Souvenirs de mer

8 juillet 2005

Monsieur Croze, le nom du navire câblier Raymond Croze

De qui le NC Raymond Croze porte-t-il le nom ?
- Embarqué, civil ou militaire, on est toujours tenté de savoir de qui ou de quoi, le navire porte le nom.
- Par exemple, qui était Blaison ? Richelieu et Jean Bart sont beaucoup plus connus, même si le Cdt Blaison n’a pas démérité.

Le NC Raymond Croze est malheureusement mais provisoirement désarmé en ces temps difficiles (2005). Il a la particularité assez rare, de porter le nom de quelqu’un qui est toujours vivant.

(mis à jour le 24 Déc.2008)
- Le Navire Câblier Raymond Croze part en mission (le 22 Déc.
2008
par "Mer et Marine")

Le câblier Thévenin au centre des câbles SM à Brest

L’illustre Léon Thévenin nous a quitté mais il nous reste le fameux théorème casse-tête et le câblier qui porte son nom. Cela dit peu de gens savent que Thévenin n’était pas un ingénieur, mais le Directeur de l’Administration des Timbres de la Poste.
- Nous savons aussi que ce sauvage faisait aussi des excès de mathématique....

En 1974 au neuvage du nouveau NC Vercors, un grand ancien résistant du maquis du Vercors se trouvait encore haut placé dans le ministère des PTT.
- On aura donc compris pourquoi... J’ai appris énormément de choses avec les câbles sous-marins, et pas seulement d’un point de vue technique.
- J’ai même su pourquoi le sort est tombé sur la bonne ville Vichy.

La darse des câbliers à La Seyne / Mer (années 70) le Vercors et l’Alsace

Monsieur Croze est à ma connaissance, toujours parmi nous, il est devenu un paisible retraité de l’ancienne très haute Administration des PTT, celle qui mérite une majuscule.

Au début des années 70, le téléphone en France était encore fort sous-développé, il était même à cette époque le plus en retard de tout le monde industrialisé.

Ce n’était automatique qu’à Paris et en quelques lieux privilégiés, et entièrement manuel sur plus des deux tiers du territoire.
- Les standardistes se débattaient alors avec des installations qui n’étaient "plus dans le coup" de longue date.

Les "demoiselles du téléphone" régnaient en maîtresses là où sont aujourd’hui installés des multiplexeurs, des autocommutateurs Alcatel E10b3 et des Axe 10 MET sous toutes les versions et positions possibles et imaginables.
- Je crois aussi me souvenir qu’il fallait des heures de patience pour téléphoner du Nord au Sud du pays, pour avoir vu mes parents se battre souvent avec leur téléphone S63....

Une "demoiselle du téléphone" au travail

C’était ainsi, alors que l’industrie française exportait dans toutes les directions des systèmes très sophistiqués de télécommunication !!!

Encore une étrangeté française qui peut s’expliquer par une sévère et constante volonté politique de ne surtout pas favoriser les communications.
- le contexte de l’époque était il est vrai très particulier, guerre d’Algérie, menaces de coup d’état militaire, barbouzes, instabilité de la quatrième république et enfin...
- Le Général détestait le téléphone et disait qu’on ne règle pas un problème à distance avec un téléphone, ce qui n’est pas tout à fait faux. Le Grand Charles n’avait pas toujours raison, bien que sur ce sujet, je le rejoins avec conviction, même en croyant que le téléphone peux aider...

Georges Pompidou (photo officielle)

Il était une fois un Président de la République en visite officielle dans le Massif Central, sa région d’origine de surcroît, un beau jour d’été au début des années 70.
- Il fut soudain nécessaire et urgent de téléphoner au Premier Ministre resté à Paris. C’était extrêmement urgent et la colère du Président monta lorsqu’il fut évident que l’attente durerait....

De surcroît la Loi de Murphy s’exprima joyeusement comme pour mieux souligner le problème. Au bout de trois heures, lorsqu’une standardiste qui ne voulait pas croire que le demandeur était le Président, se moqua ouvertement de son impatience...

Mille millions de mille sabords !
(tous laissés ouverts dans le gros temps !)

Celui-ci manqua devenir fou de rage car il ne restait plus rien d’autre à faire, que prendre son mal en patience en priant...

En homme astucieux, il eut l’idée d’utiliser la fameuse valise radio de transmission destinée à la force de frappe, c’est à dire au SNLE unique et premier, le Redoutable :
- Tout simplement pour téléphoner à partir, plus exactement en passant par Taverny en Ile de France, aujourd’hui encore un très haut lieu de la Royale.

Je souhaitais rester aussi discret que possible, mais on ne saurait se cacher en permanence. La preuve, même un spécialiste comme le Terrible, ne saurait se cacher 12 mois sur 12... Par exemple le voici !

La légende des PTT dit en effet que Pompidou lui-même qui eut l’idée de cette astuce. Ils devaient "filer 15 nds" à Taverny lorsque le système a soudain "déclenché" pour une raison totalement imprévisible...
- Qui a dit (mille sabords !) qu’un sous-marin atomique, ça ne sert à rien ?

C’est ainsi que Georges Pompidou qui était aussi un homme moderne, convoqua directement à l’Elysée dès son retour à Paris le Directeur Général des Télécommunications aux PTT, un certain Raymond Croze.
Celui-ci aurait déclaré :
- "Mais il suffisait de me le demander, Monsieur le président !"

Puis Croze expliqua donc au Président tous les beaux projets amoureusement et méticuleusement planifiés puis refusés depuis de nombreuses années, malgré toutes les supplications frénétiques des PTT et le célèbre gag de Fernand Raynaud, qui voulait "le 22 à Asnières". Le résultat de cet entretien fut simple :
- Carte Blanche !!

Navire Câblier Raymond Croze en 1989. Pas de symbole "France Telecom" ? Peinture des cheminées en cours !

C’est ainsi qu’en quelques années la France fut "automatisée" comme les autres pays mais beaucoup plus vite.
- D’autre part Raymond Croze est aussi à l’origine du projet Minitel, du lancement de Radiocom 2000, de l’adhésion à Comsat devant devenir Inmarsat, (autre sujet maritime) et enfin de l’initiative visant à débattre de la future norme de radiotéléphone numérique européen, c’est à dire l’organisation à Nice Sofia Antipolis du groupe d’étude européen dit "GSM"...
- Le fameux Groupe Spécial des Mobiles constitué à l’origine par la France, la Finlande et Nokia, l’Allemagne, la Belgique, pour ne parler que des principaux intervenants...

Le Câblier Raymond Croze quitte La Seyne vers sa mission en fin Déc. 2008

Ce Monsieur mérite donc au moins d’avoir son nom sur un navire.
- Il est très symbolique d’autre part, que ce soit le NC Croze qui ait été désarmé...
- Le Navire Câblier Raymond Croze part en mission (le 22 Déc. 2008 par "Mer et Marine")
- Cela s’est en effet arrangé...

Ce qui est arrivé en 2004 à la flotte des câbliers Français de "FT", par exemple leur passage sous pavillon de complaisance de "Port aux Français" puis ensuite au "RIF" avec tout "ce qui va avec", et bien...
- "On va pas applaudire..." disait un bosco lors du pot de son départ en retraite, ça c’est sûr.

Bien navicalement Thierry Bressol OR1
- A propos de Câbles sous-marins et de Navires Câbliers

- Le NC Léon Thévenin à la pêche au VCR
- Visite d’une future épouse à bord du navire câblier de garde
- Officier de Garde & Arrêt Technique

- Le NC Marcel Bayard en travaux câbliers par Claude Marguerie
- Le NC Raymond Croze en mission 1
- Le NC Raymond Croze en mission 2
- Le NC Raymond Croze en mission 3
- Le NC Raymond Croze en mission 4
- Le NC Raymond Croze en mission 5
- Le NC Raymond Croze en mission 6
- Le NC Raymond Croze en mission 7
- Tube de l’Eté : La Lambada et le Communisme

- Le navire câblier Vercors et Michel Bougeard
- Quelques questions de câbles sous-marins
- Le nom du navire câblier Raymond Croze

- La guerre des Câbles sous-marins A propos ! J’ai été sympathiquement piraté :
- L’USS J. Carter et Agoravox pour illustrer mes explications.
- Intox ? Napoléon, la Marine et l’avance technologique...

- Câbles sous-marins et détroits
- Navires Câbliers et "bateaux noirs"
- Le trésor des câbles sous-marins
- Les pêcheurs et "la croisière s’amuse"...

Merci au Cdt Cozanet qui a su prendre quelques bonnes photos à ma place :
- Thévenin

D’autre part, merci aussi au site de La Seyne sur Mer

Symbole de l’accueil du site

A propos de l'auteur

Thierry BRESSOL

Officier radio-électronicien de 1ère classe de la marine marchande (1978/1991)
- Animateur de formation technique & Consultant Telecom GSM en SSII
- Rédacteur/correcteur
- Qui je suis ?


"Souvenirs-de-mer" et "Marine Inconnue" : http://souvenirs-de-mer.cloudns.org/