Souvenirs de mer

28 août 2005

Bellini et Tosi à Dieppe en 1906 :

C’est fort mal connu sauf sur place, la mise au point de la Radio-Goniomètrie fut effectuée à Dieppe.
(et encore, la plus grande partie des dieppois l’ignore en dehors du quartier et du petit milieu des marins dieppois)
- L’ingénieur Etonie Bellini et le commandant Alexandro Tosi de la Marine Italienne furent envoyés en mission en France, sous le patronage de Fiat et de son patron Giovanni Agnelli. En effet, les falaises du Pays Cauchois entre Dieppe et Le Havre se prêtaient fort bien à ce genre d’essais radioélectriques.

(réparé le 24 Août 2008)

Il est fort mal connu aussi que la Normandie à commencer par le pays Cauchois (pour simplifier le "triangle" entre Rouen Dieppe et Le Havre) est l’un des quelques hauts lieux de l’histoire ancienne de la Radio.
- F6KUM radio-amateur un fort beau site à consulter pour tout détail.

Dieppe le centre ville vu de la falaise Est

Ainsi, après le navigateur dieppois Giovanni da Verrazano qui découvrit en 1524 le site de New York, (le 7 mars il remonta la côte jusqu’à une rivière qu’il baptisa Vendôme et qui sera plus tard appelée Hudson...) deux autres grands italiens ont marqué la ville avec talent.
- Trois postes de T.S.F expérimentaux furent installés, un au Havre, l’autre à Barfleur et un à Dieppe, avec l’accord du Gouvernement Français. Le commandant Tosi fut chargé du Havre et l’ingénieur Bellini de Dieppe.
- Ce dernier s’installa à l’hôtel de la plage d’abord, puis plus tard au Soleil d’Or en bas de la rue Gambetta, une petite rue donnant en bas de la Route de Rouen non loin du palais de justice.
- Comme c’était non loin de chez moi rue des Fontaines, j’ai bien connu le patron du café-restaurant-auberge en question, il était fier de sa famille qui participa ainsi à l’expérience à l’époque.
- En effet on en parlait encore dans le quartier en 1982, c’est d’ailleurs pour cela que je le sais et l’évoque ici aujourd’hui.

Le Brighton, un prédécesseur des "V", quitte Dieppe, ici devant la falaise Est

Je cite ici en les remerciant pour ces belles précisions de détails qui ne furent pas expliquée à Dieppe car il me fut raconté d’autres anecdotes que techniques.

La jetée Ouest de Dieppe et sa station radio en 1906 - je ne l’ai pas vue en 1981

"Après de longs mois de tâtonnements, de calculs, d’essais, les recherches entreprises depuis 1906 ont abouti en 1907. Jour après jour, on peut lire dans les notes du poste d’essais de Dieppe toutes les étapes techniques de l’invention. Notes conservées au centre radio des armées du Mt Valérien à Paris.
- Ce poste fut installé dans un pré sur les hauteurs de la route de Pourville. Un modeste bâtiment de bois, au bord d’un boqueteau d’arbres. Ce qui attirait l’attention du promeneur, c’était le mât de 20 mètres de haut d’où partait un fort réseau de fils d’antenne.
- On peut dater la découverte du principe du Radio-Goniomètre au 6 mai 1907, où elle se trouve décrite et annoncée.
Dans les mois qui précèdent cette annonce, Bellini cherchait un nom pour le dispositif pressenti. Ce fut d’abord « Le Radio-Clinomètre » puis plus tard, le 11 juillet le « Le Radio-Goniomètre ».
A l’époque, dans les milieux scientifiques comme dans l’industrie de la T.S.F. l’invention fut plutôt connue comme « Le Compas Azimutal Hertzien Bellini-Tossi » ou encore « boussole Herzienne ».
La découverte de Dieppe fit du bruit dans le milieu maritime comme un appareil qui améliorait la sécurité en mer.
"
- Fin de citation

En 1909, M. Bellini épousa la fille du propriétaire de l’hôtel du Soleil d’Or. Je dois ajouter ici que le Cdt Tosi et Bellini comme tous les grands travailleurs, ne faisaient pas que travailler. Tous les deux étaient de joyeux fêtards et quelques fiestas dans le quartier à l’époque lorsque Tosi venait du Havre, sont restées dans toutes les mémoires. Ils avaient aussi une forte tendance à faire la "chasse aux jeunes femmes" et cela n’a pas toujours su plaire à tout le monde.

J’ai trouvé une bonne adresse à Dieppe :
- Mr BRAYER ANDRE, constructeur de Radio B.C. 77 rue d’Ecosse (Seine Inf). Cela dit, c’est malheureusement fermé aujourd’hui.

Radio Caroline 558 Khz (c’est bien triste, on lui a cloué le bec)

Celui-là, même sans gonio on savait le situer vite et bien !

La Croix d’Huns - Hors sujet, mais je ne résiste pas à la tentation de la montrer

Entre Bordeaux et Arcachon se trouvait la station de La Croix d’Huns, permettant avant la guerre de 1939 les communications avec l’Indochine française par ondes longues aussi. Elle était équipée de 8 pylônes de 250 m de hauteur. Hélas, en 1944 l’armée allemande en partant...
Il n’en resta plus que deux et on n’a rien reconstruit. Aujourd’hui le bâtiment est abandonné et en ruine. Je ferais bien un petit reportage sur place, comme mon voyage d’étude de radio-archéologie à Saint Lys en mai 2000.

Bien navicalement - Thierry Bressol OR 1

Les car-ferries, Dieppe, "la Ligne" et l’Armement Naval SNCF :

Senlac dit "Gros Bill" à l’époque. Ici devenu Français en 1985.

SEA-FRANCE, l’ex "ARMEMENT NAVAL" de la SNCF :
- SEAFRANCE en PERDITION Consternation ! (le 16 Nov. 2011)
- Le retour du Villandry à Dieppe Incroyable mais vrai !
- Visite annuelle de sécurité des navires Il faut aussi savoir en rire.
- Le Car-ferry CHARTRES Un navire sympa...
- Le Chartres déchaîné et ses secrets technologiques.
- Le Chartres blessé par le mauvais temps Un navire solide !
- Le Car-Ferry Chartres, Mitterrand et la rumeurs
- Alerte à bord du Chartres, Greffier à bord !! Interdit aux chats !
- Les pirates de la Ligne Dieppe Newhaven Indignons-nous et rions !
- Recherche Médecin à bord Les bêtises ? Les passagers aussi !
- Mourir d’amour à Dieppe
- Secret de la Ligne Dieppoise (Apache) Indignons-nous*. Ces quelques révélations ne plairont à tout le monde, c’est tant pis.
- Bellini et Tosi à Dieppe en 1906 En effet le "gonio" est né à Dieppe.

NOTE :* Quelques révélations ne vont pas plaire à tout le monde, et c’est tant pis. Il existait aussi en effet, une belle petite bande de cons à l’Armement Naval SNCF, également dans le sous-ensemble Dieppois. Bien sûr ils ne sont pas nombreux, il ne faut pas mettre tout le monde dans ce même sac.
- D’autre part ce n’est pas le plus agréable et encore moins le plus intéressant à raconter. Cela dit peut-être que la vie serait profondément ennuyeuse sans eux... Et il n’est pas inutile de faire connaître tout cela.
- Mon site a effectivement "attrapé un "troll" durant le mois de juillet 2008. L’un d’eux s’est en effet exprimé ici le 26 Juillet dans toute sa virulence. Il n’arrive rien à ceux qui ne font rien. En ne fréquentant personne, on ne risque pas d’attraper des morpions.
- Le problème est aussi que les passages à mon bord sont nombreux.
- A propos de dates, il est évident que certaines dates sont parfois fausses ici, car ma mémoire peut aussi être défaillante. Autant pour moi.
- Les articles les plus anciens du site ont souvent été rédigés à la "vitesse grand-V", et corrigés par la suite. Mais l’accident informatique du 8 Juin dernier m’oblige à tout re-corriger.

A propos de l'auteur

Thierry BRESSOL

Officier radio-électronicien de 1ère classe de la marine marchande (1978/1991)
- Animateur de formation technique & Consultant Telecom GSM en SSII
- Rédacteur/correcteur
- Qui je suis ?


"Souvenirs-de-mer" et "Marine Inconnue" : http://souvenirs-de-mer.cloudns.org/