câbles qui furent conservés trop longtemps et prennent beaucoup de volume dans les cuves du Centre de La Seyne sur Mer.
- Cela représente une petite sortie en mer de deux ou trois jours.
Telle est la quatrième activité des navires câbliers, qui est un peu moins "technologique" celle-là...

Le Câblier Raymond Croze quitte La Seyne vers sa mission en fin Déc. 2008

A l’occasion un câblier peut aussi faire plein de choses inattendues, comme c’est arrivé avec la récupération d’éléments du 747 d’Air India tombé en mer d’Irlande en 1985 (bombe) par le NC Léon Thévenin en 1985 par exemple.
- Tout est envisageable ou tout au moins, c’est "étudiable". Mais :
Autant l’expédition du Léon Thévenin en 1985 fut l’objet d’une forte publicité à l’époque, (j’aurais bien voulu y être, c’est pas de chance) autant pour les "missions du quatrièmes types", on ne fait pas venir la TV !

Mais s’il faut bien le faire aussi, il est sûr que c’est une mission "moins noble".
- C’est la plus simple de toutes les missions possibles des navires câbliers, et c’est sans grand risque de surcroît. Enfin presque....

Le SNA La Perle et le 3 mâts Russe "Mir" (La Paix)

Il se trouve que non loin de la Seyne sur Mer qui est d’abord la base des navires câbliers de France Telecom, c’est surtout Toulon et la Royale....
Il est bien connu que dans les environs, la "Cie des Tuyaux Gris et des Bateaux Noirs" est très active en permanence.
- Il est également facile de penser que les "bateaux noirs" sortent régulièrement pour faire leurs exercices et "jouer à cache-cache" pas trop loin de Toulon pour faire des économies.
- D’autre part la Royale elle aissi doit ne pas trop dépenser, la grande époque
n’est plus...

Une sortie de navire câblier pour ses travaux classiques est tjrs l’occasion de la diffusion d’un Avis aux Navigateurs annonçant les limites de zone prévue de travaux et ses prévisions d’activités. Tout le monde peut savoir où et quand un câblier travaille et qu’il souhaite bien sûr ne pas y "être dérangé", d’où l’Avurnav et ses feux de capacité de manoeuvre restreinte durant les travaux, ce qui va sans dire.
- C’est toujours ainsi sauf.... pour les sorties organisées pour rejeter les vieux câbles en eaux profondes, qui furent fort longtemps vite et discrètement effectuées dans une quasi clandestinité...

Le Ouessant fera de la formation

Sachant que les sous-marins (en exercice ou en mission) sortent toujours dans un extrême discrétion, et que pour leurs exercices ceux de la base de Toulon vont souvent (tout naturellement) "jouer à cache-cache" dans les fosses profondes des environs...

On l’aura vite compris, une rencontre accidentelle de ces deux mondes parallèles était inévitable tôt ou tard. C’est donc arrivé.
- C’est ainsi que le Câblier Raymond Croze un beau jour d’Eté, a tranquillement "recouvert" de câbles usagés un sous-marin de Toulon qui se cachait dans la fosse préférée du câblier au plus mauvais moment.

Comme le supertanker Lyria mais d’une façon différente, il n’avait que le tort d’être là, la situation étant ici totalement inversée. Les sous-mariniers se sont ainsi trouvés dans une situation plus que délicate, les hélices et les gouvernes de profondeur du "bateau noir" furent "saisis par les spaghetti", puis l’augmentation subite de son poids lui imposa une descente rapide et extrêmement dangereuse, accompagnée d’une perte quasi totale momentanément du contrôle des événements.
- J’imagine leur sainte frousse et leur incompréhension.

Les gars l’ont vraiment échappé belle et les faire se tirer de là fut plus que difficile. Mais cela fut fait dans la plus grande discrétion, tradition oblige.

Ce sous-marin fut ensuite ramené en cale sèche et il rapporta avec lui malheureusement quelques "pièces à convictions et preuves". D’autre part, le NC Raymond Croze n’a pas les moyens de se planquer lui... Ayant été vu "dans la zone", il fut inévitable de devoir "avouer" hélas, après un terrible interrogatoire de son Cdt.
- C’est ainsi qu’un de mes amis tonton en retraite, nous raconta il y a peu, comment il s’est fait "remonter les bretelles" le plus durement de toute sa vie, en étant convoqué dans un bureau de la base navale devant une
assemblée de galons et d’étoiles, tous sévères comme la Royal Navy de Nelson dans les romans de Patrick O’Brian. Dur-dur...
- Mais cela s’est fort bien terminé. Heureusement que ce n’était pas la guerre, et qu’aucune mauvaise intention n’éxistait...

Cela s’est fort bien "arrangé" entre administrations, les PTT et la Royale "turbinent pour la même chaudière". Depuis lors, même pour seulement déhaler dans la darse des câbliers c’est :
- Un télex à "Marine Toulon" !!
- "On vous tient à l’oeil !" aurait dit un amiral... Damned !

Le câblier Léon Thévenin en arrêt technique

Une fois de plus, cela montre que n’importe quoi peut arriver en mer, même couler un sous-marin sans le faire exprès, car il semble que cela n’avait rien d’impossible avec ce qui est arrivé.
- Il n’y a pas eu de blessé, les gars ont eu de la chance.

Techniquement le "bateau noir" a dû faire son arrêt technique plus tôt que prévu et comme à bord du Lyria, à bord du NC Croze personne n’avait rien vu, ni rien entendu ni rien senti ! Plus étrange encore, excès de discrétion oblige, presque personne ne l’a su.

Bien navicalement Thierry Bressol OR1
- A propos de Câbles sous-marins et de Navires Câbliers

- Le NC Léon Thévenin à la pêche au VCR
- Visite d’une future épouse à bord du navire câblier de garde
- Officier de Garde & Arrêt Technique

- Le NC Marcel Bayard en travaux câbliers par Claude Marguerie
- Le NC Raymond Croze en mission 1
- Le NC Raymond Croze en mission 2
- Le NC Raymond Croze en mission 3
- Le NC Raymond Croze en mission 4
- Le NC Raymond Croze en mission 5
- Le NC Raymond Croze en mission 6
- Le NC Raymond Croze en mission 7
- Tube de l’Eté : La Lambada et le Communisme

Navire Câblier Raymond Croze en 1989. Pas de symbole "France Telecom" ? Peinture des cheminées en cours !

- Le navire câblier Vercors et Michel Bougeard
- Quelques questions de câbles sous-marins
- Le nom du navire câblier Raymond Croze

- La guerre des Câbles sous-marins A propos ! J’ai été sympathiquement piraté :
- L’USS J. Carter et Agoravox pour illustrer mes explications.
- Intox ? Napoléon, la Marine et l’avance technologique...

- Câbles sous-marins et détroits
- Navires Câbliers et "bateaux noirs"
- Le trésor des câbles sous-marins
- Les pêcheurs et "la croisière s’amuse"...

Merci au Cdt Cozanet qui a su prendre quelques bonnes photos à ma place :
- Thévenin

D’autre part, merci aussi au site de La Seyne sur Mer

A propos de l'auteur

Thierry BRESSOL

Officier radio-électronicien de 1ère classe de la marine marchande (1978/1991)
- Animateur de formation technique & Consultant Telecom GSM en SSII
- Rédacteur/correcteur
- Qui je suis ?


"Souvenirs-de-mer" et "Marine Inconnue" : http://souvenirs-de-mer.cloudns.org/