Souvenirs de mer

7 octobre 2005

Vidéo, TV et arrêt technique à Dunkerque

- Entre deux voyages vers la COA, nous étions sur le grand dock flottant de Dunkerque. C’était à la Mi-décembre 1979.
- Cette "Tournée du Nord" débuta par l’arrêt technique annuel du Saint François, l’un des deux superbes "SD14" français de la Cie Denis Frères qui furent rallongés de 30 m en 1978 chez Lisnav au Portugal...

- "SD14" désigne un type de cargo classique conçu à la fin des années 60 en Angleterre. On en a depuis construit de nombreux exemplaires, sans pour autant savoir égaler le grand nombre des Lyberty-ships. Une compagnie française en a fait construire deux en 1970, les Saint Paul et Saint François. J’ai eu le privilège de "fréquenter" ce dernier.
- Admirons la fine silhouette de caphornier de ce genre de navire de charge, la jolie haute cheminée et la tôle ondulée sur les flancs du château... A Abidjan j’ai un jour invité à mon bord des amis. En arrivant sur le quai nous sommes passés devant un superbe navire de la Delmas-Vieljeux.

Le Fair Spirit, un SD14 pris au hasard. Admirez la finesse des lignes

- "Non ! Pas celui-ci... C’est l’autre, devant..."
- "Celui avec la cabane en tôles ondulées et la petite cheminée noire ?"
- "Absolument..." Il faut se rassurer, on vivait bien à bord du Saint François de la Cie de Navigation Denis Frères.

En 1984 la Cie Denis Frères s’est fait construire l’Etienne Denis, un des 4 de ce modèle.

- samedi 28 décembre 2002 20:29

- C’est arrivé à Dunkerque. Il me semblait déjà à l’époque que l’atmosphère toujours survoltée de l’arrêt technique d’un cargo n’est pas toujours très propice "au sérieux" nécessaire pour les nombreux travaux prévus à l’avance.
- Tout est en général à faire faire en même temps en UNE semaine seulement. C’est ce qui s’appelle maintenant un "challenge d’entreprise". On le réalise toujours, mais... plus ou moins bien !

- D’autre part, je ne serai pas seul sur le "web" à le dire : on ne compte plus les ennuis plus ou moins graves dans tous les domaines, qui furent "gagnés" dans le
cadre d’un arrêt technique bâclé. J’y revirendrai plus tard à propos du voyage au cours duquel j’ai (nous avons) manqué faire naufrage le 4 février 1982 en fin d’après-midi. L’intervention sur l’antenne radar à bord de l’Esso Normandie racontée ici il y a quelques semaines, était d’autre part la conséquence parmi d’autres d’un arrêt technique "plus rapide et moins cher"...

NC Léon Thévenin, sister-ship du Croze, ici en arrêt technique à Brest

- Un SD14 n’était pas un navire complexe, mais il fallait quand même prendre soin de lui.

Un cargo type SD14 en modèle réduit, pourquoi pas ?

- Cet arrêt technique ne fut pas bâclé mais il y a eu quelques "fausses notes" (sans avoir de piano à bord). Le navire était au sec nu sur le dock, et le grand "ça va ça vient" dans tous les sens autour de sa coque et partout à bord même au local radio "chez moi" régnait.

Le piano du Pointe Sans Souci ici retrouvé

- C’est ainsi que je fus interrompu par deux gars très sympathiques en bleu de travail, "propres sur eux", qui portaient chacun un petit badge "Rouvroy Dunkerque" bien visible. Ils venaient pour les magnétoscopes, disaient ils. Je n’étais pas au courant étant embarqué depuis quelques jours et les papiers du local radio ne me disaient
rien à ce sujet.

- Interrogé, Mr Gonthier (Big Boss du Service Technique de la Cie (pour SNO & CNDF) me dit que cela avait (peut-être) été demandé puis d’abord annulé parce que non urgent, mais que... Fort Occupé avec les travaux de la Machine, il s’en foutait cordialement de la vidéo, cet "OM1" ancien chef mécanicien de bord.

- Par hasard le Cdt était là avec le Bosco. J’ai oublié comment cela s’est passé exactement. Les deux gars de Rouvroy annoncèrent qu’ils étaient "relativement pressés" et donc qu’ils repasseraient. C’est ainsi qu’ils furent invités à se saisir des deux magnétoscopes pour faire leur entretien durant 3 jours "en atelier" et de prendre aussi les TV multi-standards, qui eux... en avaient réellement besoin.

- Je les ai donc aidés à tout démonter et transporter avec un matelot. Les TV, Vidéo et autres équipements récréatifs sont toujours solidement "saisis", dans le salon de l’équipage comme dans celui des officiers. Ce fut donc long à faire et le chargement dans leur camionnette (garée trop loin de la coupée) fut assez pénible.

- Il était presque 19h00. Au moment pour eux de récupérer leurs outils, ils furent invités à prendre l’apéritif avec nous. La TV c’était déjà trop devenu sacré à bord et leur mission était donc considérée comme presque divine...

- A cet instant précis, quand on les a invité ils hésitèrent. J’ai même eu l’impression d’un clin d’oeil, comme si l’un d’eux pensait :
- "On ne va tout de même pas en plus se faire payer le pot..." Ce type semblait à la fois consterné et amusé. Mais ils acceptèrent de bonne grâce en précisant que "cela n’est pas sérieux" car il prenait le volant, il était déjà un peu tard et que... Il ne fallait pas... Etc...

- L’avant dernier jour sur le dock flottant, ils ne sont pas revenus. J’ai donc téléphoné chez Rouvroy où l’on me déclara avec conviction n’avoir jamais entendu parler de l’équipement TV et vidéo du St François...
- "Ce n’est pas très sérieux, disait l’homme de l’art au téléphone, votre bazar si on l’avait chez nous, je le saurais..." Bizarre bizarre...

- Toutes les vérifications d’usage faites :
- Effectivement ce n’était pas sérieux ! C’est ainsi que le St François fut re-équipé de neuf en TV et vidéo à la très grande satisfaction de l’équipage, toujours très exigeant en la matière. Pour la fin de l’année, quel beau cadeau !

- Nous avons tous fait des erreurs professionnelles en naviguant. Ce fut pour moi la grande première. Mr Gonthier me précisa que l’assurance du navire devrait sans doute payer. Notre commandant ayant été le premier à leur proposer de prendre l’apéro, il ne m’en a pas voulu pour ce gag idiot.

Bien "navicalement" - Thierry Bressol OR1
- Trop jeune et inexpérimenté pour résister à ce tour de con.
- Merci à :
- http://www.marcle.co.uk/sd14.htm (SD14 et modelisme !)
- http://www.ship-photos.com/SD14gall.html (photogénique)
- http://www.ship-photos.com/dbf/SD14%20List.htm (une liste !)

A propos de l'auteur

Thierry BRESSOL

Officier radio-électronicien de 1ère classe de la marine marchande (1978/1991)
- Animateur de formation technique & Consultant Telecom GSM en SSII
- Rédacteur/correcteur
- Qui je suis ?


"Souvenirs-de-mer" et "Marine Inconnue" : http://souvenirs-de-mer.cloudns.org/